Découvrez le monde de Transistor, un jeu de rôle / action SF développé par les créateurs de Bastion.
Évaluations des utilisateurs : Majoritairement positive (8,231 évaluation(s))
Date de parution: 20 mai 2014

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Transistor

Acheter Transistor + Soundtrack

 

Recommandé par les curateurs

"Supergiant remains consistent with a visually stunning narrative experience backed up by a surprisingly deep combat system. Short, but replayable."
Lire la critique complète ici.

Articles

“Transistor is a wildly smart action-RPG that places all of its trust into your intelligence.”
9.0 / 10 – IGN

“The game’s vision is intoxicating, and its execution is inspired.”
8.5 / 10 – Polygon

“Its art style is divine, its soundtrack is remarkable, its combat is intricate, and the story of its odd-couple protagonists is both smartly written and deftly told.”
9 / 10 – Edge

À propos de ce jeu

Développé par les créateurs de Bastion, Transistor est un jeu de rôle / action campé dans un contexte SF dans lequel vous maniez une arme extraordinaire et combattez pour survivre dans une surprenante ville futuriste. Transistor concilie stratégie mûrement réfléchie et action pure et dure, le tout servi par un gameplay d'une nervosité inégalée et une incroyable richesse narrative. Au fil de l'aventure, vous vous lancerez aux trousses des anciens propriétaires du Transistor et tenterez d'élucider tous les mystères qu'il renferme.

Caractéristiques principales
  • Un univers résolument inédit, par les créateurs de Bastion
  • Configurez le tout-puissant Transistor avec des combinaisons de fonctions par milliers
  • Des combats en temps réel blindés d'action conjugués à un mode de planification stratégique très efficace
  • De sublimes graphismes peints à la main en résolution 1080p
  • Une bande-son dynamique qui évolue au fil de l'action
  • Des heures et des heures de doublage au service d'une histoire captivante
  • L'option Récursion inaugure des combats revisités et de nouvelles combinaisons de fonctions une fois l'histoire menée à son terme.
  • Des commandes entièrement configurables adaptées au PC

Configuration requise

Windows
Mac OS X
SteamOS + Linux
    Minimum:
    • OS: Windows 7 32-bit
    • Processor: Dual Core CPU - 2.6ghz
    • Memory: 4 GB RAM
    • Graphics: 1GB VRAM: Intel HD 3000 GPU / AMD HD 5450 / Nvidia 9400 GT
    • Hard Drive: 3 GB available space
    Minimum:
    • OS: 10.7.5
    • Processor: Dual Core CPU - 2.6ghz
    • Memory: 4 GB RAM
    • Graphics: OpenGL 3.0+ (2.1 with ARB extensions acceptable)
    • Hard Drive: 3 GB available space
    Minimum:
    • OS: glibc 2.15+, 32/64-bit
    • Processor: Dual Core CPU - 2.6ghz
    • Memory: 4 GB RAM
    • Graphics: OpenGL 3.0+ (2.1 with ARB extensions acceptable)
    • Hard Drive: 3 GB available space
Évaluations intéressantes des utilisateurs
29 personne(s) sur 30 (97%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
15.7 heures en tout
Posté le : 1 décembre 2014
Il est rare que je fasse une évaluation, et encore moins que je recommande un jeu, mais en l'espace de deux heures, l'univers m'a totallement subjugué et la musique omniprésente est vraiment bien choisie. Un gameplay original qui mélange stratégie et nervosité. Ce deuxième titre ( le premier étant Bastion ) de Supergiant games ne fera vraiment pas tâche dans votre bibliothèque steam.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
10 personne(s) sur 11 (91%) ont trouvé cette évaluation utile
0.4 heures en tout
Posté le : 10 janvier
Après avoir été agréablement surpris par Bastion j'ai acheté Transistor les yeux fermés.

Et je ne regrette en rien mon achat, l'univers du jeu est magnifique, accompagné par une bande son tout aussi sublime que je ne me lasse pas d'écouter. Le gameplay est riche, on peut jouer à notre façon, adapté nos compétences à notre style de jeu.

L'intrigue est vraiment prenante, j'en dirais pas plus, seulement qu'il faut y joue

Bref toujours est-il que je recommande à tous de tester cette p'tite merveille.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
8 personne(s) sur 9 (89%) ont trouvé cette évaluation utile
16.8 heures en tout
Posté le : 5 novembre 2014
Dans cette ville aux allures dystopiques, CloudBank, il s'agira de découvrir l'ombre qui la menace, la traquer, la débusquer.
Dans Transistor, vous incarnerez Red, une chanteuse mutique qui devra se battre avec, ou plutôt aux-côtés, de son meilleur allié, de son plus proche compagnon : le Transistor. C'est d'ailleurs l'une des clés de l'intrigue, que je vous laisserai mettre au jour.

