Affrontez votre destin ! Cauchemars atroces, visions obscures, décès mystérieux... depuis que le royaume d‘Andergast a été ravagé par une invasion de corbeaux, son peuple superstitieux ne connaît plus le repos. Ces lugubres oiseaux font seulement la joie du jeune oiseleur Géron.
Évaluations des utilisateurs :
Globales :
très positives (791 évaluation(s)) - 88% des 791 évaluations des utilisateurs pour ce jeu sont positives.
Date de parution : 22 juin 2012

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter The Dark Eye

Packages qui comprennent ce jeu

Acheter The Dark Eye Universe Bundle

Inclut les 4 articles suivants : Blackguards, Blackguards: Untold Legends, The Dark Eye: Chains of Satinav, Memoria

Acheter The Daedalic Armageddon Bundle

Inclut les 11 articles suivants : Deponia, Chaos on Deponia, Goodbye Deponia, The Whispered World Special Edition, The Dark Eye: Chains of Satinav, A New Beginning - Final Cut, Memoria, The Night of the Rabbit, Edna & Harvey: The Breakout, Edna & Harvey: Harvey's New Eyes, 1954 Alcatraz

 

Articles

“The Dark Eye: Chains of Satinav, is a sure contestant for 'Adventure game of the year'”
88 – PC Master

“Chains of Satinav boasts incredible artwork and atmosphere”
3.5 – Adventuregamers

“Chains of Satinav provides a superbly engaging story driven experience, that feels uniquely its own”
80 – Strategy Informer

À propos de ce jeu

Affrontez votre destin !

Cauchemars atroces, visions obscures, décès mystérieux... depuis que le royaume d‘Andergast a été ravagé par une invasion de corbeaux, son peuple superstitieux ne connaît plus le repos. Ces lugubres oiseaux font seulement la joie du jeune oiseleur Géron. C‘est pour lui une occasion unique d‘enfi n prouver qu‘il n‘est pas l‘oiseau de mauvais augure pour lequel tout le monde le prend. Mais Géron est bientôt forcé de reconnaître que des filets et des cordes ne suffiront pas à venir à bout de ce malheur. En effet, les corbeaux ne sont que le signe précurseur d‘une puissance obscure qui menace d‘engloutir tout Andergast...

Suivez Géron et ses compagnons dans leur voyage à travers le monde de L‘OEil Noir. Découvrez des empires mystérieux emplis de magie et de sombres créatures. Affrontez de terribles dangers et empêchez le déclin de votre patrie !

Caractéristiques principales

  • Explorez de nombreux théâtres d‘aventures dessinés à la main, découvrez des lieux jusqu‘alors inconnus et résolvez de nombreuses énigmes complexes.

  • Plongez dans un monde rempli d‘aventures et vivez des péripéties épiques créées par les auteurs de L‘OEil Noir, le célèbre jeu de rôles fantastique.

  • Par les créateurs de A New Beginning et Les Chroniques de Sadwick : The Whispered World.

Configuration requise

Windows
Mac OS X
    • Système d'exploitation : Windows® XP/VISTA/7TM
    • Processeur : 2.5 GHz Single-Core-Processeur ou 2 GHz Dual-Core
    • Mémoire vive : 2 Go
    • Disque dur Space: 6 Go
    • Carte graphique : Carte compatible OpenGL2.0 avec 512 Mo RAM (mémoire partagée non recommandée)
    • DirectX® : 9.0c
    • Son : DirectX9.0c
    • Additionnel : Connexion internet haut débit (troisième bouton recommandé)
    • OS: OSX Lion (10.7)
    • Processor: 2 GHz (Dual Core) Intel
    • Memory: 2 GB
    • Hard Disk Space: 5.5 GB
Évaluations intéressantes des utilisateurs
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
13.8 heures en tout
Posté le : 11 novembre 2015
Un magnifique point and click que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre.

Evidemment, ceux qui préfèrent les jeux d'actions et les univers en 3D seront déçus : il n'y a ni l'un ni l'autre dans Chains of Satinav.
Par contre, ceux qui sont attirés par les univers graphiques féériques, les musiques envoutantes, les énigmes et les histoires tragiques seront probablement satisfaits par ce jeu, même s'il n'est pas sans quelques défauts.

Histoire :

Vous jouez Geron, un jeune oiseleur (captureur d'oiseaux) orphelin élevé par un vieil oiseleur bourru, ancien aventurier de la ville d'Andergast, impliqué dans la traque et l'exécution d'un devin maléfique.
Avant de mourir, ce devin a prédit que Geron serait la cause de la ruine du royaume, c'est pourquoi il traine une aura de méfiance et de malédiction dans toute la ville.
Son pouvoir magique : celui de détruire des petits objets par la simple action de la pensée semble aller dans ce sens. Géron est marqué par le cynisme, le fatalisme et le pouvoir de briser les choses, pas de construire.
Cependant sa volonté de démontrer que la prophétie est fausse et sa rencontre avec une jeune fée naïve dotée du pouvoir de réparer les choses vont le pousser à se dépasser lui-même et devenir malgré lui, une sorte de héros.

L'histoire est classique dans sa trame, mais comprend néanmoins des situations surprenantes et originales. De plus, le regard assez désabusé et l'ambiance assez noire font que l'on n'est jamais dans le mièvre et le convenu. Ce ton évite au jeu de devenir trop prévisible et offre au joueur de réelles émotions et serrements de coeur.

Au milieu de cette atmosphère cruelle et cynique, le personnage de Nuri est une forme de bouffée d'air et sa candeur offre au récit de petits moments magiques.

Cependant plusieurs éléments de l'intrigue se marient assez mal, en particulier les pouvoirs nécromantiques et maléfiques du devin et cette harpe féerique qui se trouve au coeur de l'histoire. Ce n'est pas que la narration soit incohérente, mais elle semble faire d'éléments disparates dont on peine à faire un tout vraisemblable à mes yeux.
Même si cela ne m'a pas empêché d'aller au bout et d'apprécier grandement le jeu.

Autre défaut : le manque de travail sur les personnages. L'histoire d'amour entre Géron et Nuri n'est pas assez travaillée, elle est imposée au joueur sans assez de préparation. Les créateurs du jeu se sont peut-être trop focalisés sur les différentes énigmes et auraient dû créer les conditions de construire cette relation amoureuse pas à pas par certains dialogues ou actions spécifiques étachés de la pure progression du jeu d'un tableau à l'autre.

Graphismes :
Très franchements les décors du jeu sont sublimes (allez voir les captures d'écran) et sont essentiels dans le pouvoir attractif du jeu. Ce sont ces décors qui construisent l'ambiance mi-féérique mi-tragique et donnent une certaine cohérence à l'ensemble. CLa découverte de chaque nouveau tableau est réellement un bonheur, surtout quand on commence à quitter la ville.

Malheureusement les animations et surtout les visages (mis à part ceux de Nuri et Géron) ne bénéficient pas du même soin. Et les expressions des personnages ont un peu fades.

Enigmes :
Elles sont généralement bien calibrées : cohérentes avec le monde et suffisamment difficles pour pousser à un peu de recherche sans être trop tiréees par les cheveux, à part quelques unes franchement déroutantes par la logique qui les soustendaient.

Un bon jeu, donc, pour ceux qui sont prêts à se laisser émerveiller par une histoire d'amour tragique dans un univers en même temps sombre et féérique avec une splendide pâte graphique en deux dimensions et quelques défauts.

Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
8.7 heures en tout
Posté le : 20 mars
Un point'n'click qui vaut le détour. Les dessins sont superbes. On côtoie les fées, les lutins, les magiciens, les orcs… On est immergé dans un monde fantasy. La bande son est très belle, envoûtante…
Le personnage principal débute l'aventure avec bien peu d'atouts et pourtant il va se révéler être le Héros.
Une difficulté moyenne, le mécanisme de chaque énigme est logique, contrairement à Deponia que j'ai trouvé totalement tiré par les cheveux. Dans Satinav, on retrouve vraiment les bases d'un vrai point'n'click en terme de résolution des problèmes. La durée de vie (8h pour ma part) est raisonnable, on voyage à travers de nombreux tableaux, on ne tourne pas en rond longtemps au même endroit. Les dialogues sont bien écrits et il m'est parfois arrivé de rire face à un humour inattendu. La prise en main est immédiate car les codes des point'n'click traditionnels sont là.
Cependant, je ne me suis pas attachée aux personnages, des personnalités assez « creuses ». J'ai mis du temps à rentrer dans le scénario, car l'histoire me paraissait assez clichée.
Malgré cela, tous les jours j’avais hâte de reprendre l’aventure, car l’univers m’a vraiment séduit. Quand la suite sera à petit prix je n'hésiterai pas un instant.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
15 personne(s) sur 16 (94%) ont trouvé cette évaluation utile
14.2 heures en tout
Posté le : 23 février
Disclaimer: This is going to read more like an article than a review, since I have a lot to say.

What an experience...and to think I almost didn't play this. It all started a while ago when I saw how amazing the game looked, and that was all I needed to buy it. The first few times I tried it, I just couldn't shake feeling that this beautiful game was dull. So, I put it away. Some time later, I played Blackguards, a strategy RPG which takes place in the Dark Eye universe. To my surprise (strategy is not my usual forte'), I loved it! With the knowledge of how exciting Adventuria could be, I was ready to take another stab at The Dark Eye: Chains of Satinav. All I can say is.....well a lot.
First, I want to deal with the story. Don't worry I won't give any of it away, since it would take too long. Suffice it to say, the game starts very calmly and yes maybe even a little boring. However when Geron the birdcatcher meets Nuri, things quickly change, changing the story into a dark, serious, and sometimes playful adventure. The lore in this game is very well done, for a point&click. Things we take for granted in fairy tale/ fantasy worlds are not always what they seem in this game. For example, Nuri is a fairy who finds herself in the human world. She is determined not to go back to her fairy kingdom . Thats a plot point that I found to be unique, and opens up a lot of questions. I really enjoyed the story, which is huge really.
Well to enjoy the story, you have to like the characters, and I loved them. Geron, admittedly, is a character we have all seen before. He is the social outcast who is labeled by superstitious, small minded people and it plagues him wherever he goes. He is always trying to prove that he is not out to destroy the kingdom. Even though it's a fimiliar character type, I liked Geron. The English voice actor I believe did a good job portraying the struggle that Geron has, throughout the game. Then there is Nuri...again we have seen her before. A fairy (yeah fairies don't need wings in this game) who is excited about the human world and wants to see everything with Geron. Not an original character concept, but Nuri is so genuine, innocent, and loving that you won't care. The relationship between Geron and Nuri is genuine. Honestly, if the chemistry between these two aren't felt, then the game fails.
Do I even have to go into how this game looks? It's gorgeous, unique, and the best 2D hand drawn game I've seen. Period. If all P&C fantasy games were Disney movies, this is the Lord of the Rings/Willow version of a P&C fantasy game. The look and sounds (gorgeous soundtrack) of this game gives it that epic, big, serious, vibe that I've never seen before. But then again, I haven't played Memoria yet....
Now the game mechanics. Yes it works like most modern day P&C's. You all know how to use a mouse. Geron and Nuri use minor magic spells in order to solve puzzles sometimes, which I found to be fresh. There are times, when Geron has conversations with Nuri that will change how she sees him, but it doesn't do anything to change the overrall ending. The puzzles are a mixed bag of fairly easy to having to sit down and think. I would probably not suggest this game to a new P&C adventurer, although there are some things in the game to help. There is a button you can push to see all the objects you can interact with, therefore cutting scanning the screen. Some of the puzzles near the end are hard, HOWEVER the game does tell you everything you need to know in order to solve it. Depending on the person, this could take some thought. There were times I used a walkthrough, but that was mainly because I was eager to continue the story.
Overrall, this was a wonderful experience. I know I will be playing this again to pick up the missed achievements. Also, I will come back to revisit characters I enjoyed and a world that I wish I could access through my backyard.

UPDATE: After this review, I played through Memoria. If you would like to know what I thought of the continuation of this great story click http://steamcommunity.com/id/pointnclickster/recommended/243200 !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
34 personne(s) sur 50 (68%) ont trouvé cette évaluation utile
2 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
20.2 heures en tout
Posté le : 27 décembre 2015
I'm getting tired of the binary system of steam reviews, it kind of guilt you into rating a game to "yes" if it is not a complete disaster and you enjoyed it at some level.

I won't recommend Dark Eye: Chains of Satinav. It's not an horrible game, it's actually quite well done, it's just isn't good enough for me to recommend and I will tell you why.

It's dull.

The story in itself is ok, if a little weird, maybe because of the large amount of lore behind it which the game barely manage to convey. The characters are rather weak, the main character especially who in my opinion is very generic and boring, a sin he shares with many other characters in the game.

The art is well done, with hand drawn backgrounds , but the colouring seemed a bit grey and forlorn for my tastes. The atmosphere in the game is ... weird. At first sight the cartoony look of the scenes and characters with the fairy magic and classic poor peasant boy making it in a knight world is almost Walt Disney-ish. But it's a lot darker, people get maimed and killed in horrible ways one moment, then the main character make a lighthearted joke the next.

The game doesn't seem to make it's mind wether it want to be nice and cartoony or dark and repressive and it's rather confusing. Some gothic games manage to handle those two mindsets well enough but in the Dark eye, it's more of a mess, it comes out as unfunny and uncaring. .

The puzzles themselves are pretty good, although not revolutionnary, the break\fix abilities the main characters has on object is interesting . Technically nothing much to say, although the graphics seem to be a bit slow especially in the cutscenes, nothing dealbreaking, but a slight annoyance.

I still played through the whole game, as a whole it's mediocre but It's definively ok , and if you're desperate for an adventure game and it's on sale, go for it. But there are better games out there in my mind.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
11 personne(s) sur 13 (85%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
35.2 heures en tout
Posté le : 4 janvier
Thrilling and intresting fantasy point-&-click Quest.
Story of usual street guy & birdcatcher.
Game have very plot with intresting story turning point's. Voice acting was not bad and suits greatly to immerse into the dark & rich Dark Eye universe.

Despite game have numerous different puzzle's, it also have good hint's to help player solve everything without walkthrough (combination and spot indicators). Only obstacle, which delayed me for days was 12-ve god's puzzle.

Only thing, which I dislike was unchanging resolution...

Most of achivement's are easy, but some of them really diehard thing (as example healer/destroyer and lightboard operator), I advise to use save many as you can, especiaaly when you enter a new area - to not complete game twice.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante