Antichamber est un jeu d'exploration psychologique et hors du commun où rien ne peut être considéré comme acquis. Découvrez un univers inspiré de l’œuvre d'Escher où les couloirs s'enroulent autour d'autres, où les espaces se reconfigurent eux-mêmes et où accomplir l'impossible peut être la seule façon d'avancer.
Évaluations des utilisateurs : Majoritairement positive (6,875 évaluation(s))
Date de parution: 31 jan 2013

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Antichamber

 

Recommandé par les curateurs

"If you're looking for a 1st person puzzler that requires you to throw away your preconceptions & then makes you brain melt out of your ears. Here it is!"
Lire la critique complète ici.

Articles

“Bien que le développeur m'ait prévenu que le jeu allait me retourner les méninges lorsque j'y jouerais, ce titre est quand même parvenu à me retourner les méninges.”
Rock, Paper, Shotgun

“L'obstacle le plus tenace et le plus exaspérant auquel vous ferez face dans ce jeu est vous-même.”
PC Gamer

“Chaque aspect d'Antichamber est fait pour extraire les joueurs de leur zone de confort.”
VentureBeat

À propos de ce jeu

Antichamber est un jeu d'exploration psychologique et hors du commun où rien ne peut être considéré comme acquis. Découvrez un univers inspiré de l’œuvre d'Escher où les couloirs s'enroulent autour d'autres, où les espaces se reconfigurent eux-mêmes et où accomplir l'impossible peut être la seule façon d'avancer.


Développé depuis plusieurs années, Antichamber a reçu plus de 25 honneurs et récompenses au cours de sa conception, dans des compétitions majeures comme l'Independent Games Festival, le PAX10, l'IndieCade ou encore le Make Something Unreal. Antichamber a aussi bénéficié du soutien de l'Indie Fund.

Caractéristiques

  • Une expérience profondément psychologique qui vous fera remettre en question tout ce que vous pouvez savoir sur comment fonctionne un jeu.
  • Des énigmes hallucinantes qui bouleverseront vos attentes au moindre retournement et détour.
  • Un univers gigantesque et limpide non-euclidien à explorer.
  • Des ambiances sonores réalistes conçues par Robin Arnott et une bande son composée par Siddhartha Barnhoorn.
  • Une arme qui peut créer, détruire et manipuler la matière, vous permettant de découvrir de nouvelles manières de surmonter votre environnement.

Configuration requise

    • Système d'exploitation : Windows XP SP2, Vista, ou Windows 7
    • Processeur : 2.0 GHz ou mieux (double-cœur recommandé)
    • Mémoire vive : 2 Go de RAM
    • Affichage : Série NVIDIA 8000 ou mieux (compatible Shader Model 3)
    • DirectX® : 9.0c
    • Disque dur : 1 Go d'espace disque disponible
Évaluations intéressantes des utilisateurs
5 personne(s) sur 5 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
9.5 heures en tout
Posté le : 19 mars
Antichamber est un puzzle game/FPS complètement atypique où vous évoluerez au sein d’un labyrinthe afin d’y trouver la sortie à l’aide de plusieurs pistolets dont les mécaniques de gameplay seront différentes et complémentaires à la fois. A noter également que le jeu a été développé dans sa quasi-totalité par une seule personne, Alexander Bruce, que je remercie du fond du cœur de m’avoir permis de vivre une véritable expérience vidéo-ludique qui je ne suis pas prêt d’oublier.

N’attendez pas de ce jeu qu’il vous prenne par la main, rien que la première salle dans laquelle on atterrit représente déjà à elle seule l’ambiance et les différentes sensations qui vous traverseront tout au long du jeu (Mais qu’est-ce que je fais là ? Quelle est le but de tout ça ? Comment trouver la sortie ? A quoi peut bien servir ce compteur ? etc …). Le joueur sera poussé tout au fil de l’aventure par 2 moteurs puissants : La curiosité et la satisfaction d’accomplissement.

Ce jeu brille notamment, de par ses énigmes qui seront là pour bousculer le joueur, ces dernières ont été réalisées par quelqu’un d’extrêmement compétent qui connait parfaitement les codes du jeu vidéo et les a utilisé à son avantage pour dérouter complètement le joueur. Là où vous auriez fait « 1 » il faudra faire « -1 » (sans être illogique ou dénué de sens) et c’est déjà en soi une réelle source de plaisir que de parcourir ce jeu qui ne cessera de nous surprendre à chaque salle, chaque recoin. Vous vous surprendrez vous-même au fur et à mesure de l’aventure de voir que vous avez passé une salle sans trop de difficulté car vous avez fait appel à votre imagination, votre réflexion et votre sens de l’observation et c’est en soit ce qui fait tout le sel du jeu.