Ce mix de jeu d'action en 2D isomètrique et de RPG tactique la part belle est faite à, à... à peu près tout. La narration est superbe -notamment via les monologues du Transistor (qui sont en fait un dialogue entre lui et vous/Red), la musique parfaitement orchestrée et très évocatrice selon les moments de l'histoire, et le gameplay tout bonnement jouissif mélant l'action en temps-réel pur et dur et des aspects plus tactiques lors de phases de plannifications d'attaques et de mouvements.

Au final, une partition maitrîsée et rondement bien menée du début à la fin, d'après moi sans fausse note et que je conseille particulièrement aux amateurs de poésie vidéoludique.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
6 personne(s) sur 7 (86%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
11.8 heures en tout
Posté le : 20 novembre 2014
Jeu meilleur que prévu, je m'attendais à un Bastion avec une histoire différente, mais le gameplay est bien différent et bien mieux à mon goût.

Attention cependant, le jeu est gourmand en performances contrairement aux apparences.

Combinaison
Vous disposez d'une 10ène de sorts, tous très stéréotypique qui peuvent être utilisés en tant que sort, en tant que modifieur ou en tant qu'effet passif. Les modifieurs modifient les sorts de base en fonction de leur type et du sort de base, donnant des combinaisons intéressantes et très diversifiées. Les sorts passifs donnent des améliorations latente à votre personnage.

Combat
Lors de la rencontre avec un ennemi, un combat se déclenche et vous devez attaquer vos enemis. Chaque enemi a une jauge de vie bien précise, chaque attaque fait des dégats bien précis. Vous pouvez soit combattre en temps réel, soit effectuer une pause tactique qui vous permet de planifier 5 secondes de combat qui seront effectuées à la vitesse de l'éclair mais qui nécessiterons ensuite 5 secondes de repos. C'est très agréable à mon goût, n'étant pas très bon en temps réel.

Musique
Comme pour Bastion, le jeu en vaut le coup rien que pour la musique associée, je ne m'en lasse pas.
La narration est moins continue que celle de Bastion mais est tout de même agréable.

Graphismes
Les graphismes sont très épurés et cohérents. Le jeu tends à devenir de plus en plus terne (du à l'histoire) au fur et à mesure à en finir tout blanc. Bastion est plus coloré et agréable à l'œil à mon goût.

Histoire
L'histoire n'est pas des plus facile à comprendre, mais c'est assez sympa et il y a quelques surprises. Je n'en dis pas plus.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
9.0 heures en tout
Posté le : 15 janvier
Très beau jeu. Assez fantastique visuellement, voix captivantes et B.O magique.

Red is not dead.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
15.0 heures en tout
Posté le : 4 janvier
Un bon jeu, plutôt facile.

+Mélange entre tour par tour et action assez agréable.
+Bon équilibrage.
+Grande variété de styles de combats jouables.


-Faible variété d'ennemis.
-Difficile de faire la différence entre le passage pour la zone suivante et une zone optionnelle. (et pas de backtrack possible)
-Très court.

En bref, un bon passe-temps, mais à la rejouabilité très limitée.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 8 (63%) ont trouvé cette évaluation utile
1.8 heures en tout
Posté le : 15 novembre 2014
Si vous êtes du genre à passer des heures à planifier réunions de famille, vacances à l'étranger ou choix du restaurant, Transistor est sans doute le jeu de vos rêves. Avec l'après-Bastion, Supergiant Games cible davantage la réflexion du joueur que ses réflexes, en offrant un gameplay où les actions se vivent en différé, pour le simple plaisir de voir un plan se dérouler sans accroc. Le rythme de l'action en souffre un peu, comme si l'on jouait par procuration à force de suspendre le moindre combat pour une banale esquive, et l'univers (volontairement) désincarné peut paraître monotone à ceux qui attendaient un feu d'artifice digne de la direction artistique, somptueuse. Une courte aventure qui laissera sans doute une belle trace chez les joueurs qui privilégient l'expérience et la découverte, à défaut de convertir ceux qui appréciaient la simplicité et la force d'évocation d'un Bastion.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
12.2 heures en tout
Posté le : 29 décembre 2014
Un achat que je ne regrette pas !!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
6.4 heures en tout
Posté le : 1 décembre 2014
Ambiance, graphismes et musiques sublimes.
Gameplay impeccable.
Contenue narratif émotionnellement intense.
Rien a redire à ce jeu sortie d'une autre dimension, sinon qu'il est trop court!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
7.4 heures en tout
Posté le : 14 décembre 2014
Des mécaniques, un gameplay , des gaphismes et une ambiance (visuelle et sonore) très soignés.
En revanche une histoire un peu anecdotique. Un jeu solide!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
6.2 heures en tout
Posté le : 13 janvier
Après Bastion, Supergiant Games a encore réalisé un très bon jeu. L'univers cyberpunk dans lequel on se retrouve, est immersif entre le style graphique, les personnages et la musique, tout est réuni pour que tout le monde puisse apprécier Transistor.
Pour ceux qui aime les jeux avec une difficulté optimale, Transistor propose tout au long de l'histoire des choix pour augmenter cette dernière.
Toutefois quelque personne pourront être sur le faim puisque Transistor est court durée de vie: 5 à 6 heures, et ses aspects visuels qui se répètent.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
10.9 heures en tout
Posté le : 16 mars
Superbe. Un vrai bijou graphique, sonor et au gameplay sympatique !

Seul reproche : un peu court.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
2.5 heures en tout
Posté le : 3 janvier
Jeux vraiment sympa avec de jolie Artwork et une OST terrible
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
4.2 heures en tout
Posté le : 12 février
Un Excellent jeu, mais un peu court, et j'ai quand même préféré Bastion sur plusieurs point. La narration de Bastion est meilleurs, l'histoire et plus approfondis, et le systéme de combat moins frutrant. Mais ça reste une excellent jeu indé sautez dessus sans problème !!!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
9.3 heures en tout
Posté le : 19 mars
Un super jeu avec une histoire et bande son envoutante ! Tout au long du jeu on recherche chaque petit indice nous évoquant le passé de notre héroinne dans un environnement enchante les yeux comme les oreilles ;)
La partie New game+ est très bien construit, chacun peut choisir ca difficulté pour ne pas être fustré dans la défaite ou le manque de challenge. Toutefois on peut regretter le manque de nouveau petit contenue dans une nouvelle partie nous poussant alors a essyer de rush le plus vite possible.

Mais le constant reste flagrant : ACHETER LE !!! ;)
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 2 (50%) ont trouvé cette évaluation utile
5.4 heures en tout
Posté le : 20 janvier
Seconde production du studio indépendant Supergiant Games, et fils spirituel de leur premier jeu Bastion, Transistor n’arrive malheureusement pas a égalé son ainé.

Artistiquement parlant, on retrouve bien là la patte du studio, et le jeu est globalement irréprochable :
- Le travail graphique sur l’univers, les personnages, et les cut-scenes force le respect ;
- La bande son, tant d’un point de vue musical (Darren Korb est toujours à la direction) qu’au niveau des doublages (on retrouve avec un immense plaisir le narrateur de Bastion Logan Cunningham avec sa voix si charismatique), est réellement excellente, et donne une ambiance surannée au titre, très à propos ;
- Le scénario n’est pas bien épais mais fait le travail demandé, même s’il faut bien avouer qu’il ne se suffit pas à lui-même pour nous donner envie de continuer.

C’est d’ailleurs là que le bât blesse : qu’est-ce qui nous pousse à vouloir avancer dans le jeu ? L’envie de voir le dénouement de l’histoire ? Non pas vraiment. Le désir de découvrir le pouvoir spécial suivant ? On s’en fout un peu des pouvoirs du Transistor. La volonté de parcourir cet univers tellement particulier ? Pas franchement, les niveaux sont tellement linéaires que ça en devient pesant. Le simple plaisir de basher du monstre ? Absolument pas, les combats étant tout sauf jouissifs.

