À la une
Jeux
Logiciels Démos Recommandations ACTUALITÉS
Dans un sombre monde Cyberpunk, vous (et jusqu'à 3 amis) faites la guerre contre la toute puissante Fédération dans ce FPS/RPG fonctionnant avec le moteur Source.
Date de parution: 29 jui 2011
Tags populaires des utilisateurs pour ce produit :
Regarder les 7 vidéos

Acheter E.Y.E: Divine Cybermancy

Acheter E.Y.E. - Four Pack

Inclut quatre copies du jeu - Envoyez les copies supplémentaires à vos amis.

New Expansion - E.Y.E Blood Games

E.Y.E: Blood Games takes you into player competitions with new and varied maps.

Battle Royal:

In this round by round competition, the last man standing wins. All other participants are enemies!
You start each round with a random weapon and armor. Your aim is to finish the game with the most possible points.
You get points when you kill an enemy and also, when you are the survivor of the round.
You are free to use one of your existing Avatar, including one from the solo.
Some of your PSI and cyber powers are deactivated in this game mode.

Team Artifact:

Team competition: In this mode, Jians confront Culters for the artifact control. To do that you need to:
  • Take the artifact and carry it to the enemy area.
If the artifact is in the enemy area, the round ends. A new one will start and players will return to their initial positions.
Each team starts with an amount of resurectors. You win the round when the other team runs out of resurectors. There are several ways to do it:
  • Carrying the artifact to the enemy area.
  • Killing an enemy.
  • Hacking special interfaces.
At the beginning of the game, choose your team and character class.

À propos du jeu

Vous êtes l'un des membres de l'étrange société secrète E.Y.E, et vous vous réveillez après un combat au cours duquel vos coéquipiers ont été tués. E.Y.E, une branche armée du Secreta Secretorum tente d'organiser un coup d'État contre la puissante Fédération, une coalition de plusieurs mondes et planètes qui gouverne avec une main de fer.
Pour ne rien arranger, E.Y.E est elle-même en proie à des luttes intestines entre la faction Jian et la faction Culter (à laquelle vous appartenez). Votre sens de la loyauté ne sait que choisir entre le Commandant Rimanah, votre supérieur hiérarchique et chef du Secreta, un séparatiste avec une ambition sans pareille, et votre ami et instructeur, le "Mentor". Le "Mentor" essaie d'unir les deux factions rivales par tous les moyens possibles. En le suivant, vous vous retrouvez au milieu d'une guerre fratricide mélangeant quête du pouvoir et conspirations politiques impliquant différentes grandes sociétés.
Une force inconnue profite de ces problèmes pour lancer une attaque visant à détruire l'humanité.

Fonctions clefs:

  • Plusieurs modes coopératifs qui influencent directement le jeu solo (et vice-versa). Les limites du jeu solo et multijoueur sont enfin laissées de côté.
  • Gestion de la psychologie et des traumas du joueur
  • 25 armes, plusieurs modes de tirs, une précision dynamique, un mode iron sight, un zoom avancé
  • Un système de piratage complet ayant des impacts sur la suite du jeu
  • 9 pouvoirs PSI dévastateurs.
  • Plus de 20 personnages non jouables (NPC) avec une Intelligence Artificielle très réactive et efficace, capable de prendre des initiatives. Des combats rapprochés sanglants et techniques. Des mouvements physiques très réaliste tirant profit de la physique de jeu du Moteur Source.
  • Peut être joué et rejoué sans se lasser : missions principales et secondaires, environnements dynamiques, progression dans les niveaux non linéaire et placement/type/apparence des NPC aléatoires. La mort ne pénalise pas les joueurs : il n'y a pas besoin de relancer la mission jouée jusqu'alors.
  • Des niveaux très ouverts assurent de longues heures de jeu.

Configuration requise

    Minimum :
    • Système d'exploitation : Windows® 7 32/64-bit / Vista 32/64 / XP
    • Processeur : Pentium 4 3.0GHz, Athlon 64 3000+ ou meilleure
    • Mémoire vive : 1 Go de RAM pour XP / 2 Go de RAM pour Vista
    • Disque dur : Au moins 6 Go d'espace disque disponible
    • Carte graphique : : Carte graphique compatible DirectX 9 avec 128 Mo de mémoire vidéo, Shader model 2.0. ATI X800, NVidia 6600 ou meilleure
    • DirectX® : 9.0c
    • Son : Carte son compatible DirectX 9.0c
    • Supplémentaire : Connexion internet requise pour le multijoueur
    Recommandée :
    • Système d'exploitation : Windows® 7 32/64-bit / Vista 32/64 / XP
    • Processeur : Intel core 2 duo 2.4GHz ou AMD Athlon 64 X2 4600+
    • Mémoire vive : 1 Go de RAM pour XP / 2 Go de RAM pour Vista
    • Disque dur : Au moins 6 Go d'espace disque disponible
    • Carte graphique : : Carte graphique compatible DirectX 9 avec Shader model 3.0. NVidia 7600, ATI X1600 ou meilleure
    • DirectX® : 9.0c
    • Son : Carte son compatible DirectX 9.0c
    • Supplémentaire : Connexion internet requise pour le multijoueur
Évaluations intéressantes des utilisateurs
671 personne(s) sur 688 (98%) ont trouvé cette évaluation utile
273 produits enregistrés
4 évaluations
50.2 heures en tout
Many people buy this game thinking they're buying a System Shock or a Deus Ex. Maybe a Borderlands or a STALKER. This is an incorrect assumption to make. It's true that EYE features many RPG elements. It has dialogue, branching paths, levels, inventory management, stores and side-missions. But this is all plays second fiddle to what EYE is really aiming for. It's not a Deus Ex as much as it is a Serious Sam. It's not a Borderlands as much as it is a Painkiller. I really cannot emphasize this enough, it's my belief that the majority of the complaints directed towards EYE stem from a false presupposition of what this game is trying to be. That is not the players fault though, because EYE doesn't exactly make these things clear.

EYE is a mess.

Unless you are a Dwarf Fortress player, EYE is likely to be the biggest, messiest game you are ever likely to see. Right off the bat it gives you a character creation screen which makes absolutely no sense to anyone beginning the game without first googling what in the hell you are looking at. The dialogue is either intentionally vague, bizarre and most of the time incomprehensible. You will be thrown into a world which appears to have some sort of lore and backstory but you'll be lucky if you ever understand a tenth of what is going on. When the game presents you with the tutorial level, many aspects of that tutorial will need tutorials themselves, and you will be confronted with a library of tutorial videos on how certain game mechanics work. Your body can be hacked and destroyed by doors and ATMs. Sometimes huge monsters will appear in the level and fire rockets in directions you didn't even know existed and you have to kill it. Sometimes you'll be tasked to kill a high ranking enemy and he will zip about the game shooting and cloaking tanking hits like nothing else. This game is primarily single-player, but you can have 64-player coop. You can buy spells and augmentations and guns and big hammers all with a currency called Brozouf which you seem to endlessly gain in areas where you are doing something for some reason for someone. EYE is a deranged and twisted mess of Syndicate, Neuromancer, Warhammer 40k and the entire personal drug stash of Hunter S. Thompson. And you know what? It's amazing.

There is no messing around with regenerating health, cover or killcams. You can go in fast and furious or heavy like robocop. The guns feel like they should. There is real impact when you shoot something. Enemies will go flying across the screen. You can teleport into people and laugh as they explode. You can hit people in the face with giant hammers and watch as they bounce off the walls. You can hack people. You can force push four-armed creatures into radioactive goo. You can block bullets with swords. This game can be anything you want, but above all it is satisfying.

If you get this game, it's imperative that you know what you getting into. If you want a cyberpunk dystopia with thought provoking dialogue and choices that mean something, I don't advise you to get this game. If you want a crazy FPS that is a completely unapologetic mess that explains nothing but offers everything then I would strongly recommend this game.
Posté le : 5 février 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
24 personne(s) sur 35 (69%) ont trouvé cette évaluation utile
240 produits enregistrés
7 évaluations
15.5 heures en tout
J'avais lâché l'affaire une première fois au bout de 10H, j'ai tenté de m'y remettre mais là passé quelques heures dessus, le constat est le suivant : je n'arrive pas à passer outre les énormes défauts du jeu pour profiter de ce qu'il a de mieux à offrir.
Pêle-mêle, les ennemis qui repop toutes les 35 secondes au point de parfois vous clouer sur place pendant trop longtemps pour que ce soit fun, le déséquilibre entre les possibilités d'évolution et de gameplay pour le personnage et l'intérêt de ceux-ci en jeu (par exemple, jouer full stealth est proche de l'impossible tant les ennemis aggro hyper vite et de manière frustrante, et jouer bourrin risque de vous limiter dans vos possibilités) ou encore le mini-jeu de piratage qui est très très vite agaçant tant il faut réfléchir plus vite que l'IA qui est très performante, même avec des stats de bases inférieures aux votre. Se rajoute à ça des environnements vides et laids, un gameplay un peu lourd et lent à prendre en main, des idées un peu fourre-tout et où il est difficile de se retrouver et des musiques qui tournent en boucle et tapent très vite sur le système. Ah, et une chose aussi qui m'a "choqué", c'est le mélange entre un univers qui se veut sérieux, et des termes familiers ou humoristiques. La thune c'est les "brouzoufs", et les monstres les "streums" (donc en fait c'est juste "monstre" en verlan...) Ca peut paraître crétin, mais ça me parait tellement décalé que j'ai eu du mal à entrer dans l'ambiance.
Globalement, si on note quelques bonnes idées (les bases de l'univers dark-steam-punk-japonais, ou encore le fait que chaque mission essaye d'offrir des alternatives comme tuer un PNJ ou pirater un terminal pour arriver au même résultat), et même si j'aurais aimé aimer ce jeu, je n'y arrive pas. Je dirais pour synthétiser qu'il tente, avec peu de moyen, de faire trop de choses en même temps. Avec une équipe plus nombreuse, des scénaristes pro et plus d'argent, ce jeu aurait pu tout tuer. Mais le manque de moyen et l'absence de vraie écriture pour le background font entrer ce jeu dans la catégorie "ceux qui ont eu les yeux plus gros que le ventre". Dommage.
Posté le : 4 février 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
609 personne(s) sur 646 (94%) ont trouvé cette évaluation utile
503 produits enregistrés
7 évaluations
64.2 heures en tout
Sort of like Warhammer 40K and Ghost In the Shell mixed together except everybody on the development team was freebasing LSD while watching the end of Neon Genesis Evangelion.

PS: Yes I am aware that you cant actually freebase LSD.
PPS: No I'm not going to change it.
Posté le : 13 juin 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
16 personne(s) sur 24 (67%) ont trouvé cette évaluation utile
201 produits enregistrés
21 évaluations
20.7 heures en tout
La prise en main peut sembler compliqué, et l'est peut étre pour un casual ou un amateur de jeux "next gen" ... Mais il n'en est rien. Tres souple et adaptative, la prise en main une fois controlé en est presque a elle seul addictive.

Une histoire digne d'interet (pour peux que vous lisiez les archives et divers dialogues), presque profonde et en même temps bien bourine. On y retrouve pas mal d'elements qui ont fait le succés de gros titres et d'agréables clin d'oeil.

Un environement qui change de nos habitudes, un game play Action rpg bien plus réussit que celui de "Fallout" 3. C'est beau, rafraichissant et excitant. Je ne peut que recommander ce titre à un prix qui plus est dérisoire.
Posté le : 9 février 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
7 personne(s) sur 10 (70%) ont trouvé cette évaluation utile
33 produits enregistrés
4 évaluations
40.5 heures en tout
Ce jeux est juste super si on comprend comment il fonctionne.
Et malheureusement la plupart des gens ne cherchent pas à le comprendre.
Achetez le et si vous ne le comprenez pas je vous l'expliquerait.
Posté le : 10 mars 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
671 personne(s) sur 688 (98%) ont trouvé cette évaluation utile
273 produits enregistrés
4 évaluations
50.2 heures en tout
Many people buy this game thinking they're buying a System Shock or a Deus Ex. Maybe a Borderlands or a STALKER. This is an incorrect assumption to make. It's true that EYE features many RPG elements. It has dialogue, branching paths, levels, inventory management, stores and side-missions. But this is all plays second fiddle to what EYE is really aiming for. It's not a Deus Ex as much as it is a Serious Sam. It's not a Borderlands as much as it is a Painkiller. I really cannot emphasize this enough, it's my belief that the majority of the complaints directed towards EYE stem from a false presupposition of what this game is trying to be. That is not the players fault though, because EYE doesn't exactly make these things clear.

EYE is a mess.

Unless you are a Dwarf Fortress player, EYE is likely to be the biggest, messiest game you are ever likely to see. Right off the bat it gives you a character creation screen which makes absolutely no sense to anyone beginning the game without first googling what in the hell you are looking at. The dialogue is either intentionally vague, bizarre and most of the time incomprehensible. You will be thrown into a world which appears to have some sort of lore and backstory but you'll be lucky if you ever understand a tenth of what is going on. When the game presents you with the tutorial level, many aspects of that tutorial will need tutorials themselves, and you will be confronted with a library of tutorial videos on how certain game mechanics work. Your body can be hacked and destroyed by doors and ATMs. Sometimes huge monsters will appear in the level and fire rockets in directions you didn't even know existed and you have to kill it. Sometimes you'll be tasked to kill a high ranking enemy and he will zip about the game shooting and cloaking tanking hits like nothing else. This game is primarily single-player, but you can have 64-player coop. You can buy spells and augmentations and guns and big hammers all with a currency called Brozouf which you seem to endlessly gain in areas where you are doing something for some reason for someone. EYE is a deranged and twisted mess of Syndicate, Neuromancer, Warhammer 40k and the entire personal drug stash of Hunter S. Thompson. And you know what? It's amazing.

There is no messing around with regenerating health, cover or killcams. You can go in fast and furious or heavy like robocop. The guns feel like they should. There is real impact when you shoot something. Enemies will go flying across the screen. You can teleport into people and laugh as they explode. You can hit people in the face with giant hammers and watch as they bounce off the walls. You can hack people. You can force push four-armed creatures into radioactive goo. You can block bullets with swords. This game can be anything you want, but above all it is satisfying.

If you get this game, it's imperative that you know what you getting into. If you want a cyberpunk dystopia with thought provoking dialogue and choices that mean something, I don't advise you to get this game. If you want a crazy FPS that is a completely unapologetic mess that explains nothing but offers everything then I would strongly recommend this game.
Posté le : 5 février 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non