Les énigmes sont d’ailleurs souvent accompagnées de petites pancartes qui occupent également une place très importante tant elles bourdonnent de nombreuses métaphores qui, d’une part nous aiderons implicitement à trouver les solutions au sein des différentes salles et dont la « réponse » ne nous sera dévoilée qu’une fois l’énigme résolue. D’autre part, elles nous feront réagir, réfléchir, nous questionnerons sur différents aspects de la vie (la persévérance, la réflexion … j’en passe et des meilleurs). En soit, Antichamber possède également un côté philosophique, une réflexion intellectuelle, et nous laissera avec plus de questions que de réponses mais ce qui est sûr, c’est qu’il ne nous laissera pas indifférent pour peu qu’on essaye de comprendre la portée de ses propos.

Ce jeu peut paraître difficile de prime abord, tellement l’ordre des salles peut nous paraitre désordonné, les énigmes non conventionnelles etc ... Il est vrai que certaines énigmes sont dures mais elles sont très gratifiantes et la satisfaction n’en sera que plus intense une fois l’obstacle passé. Il n’empêche que vous vous demanderez, à un moment donné dans le jeu, si vous n’arrivez pas à passer cette salle à cause d’une mécanique que vous n’avez pas comprise ou bien si vous ne disposez pas d’une nouvelle compétence qui permettrait le franchissement de cette dernière. Mais au fil de l’aventure, on commencera à connaître ce labyrinthe dont l’agencement des salles n’aura plus de secret, vous commencerez à comprendre où le développeur veut vous mener et justement, vous apprendrez à mieux faire le distinguo entre ces 2 entités. D’autant plus que le jeu est techniquement faisable en moins de 15 minutes chrono et je ne parle pas de la communauté des speedrunnners où de nouvelles stratégies sont trouvées régulièrement et actuellement certains sont en dessous de la barre des 3 minutes (amis speedrunners, vous voilà peut-être comblés).

Je ne m’attarderai pas sur les aspects techniques du jeu, la seule chose que je peux dire c’est que ça ne doit en aucun cas vous rebutez car oui, le jeu est « minimaliste » sans être pour autant désagréable mais ce n’est certainement pas sur ce versant que l’on doit l’attendre.
Le sound design, qui peut paraitre au premier abord, très discret, renforce en réalité l’impression de solitude au sein de ce labyrinthe, les différents effets présents sont sinon très bien réalisés (arme, chute etc …).
La maniabilité du soft n’est jamais prise en défaut, et il possède une durée de vie très correcte, je dirai de 8 à 12h de jeu pour une première partie. C’est un jeu qui pour moi, vaut largement son prix et quand on voit autant de travail accompli il le mérite amplement.

Antichamber fait partie du cercle très fermé de ces jeux qui nous laissent une trace indélébile, qui nous font débarquer dans un univers totalement inconnu et où ce sera au joueur de trouver les clés pour comprendre cet univers, d’utiliser ses capacités d’analyse, de réflexion, son sens de l’observation qui malheureusement font défaut à beaucoup de jeux.

Je terminerai par un grand merci à Alexander Bruce et surtout, mais surtout, ne passez pas à côté de cette pépite qui est un ovni dans l’univers du jeu vidéo.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
6 personne(s) sur 7 (86%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
3.0 heures en tout
Posté le : 16 décembre 2014
On tourne beaucoup en rond, mais le jeu surprend tellement et on trouve tant de nouveaux puzzle de manière totalement inattendue que ce n'et pas un problème.

Et surtout la plus grande force du jeu c'est de faire voler en éclat les lois de la physique ou de la logique.

To win the game, think different !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
14.2 heures en tout
Posté le : 29 avril
Un excellent jeu !

Antichamber est un puzzle game à la 1e personne souvent comparé à Portal mais qui pourtant a sa propre personnalité, et qui le fait savoir ! Sa grosse valeur ajouté se trouve être ses lois de la physique complètement décalées, ou dirons nous farceuses. Ce jeu est un trompe l'oeil à tous les étages, une feinte constante et dieu que c'est bon. Les murs qui changent dans notre dos, ceux qui réagissent au mouvement, les spirales impossibles, les mêmes salles qui vous poursuivent et vous harcèlent, les faux sols, les déplacements invisibles... Dépaysement et désorientation sont les maîtres-mots.

Les phases de jeu peuvent grosso modo se diviser en deux familles : l'exploration pure avec sa tentative de maitrîser l'espace dans chaque salle, et des phases d'énigmes que beaucoup qualifient de plus "classiques", mais qui pourtant inventent aussi à mes yeux de nouvelles façons de manipuler la matière.

Nous sommes enfermés dans un... lieu, et nous devons en sortir. Le jeu a le très bon goût de ne -quasi- rien expliquer nulle part, mais finit toujours par nous dire où il veut en venir. Il peut être tentant d'aller chercher une soluce rapidement, mais en tâtonnant, on finit toujours par maitriser un nouvel outil ou une nouvelle information. Le joueur voit sa curiosité constamment piquée, est constamment aux aguets. Le jeu oblige réellement à avoir tous les sens en alerte, on doit tout observer, tester, essayer, c'est très stimulant ! Quand on dessine la map en entier on se dit qu'elle n'est pas bien grande, et pourtant combien de km faisons nous là dedans ! Le jeu nous fait -très- souvent tourner en rond, et pourtant on en redemande car on a toujours un nouveau truc à tester quelque part. A force d'explorer on découvre quelques easter eggs / making of sympa. Et résoudre une énigme compliquée n'est pas gage d'avancée, puisqu'elle peut très bien vous faire arriver... là ou vous étiez 5 minutes auparavant.

Question durée de vie et difficulté, c'est assez difficile à juger. J'ai mis 14h, certains en mettent 5 ou 7. J'ai aimé prendre mon temps dans les couloirs, profiter de certains sons apaisant, tout en cherchant le 100% des salles et des images. J'ai également été bloqué plusieurs fois. Dans ces cas là, j'ai arrêté de jouer, et à chaque reprise j'ai toujours trouvé de quoi progresser --> aucune frustration à signaler, et une jolie fierté à l'arrivée. Je note tout de même une progression dans la complexité des obstacles : si les premières heures sont une balade de santé, la 2e moitié du jeu est assez coriace ma foi. Il y a 4 compétences à trouver dans le jeu, j'en chiais déjà pour trouver la 2e. Mais ce qui est fun aussi, c'est que le jeu vous fait croire que vous avez compris un truc, vous êtes tout content, avant de vous faire tout réapprendre une porte plus loin : un vrai troll ce jeu. Ou alors il vous montre la salle désirée derrière une vitre pendant des plombes, sans que vous n'arriviez à l'approcher. Bref, il se joue de nous autant qu'on joue à lui.

Le jeu détourne un million de codes classiques, mais propose tout de même 2 choses à collectionner :
- Les images, associées chacune à une petite maxime philosophant sur l'énigme fraîchement résolue, symbolisent votre progression à la fois dans le jeu et dans la vie. Il en existe 120.
- Les cubes violets. Je ne m'étendrai pas plus sur le sujet, puisque leur nombre n'est pas réellement défini (13 ou 15 selon les sources), la moitié est hardcore à trouver et tous les trouver n'apporte a priori rien, même pas un petit compteur quelque part. ^^° Il faut aller trifouiller la save du jeu dans un fichier .txt pour savoir où on en est dans la capture des trucs. Bref j'en cause juste pour pointer un peu plus la nature WTF du jeu. Disons que c'est un bonus rigolo.

Graphiquement, euh... Je laisse chacun juge en regardant la bande annonce, perso j'ai trouvé ça marrant et stylé mais il est clair que le style ultra-minimaliste ne plaira pas à tout le monde. En parlant de la bande annonce, ne la regardez absolument pas pendant que vous jouez au titre, elle spoile plusieurs techniques je trouve.
Côté sonore quelques musiques discrètes parsèment le jeu, mais je retiendrai surtout des jeux d'ambiances à base de sons naturels qui contrastent énormément avec l'aspect aseptisé des "décors". Vent, pluie, orages, grillons, grenouilles, milieu sous-marin, fôret : c'est un vrai festival zen pour nos oreilles, et ma foi rien de mieux pour se pencher pleinement sur sa santé mentale.

Donc voilà, j'ai pris mon pied sur ce jeu, à tel point que la fin est même arrivée à me procurer un petit pincement au coeur parce que mince quoi, on s'y attache à force à ces foutus couloirs blancs et leurs portes de l'enfer...
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
11.8 heures en tout
Posté le : 16 mai
Un Jeu magique, perturbant, déroutant dans lequel énigme et enseignement philo s'allient pour donner lieu à des situations toujours plus déstabilisantes qui attise notre inconfort par rapport au monde réel.
Couleurs vives et simplistes qui rentre parfaitement dans le cadre du jeu, des petits bruits par ci par là, bienvenue dans un monde unique.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
324 personne(s) sur 364 (89%) ont trouvé cette évaluation utile
4 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
0.8 heures en tout
Posté le : 6 décembre 2014
You don't play Antichamber, Antichamber plays you.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
35 personne(s) sur 35 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
9.2 heures en tout
Posté le : 13 janvier
After 1 year of procastinating to play such a great game.
I don't even know why my brain decide not to finish this game last year, maybe it just got confused.
Nevertheless, now I have finished this game and learn every life lessons that is included in the game.

Every single challenge got real life advice from the dev.
I admit solving the puzzles most of the time frustated me. But you will get the hang of it when you learn how the mechanism works.
One of the advice stated "With more experience, previous challenges aren't so difficult" and that is indeed true.

Truly a lifetime experience, one of a kind and will be remembered as a masterpiece.
Last quote "Every journey comes to an end".
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
19 personne(s) sur 19 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
12.5 heures en tout
Posté le : 19 février
Pros:
-If you love hardcore puzzle games this is the game for you.
-Unlike other shallow games, this one tells a story, the Journey of life -as it was first called. You slowly see it unveil as you make progress.
-The main feature that I like is that you never know what to expect in the next step you make. The map is full of surprises.
-The design is beautiful and unique.
-The game requires you to pay attention to details and think outside the box, then you will realize that the solution was right in front of your eyes. It has its own logic and its own specific style, and once you come in terms with it, you will love and appreciate every single puzzle.

Cons:
-The music gave me headache after some hours into the game, so I had to turn the volume down. It's supposed to be soothing, but I personally found it a bit annoying.
-There is no Antichamber 2
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
29 personne(s) sur 40 (73%) ont trouvé cette évaluation utile
2 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
0.9 heures en tout
Posté le : 21 décembre 2014
Like acid (LSD), but cheaper
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
11 personne(s) sur 11 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
12.8 heures en tout
Posté le : 20 février
If you are looking for different and brilliant puzzle game, you have come to the right place.

Some puzzles can be difficult but suprisingly not frustrating, if you find yourself to be stuck on something, you just go to do something else and things will eventually work out, sometimes you might even get to feel good about yourself for figuring it out.

1000 / 1010

Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
12 personne(s) sur 15 (80%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
11.1 heures en tout
Posté le : 26 décembre 2014
It's not actually a puzzle game, it's a riddle game.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
8 personne(s) sur 8 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
0.9 heures en tout
Posté le : 25 mars
Having some unusual, but clean graphics, presenting strange physics, but very accurate, Antichamber runs its own league.
It's a puzzle game that plays with your mind. When you thought you reach the end, it's just the game trolling you. You will often come back to some visited places and notice that the Matter Gun opens a completely new and unexplored path. Then you will reach a dead end and you will try new approaching techniques.
In short, this is literally mind-♥♥♥♥. But a brilliant one. You will feel really satisfied after you get past a challenge. The solutions require careful thinking and sometimes the most unexpected idea turns out to be the correct one. I have played the game more before getting it on Steam, yet I never reached the end myself.
Pros: +takes the ''unique idea'' to a whole new level;
+ challenging and rewarding puzzles;
+ the way you see the path (and this is actually a real hint) matters a lot;
+ makes you feel comfortable in its world, as you cannot die or take damage;
Cons:-after you discover most of it, there is not much that wants you to get back and replay it;
-can become frustrating at times, as some puzzles have very unexpected solutions;
Personal rating: 78/100
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
8 personne(s) sur 8 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
7.0 heures en tout
Posté le : 26 janvier
Well, I hate puzzle games, so I often stay away from them, mostly because I'm not too bright, and some stuff people find extremely easy takes me a LOOONG while to solve. Yep, math and puzzles are not my best.

But, this game is different. Sure, it does take a lot of thinking, so after a long while of moving around aimlessly, I said "Well, why not checking a walkthrough? ♥♥♥♥ it, I'll do it, I really wanna finish this game, but my head hurts and I don't wanna end up killing myself."

And...Jesus. This game.

I freaking love the simplistic design of it, sometimes it looks as if somebody was just drawing lines on a piece of white paper with a pencil. Sure, that looks....Bland at times. But what really shines in here, is when you are suddenly walking in pitch black rooms with bright colors, bright colors in white rooms that look like splattered ink, stuff like that. This game does really make you feel like you are trapped alone in some kind of weird ever changing place like in that movie, The Cube. The M.C Escher like geometry in here is awesome, too.

Control wise, it's the bare basics of a first person game, nothing too great about this one, but it isn't bad, neither.

Sound....Well....there is silence, silence, the ocassional ambient sounds, and look! Silence. It really builds up the atmosphere of loneliness, creepy at times, too, like in a certain pitch black tunnel.


You will frequently get lost, cry, and more often than not, you will say to yourself "Where the ♥♥♥♥ am I?"

Also, another one of the things I love so much about this game.
This game is full of signs with simple white drawings on a black background. When you click each one, you will get a phrase. All of those phrases are perfect for your everyday life, for succeeding, and for when you are truly down and depressed.

Some examples:

"Failing to succeed does not mean failing to progress."
"A dead end will only stop you if you don't try to move through it."
"When you've hit rock bottom, the only way is up."
"If you never stop trying, you will get there eventually."
"Falling down teaches us how to get up and try again"
"We can appreciate the entire journey by looking back at how far we have come."

There is 120 of those, and jeez, it's definitely one of my favorite points about this game.

All in all, definitely try it, if you love a challenge and thinking outside of the box, here you go! If you are like me, who wants to see the game and read the signs, then, there are also walkthroughs you can follow, so don't sweat it.

BTW......The ending.....Wtf. I'm speechless.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
7 personne(s) sur 7 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
17.7 heures en tout
Posté le : 26 avril
GOTY 2013!

Antichamber is amazing game that offers really hard puzzles and also meaningful notes about life in general. This game is an accomplishment since it was done by only 1 man.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
7 personne(s) sur 7 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
4.1 heures en tout
Posté le : 7 janvier
A friend once described this game to me as "learning to walk backwards." After playing it myself, I have to say this game feels more like "learning to *think* backwards."

Antichamber is a first-person puzzle game that plays with the idea of non-newtonian space. This means that if you walk down a hallway and turn around, what's behind you isn't necessarily the same as what you just walked through. There are a couple of points in the game where the only way to progress is to walk right back where you came from, which turns out not to be the same place at all.
The process of learning to deal with non-newtonian space is confusing for some, although I have to admit that I am not one of those people. If you approach each room as a puzzle and ignore your ideas of what is in front of you or behind you, (as well as some real-world ideas like 'common sense,') the game itself is not actually very difficult.
What nailed this game for me was the atmosphere. Set in what many have described as an Escher-esque world, the game's stark minimalism and use of visual space meant that even though the entire complex is built out of white walls, there was always something interesting to look at or think about. In some ways, I found this atmosphere to better than that of Portal - while GlaDos made the Portal series fun to listen to, with an ever-present and witty dialogue that provided much of the tone and narrative depth for the game, Antichamber removes the narrator entirely and forces the player to decide how much - or how little - narrative is present in the game at all. The lack of a Narrator Voice lets the game's own tone settle in the player's thoughts more closely, a tone that I can only describe at varying times as 'child-like discovery' and 'calm confusion', as oxymoronic as that last statement might seem.
Antichamber is the kind of game that is best played without a guide, not knowing where to go next, with as much or as little confusion as that might bring you. This is one of those few interesting games that can intrigue storytellers and non-story gamers alike with a dialogue and narrative that barely exist, in a setting that does not conform to the vast majority of popular videogames.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
11 personne(s) sur 15 (73%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
6.4 heures en tout
Posté le : 1 mai
Mind♥♥♥♥ Simulator.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
6 personne(s) sur 6 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
13.9 heures en tout
Posté le : 2 janvier
The game opens with players spawning in a small, black room with a cartoon-style picture of a fetus on the wall. The first thing the player sees are these words: "Every journey is a series of choices. The first is to begin the journey." Players then turn to find a second wall labeled "All You Need to Know" that displays the options and the control scheme for the game, as well as a third wall labeled "Choose Your Destination" that acts as Antichamber's sort of level select feature. The map on this wall is initially only one room big, forcing players to select the very first room with only a vague idea of what this first "level" might hold for them.

From there Antichamber is very loosely organized, with players often being presented with multiple paths that lead to separate rooms on the map. Antichamber is often called a puzzle game, though its developers have more accurately labeled it a "mind-bending psychological exploration game". And in order to play Antichamber, your mind will have to bend—often into complex, pretzel-like contortions. The puzzle rooms of Antichamber frequently involve doing the opposite of what you expect. Each one requires creative thinking and the rooms often make up there own set of rules in order to solve them and then expect the player to figure each one out. Some rooms want you to walk quietly. Some rooms are shy and don't want you to look at them. Some rooms will only play fair if you walk backwards the whole time you're in them. Each puzzle is odd and unique, though I rarely found myself being frustrated. More often, I was enamored with their perturbingly unorthodox logic.

Should players grow irritated with a puzzle, however, a simple press of the ESC button will bring you straight back to where you started: the Main Hub. As you continue through the game, your map slowly expands into twisted corridors with labeled puzzle rooms listed on it, allowing you to transport yourself to any puzzle you've already encountered (though not always solved!). Along the way, players will often come upon black and white signs hanging on the walls in the hallways of Antichamber. The very first wall of the game, called the Moral Wall by fans, collects these signs, each one a black and white cartoon picture containing some sage words of advice when clicked.

The true beginning of Antichamber begins a handful of puzzle rooms in, when the player collects their very first Matter Gun, a weapon whose only ability is to collect and shoot out little colored cubes. There are five Matter Guns total, with each new gun being an upgrade from the last. Each one comes with its own set of abilities and rules that make more complex puzzles solvable, but in order to use the guns players are required to discover these abilities and rules with very little direction from the game itself. It's this lack of direction that makes Antichamber so clever: the game never tells you how a puzzle should be solved or even how to use most of the equipment it gives you to solve those puzzles. Players are required to pave their own way, developing and creating new techniques to tackle constantly changing challenges and sticky situations. Soon players end up with a large set of skills that have slowly been discovered through hours of trial and error.

Antichamber's journey has a quiet, unstated goal: there are no waypoints or quest lists to follow. Your only clue on where to go is the mysterious, flowing worm of black matter that appears early on in the game and the undeniable urge to delve deeper into the mysteries of Antichamber's hallways. However, a game like Antichamber does not need a strong sense of character or story. Antichamber places a higher value on gameplay and ingenuity than narrative, though the game is no less immersive because of it. In fact, Antichamber's atmosphere is enhanced by the silence of its white hallways and the player's fumbling, stumbling exploration of its convoluted structure.

People often believe Antichamber to be a sort of Portal clone—you're locked in an inescapable labyrinth, armed with a dubiously effective gun, and presented with a series of puzzles to solve. However, Antichamber is barely comparable to Portal. It is a more somber game, with a much less linear style of gameplay that is focused more on discovery and learning than the progression of a plot. You do not connect things, you create and destroy. You guess and postulate and trip and balk. There's no smooth sequences of flying through the air or near misses with laser beams or perfectly timed jumps. There's only a slow contemplation and the constant sensation of reaching into a dark hole and feeling your fingertips graze against something warm and smoky before it just slips away.

There are some games that I'm afraid to review. They're often games that, no matter how hard I try, I can't seem to find any noticeable flaws—games that I've become so pleased with that I would almost dare to call myself biased. Antichamber is one of those games that I've fallen in love with, a kind of unflinchingly blind sort of love that leaves me unable to see any of its faults. As such, it's no surprise that I'm giving it a positive review with the addition of a rarely ordered command: buy this game. Buy it now, and let yourself flounder in its often backwards and inside out logic.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
16 personne(s) sur 25 (64%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
5.6 heures en tout
Posté le : 28 décembre 2014
Finally, a smart game for smart gamers.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 5 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
6.1 heures en tout
Posté le : 22 janvier
I bought it on sale, but even at full price it would have been worth it.

Firstly, you do not play Antichamber, Antichamber plays you.

If you had your sanity on the way in, chances are you lost it somewhere between the chirping bird corridors, the ending never-ending circle-spiral and the 23rd time you went down that same corridor by accident (except it wasn't that corridor, something's different this time).
If you never had your sanity in the first place, you might regain some, this place probably makes perfect sense.

Buy this game if you like Legend Of Zelda dungeons, Portal maps or thinking.
Don't buy it if you don't like fun, challenges or insanity.

Reality is an illusion!
The world is a hologram!
Buy gold!

Oh, and say hi to the purple cube for me.
Infinite cubes!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
4 personne(s) sur 4 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1.9 heures en tout
Posté le : 4 décembre 2014
Makes you think really hard.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
4 personne(s) sur 4 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
14.5 heures en tout
Posté le : 22 décembre 2014
Alright, Ill say something.

THIS IS MIND. ♥♥♥♥. SERIOUSLY.

This game...
Oh my gosh.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante