À la une
Jeux
Logiciels Démos Recommandations ACTUALITÉS
Avec plus de 2 millions d'exemplaires vendus, le nouvel épisode du succès international de la série S.T.A.L.K.E.R. se connecte de façon transparente à la première partie de Shadow of Chernobyl. S.T.A.L.K.E.R.
Date de parution: 11 fév 2010
Tags populaires des utilisateurs pour ce produit :
Visionner la vidéo HD

Acheter S.T.A.L.K.E.R.: Call of Pripyat

Packages qui comprennent ce jeu

Acheter S.T.A.L.K.E.R.: Bundle

Inclut les 3 articles suivants : S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, S.T.A.L.K.E.R.: Clear Sky, S.T.A.L.K.E.R.: Call of Pripyat

À propos du jeu

Avec plus de 2 millions d'exemplaires vendus, le nouvel épisode du succès international de la série S.T.A.L.K.E.R. se connecte de façon transparente à la première partie de Shadow of Chernobyl. S.T.A.L.K.E.R. : Call of Pripyat emmène les joueurs PC une fois de plus dans le voisinage de la centrale nucléaire de Tchernobyl qui a explosé en 1986. Cette soi-disant "Zone" est une zone fortement contaminée bouclée par l'armée et qui est maintenant passée au peigne fin par les Stalkers, les chercheurs de fortune moderne, à la recherche d'objets uniques. Dans le rôle de l'agent Alexandre Degtyarev, habillé en Stalker, le joueur doit enquêter sur la mystérieuse disparition de cinq hélicoptères militaires et faire face aux divers groupes de Stalkers.
  • Un des premiers jeux sous DirectX11
  • L'histoire commence où S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl se termine
  • Une zone photo réaliste : Tous les lieux plus vrais que nature sont recréés à partir de photographies
  • Une nouvelle histoire passionnante avec bon nombre de personnages uniques
  • Extension du système de quêtes secondaires
  • De nouveaux monstres: Chimera et Burer. De nouveaux comportements et aptitudes pour tous les monstres
  • Un nouveau système de environnemental, créé en utilisant les meilleurs éléments des deux premiers volets de la séries
  • Les émissions ont une influence considérable sur le monde de la Zone
  • Fonction de sommeil ajoutée au jeu
  • Nouvelle interface du joueur
  • Possibilité de continuer le jeu après l'avoir fini en mode libre
  • Jusqu'à 32 joueurs peuvent s'affronter en multijoueur. Quatre modes de jeu différents et une quantité innombrable de cartes sont disponibles

Configuration requise

    Configuration minimum :
    • Systeme d'exploitation : Windows XP, SP2
    • Processeur : 2.2 GHz Intel Pentium 4/ 2.2. GHz AMD Athlon XP 2200+
    • Mémoire : 768 Mo RAM
    • Graphismes : nVidia GeForce 5900 128Mo / AMD Radeon 9600 XT 128 Mo
    • DirectX : compatible DirectX 9
    • Disque dur : 6 Go d'espace disque
    • Son : compatible DirectX 9
Évaluations intéressantes des utilisateurs
10 personne(s) sur 10 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
17 produits enregistrés
9 évaluations
101.0 heures en tout
Très bon jeu! La suite du cultissime "Shadow of Chernobyl" qui lui reste malgré tout supérieur. Dans ce jeu plus de guerre de faction, la survie dans la zone et l'exploration sont les principales occupations. Le scénario tient la route, le fait d'upgrader son matos petit à petit rend vraiment le jeu intéressant; les relations avec les pnj et si on les aide ou pas s'en ressentira sur la fin. Ce jeu est toujours aussi génial niveau immersion et ambiance, c'est sans conteste la plus grande qualité de la série Stalker. La balistique ultra réaliste aide fortement à cela et nous oblige à upgrader nos armes.

Points faibles: graphiquement ça commence à dater, le fait qu'il n'y ait que 3 maps (immenses) contrairement à ses précédents volets, perso j'ai été déçu par la dernière map Prypiat, qui parait un peu vide comparé au premier volet.

J'ai joué et fini le jeu en version vanilla, puis avec le mod "complete" qui améliore TOUT le jeu et corrige les points faibles que j'ai pu trouver (sauf pour Prypiat..). Bravo à la communauté qui a fait la même pour les 2 autres volets avec des mods extras!

Enfin bon on va pas faire la fine bouche, la série Stalker est l'une des meilleures pour moi (exploration, survie en zone hostile, immersion), un jeu de cette qualité yen a pas des masses.
Posté le : 25 février 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
7 personne(s) sur 7 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
104 produits enregistrés
14 évaluations
21.1 heures en tout
L'un de mes jeux préféré, une ambiance vu nul part avant Stalker.
Posté le : 26 novembre 2013
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
6 personne(s) sur 6 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
43 produits enregistrés
4 évaluations
16.0 heures en tout
avec le mod misery 2.0 , du bonheur
Posté le : 25 janvier 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
4 personne(s) sur 5 (80%) ont trouvé cette évaluation utile
47 produits enregistrés
2 évaluations
26.7 heures en tout
Le jeu l'plus sérieux et le plus prenant dans l'univers du OpenWorld (par contre,les graphismes pour les malades,le jeu dâte)
Posté le : 12 janvier 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
121 produits enregistrés
2 évaluations
32.3 heures en tout
S.T.A.L.K.E.R.: Call of Pripyat est le troisième opus de la trilogie, un open world remplis de tas de secrets qui ne demandent qu'à être découverts, des graphismes vraiment pas mals pour l'époque et une trame narrative au fil des 3 épisodes qui s'enchaine de manière vraiement fluide et intéressante et le système de fins à débloquer petit à petit(différent des fins alternatives du précédent opus) est intéressant et pousse toujours à essayer de découvrir plus de parties cachées de ce monde.

Seul bémol pour ma part serait le nombre un peu faible de quêtes secondaires qui sont parfois très courtes et peu intéressantes(dans un open wolrd comme Borderland par exemple ce qui est intéressant c'est le nombre gigantestque de quêtes secondaires même si c'est un RPG on retrouve quand même un peu ce côté dans S.T.A.L.K.E.R.).
Le multijoueur est pour moi sans grand intérêt n'y ayant pas réellement accroché.

A découvrir où à redécouvrir avec toujours un grand plaisir !
Posté le : 11 janvier 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non