Car s’il y a bien un défaut qu’on a du mal à pardonner à Transistor, c’est bien son incapacité à impliquer le joueur dans quoi que ce soit. Et ceci est dû en grande partie, à la pauvreté de son gameplay, ce qui saute d’autant plus aux yeux qu’au niveau artistique, le jeu est globalement inattaquable :
- Les combats sont ici totalement foirés. On a perdu le côté très "punchy" des affrontements de Bastion, principalement à cause de cette pause active, très mal intégrée dans les confrontations. En effet, l’utilisation de cette pause active, qui permet de planifier ses actions pour ensuite les effectuées en un clin d’œil atemporel, casse bien sûr le rythme du combat par définition (ça reste une pause). Mais le souci c’est qu’ensuite le personnage ne peut plus rien faire jusqu’à la recharge de sa barre de pause active à part courir comme un con pour échapper aux ennemis encore en vie. Et combattre en temps réel est quasi-infaisable car les esquives sont trop lentes (vitesse réduite du joueur par rapport à celle des ennemis, dash peu jouable car non répétable instantanément). Du coup, on se retrouve à attaquer uniquement en pause active, entre deux phases de fuite. Mais comment vous avez pu pondre ça les gars sérieusement ?
- Le level design est désespérant de linéarité. Il ne force absolument pas à l’exploration, ce qui est d’autant plus dommage étant donné le travail artistique en toile de fond. La zone secrète, qui est accessible via des portes dérobées (qu’on ne se prend pas la tête à chercher, ben non, elles se découvrent d’elle-même), est intégrée à l’ensemble de façon très artificielle, comme si les développeurs regrettaient le sympathique hub principal de Bastion.
- Les menus in-game sont complètement à côté de la plaque, franchement mal foutus. L’exemple le plus frappant étant que l’écran des pouvoirs disponibles et l’écran d’assignation aux quatre slots disponibles sont deux écrans bien distincts. WTF ? Ainsi, une fois tous nos pouvoirs assignés, il faut en supprimer un pour ensuite voir à quoi ressemble la disposition des autres… imbitable !!! C’est d’autant plus flagrant lors des mini-défis que l’on peut jouer dans la zone secrète. Certains défis nous imposent des pouvoirs, certes, mais certains d’entre sont alors inconnus aux joueurs et ne sont même pas expliquer. Quand on sait que les effets de certains pouvoirs sont peu visuels, on galère carrément à comprendre ce qu’on fait.

En conclusion, la sauce ne prend pas, et on finit par se dire qu’une des plus grandes qualités du titre est sa faible durée de vie. ♥♥♥♥♥ alors !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
130 personne(s) sur 150 (87%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
10.4 heures en tout
Posté le : 1 novembre 2014
This game is short.
Real short. I finish this game in about 5 hours
But those 5 hours really worth the damn money!

The Music or Soundtrack or whatever is just Amazing!!
The Graphic in this game is kinda artistic. looks different and original
Combat system is superb. you can plan your attack rather than charging ahead!!!

The story is so f*cking good i had a great time with this game storyline and it's really something.
Word of warning though this game made me had a Great F**king existential crisis
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
73 personne(s) sur 86 (85%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
40.7 heures en tout
Posté le : 8 novembre 2014
Uniting both action RPG mechanics and an engrossing world, Transistor isn’t just a spiritual successor to Bastion, it’s a full blown messianic triumph of beautiful art and sublime game design. Supergiant Games have exceeded their previous work with a game that marries fluent action RPG combat with sublime tactical planning & customisation. Yet that would be just half of Transistor's charm as the world, characters and narrative unfolds like an origami swan, leaving you to marvel at its gorgeous art design, intricate architecture and unique atmosphere.

The story begins with you, Red, claiming the Transistor from the body of a dead man. From there you begin to uncover the city of Cloudbank, why everyone has gone and what The Process is - sentient machine aggressors within this fallen Rapture. That reference is deliberate as there’s a little touch of Bioshock within Transistor - a fallen city, the mystery of its unravelling and tragedy yours to discover if you’re willing to put in the work to unlock its true secrets. This is made all the more acute by how Transistor welcomes you into its world with no fanfare, no menu screen. Just a fade from black opening up on your journey with the Transistor, voiced by the rich tones of Logan Cunningham, against The Process and their mysterious overlords - The Camarata.

To say any more would spoil the joy of discovering the details for yourself. Supergiant Games had deliberately kept details of Transistor to a minimum until release and it’s thanks to this blackout that’s made discovering the games systems, people and places a genuine joy.

It’s difficult to review Transistor without referencing Supergiant Games previous work - Bastion. That’s because its influences are plain to see with the same isometric-style viewpoint, similar art-style and even the same narrator. While those similarities may appear as merely iterative steps on paper for Transistor, they are in practice the opposite. The art style has evolved to be not just gorgeous, moody and atmospheric, it now conveys the spirit of Cloudbank without ever explicitly showing it in such a way that you feel part of that city, not just an observer with a controller.

Combat is real time action-RPG based with four main skills available at one time. You can freeze the action once your Turn() bar has filled at any time and then plan out your attacks methodically. Once done you can unfreeze the game and Red will perform her balletic combat attacks with the Transistor. This appears at first to just be a cool looking feature to break up combat scenarios but very soon it becomes essential to besting The Process.

In this frozen state you can see the damage you are likely to cause, the effect different attacks can have in combination with each other and use it to quickly get behind enemies to deliver backstab moves. There’s nothing quite like positioning yourself correctly, freezing time and then delivering a quick series of moves to destroy everything. I’m not especially clever but by Jove, Transistor made me feel like a combat genius.

As the story progresses you’ll acquire more skills and this is where the combat evolves from those mechanics set down originally by Bastion. Instead of just swapping out skills when you want a change, every skill can be slotted into a secondary or tertiary upgrade slot to augment an already installed ability.

For instance, the basic attack move you start with is Crash(). You can then modify it with a skill like Bounce() which will chain attacks to multiple targets. Or with Cull() that sends enemies into the air. Or you could use either of those modifiers as one of the four main abilities. Cull(), a basic uppercut move and Bounce(), a skill that sends out pulses of energy.

This enables you to define the combat system in any way you want it. Like aggressive frontal-assault tactics or stealthy concealment? Perhaps turning a few enemies on to your side floats your boat? Or maybe just a blend of different styles? Transistor allows you to do what you like with this combat system rather than force you down a particular road.

The only restriction is if your health is reduced to zero in combat. Instead of death, one of your abilities is overloaded and will require at least two trips to an access point in order to recover. Then there are the Limiters - status effects that reduce your capability in combat but with the rewards of increased experience. As you can tell, what appears as a simple combat system in the beginning soon evolves into a complex and involving way to deal with The Process.

The way that combat is combined with the narrative is just as intriguing. As you use these new abilities in different ways or combinations it unlocks more about the person you acquired them from in the first place. Slowly the pieces of this mysterious world start to come together as you become more adept at combat. It encourages creativity and a deeper understanding of the mechanics you're working with on order to unlock the secrets of Cloudbank.

But It’s not all dark alleyways and moody lighting as you’ll have access to a ‘backdoor’ - a safe haven separated from the unrelenting assimilation of the Process. This serves as a menu to access the different challenge rooms Transistor offers. Here you can test and refine your combat skills and increase your level. Or you can just kick back and listen to the ridiculously awesome soundtrack while lounging in a hammock.

This densely packed experience is made up of small touches like that. From the way Red drags around the weighty Transistor, to how she combs her hair with her fingertips when admiring a view, with the best of all being her ability, at the touch of a button, to hum along to the excellent soundtrack.

Before playing I didn’t expect to be fully enraptured by Transistor, thinking the spectre of Bastion would haunt the experience too much. But neither did I expect Transistor to take that formula and evolve it into something so sublime and handcrafted that tears would roll down my cheek as the credits rolled. From its combat mechanics and customisation, to the narrative and the visually appealing art-style, this is an experience to be savoured, to lock yourself away in the confines of your gaming boudoir and revel in its luxurious design and perfection.

A Must Play

Be sure to check out Nerd House Gaming for more reviews!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
95 personne(s) sur 124 (77%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
4.1 heures en tout
Posté le : 30 octobre 2014
Hell, It's worth it just for the music!

Fans of Bastion should find themselves at home here. Although the game is a little short (but also cheap!), it is incredibly fun.

Honestly, I bought this game primarily for the soundtrack, and the game was just an awesome extra for me.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
56 personne(s) sur 64 (88%) ont trouvé cette évaluation utile
19.9 heures en tout
Posté le : 30 octobre 2014
There is a legitimate argument to be made that Transistor is too short for its price. I beat it in about 11 hours, although I'm only about halfway through with Achieves. I think this is a bit of a silly metric, though. The more key question to me is "was it a good experience?" I would say "absolutely".

Transistor is a deeply beautiful and atmospheric game, with a bittersweet story told through powerful narration and themes. It also effectively uses game mechanics to pull you 'into' the story and world. It has a 'hum' button. There are several scenes where the controls and gameplay shift to make the player 'feel' the scenes. It is one of the best examples I've played of a game avoiding ludnarrative dissonance and in fact using gameplay as a narrative aid.

Transistor left me with that same feeling of satisfaction I get after finishing a good book. I like that feeling. I liked Transistor. Definitely recommended.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante