Affrontez votre destin ! Cauchemars atroces, visions obscures, décès mystérieux... depuis que le royaume d‘Andergast a été ravagé par une invasion de corbeaux, son peuple superstitieux ne connaît plus le repos. Ces lugubres oiseaux font seulement la joie du jeune oiseleur Géron.
Évaluations des utilisateurs :
Récentes :
très positives (15 évaluation(s)) - 80% des 15 évaluations des utilisateurs dans les 30 derniers jours sont positives.
Globales :
très positives (857 évaluation(s)) - 88% des 857 évaluations des utilisateurs pour ce jeu sont positives.
Date de parution : 22 juin 2012

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter The Dark Eye

Packages qui comprennent ce jeu

Acheter The Dark Eye Universe Bundle

Comprend 4 articles : Blackguards, Blackguards: Untold Legends, The Dark Eye: Chains of Satinav, Memoria

Acheter The Daedalic Armageddon Bundle

Comprend 11 articles : Deponia, Chaos on Deponia, Goodbye Deponia, The Whispered World Special Edition, The Dark Eye: Chains of Satinav, A New Beginning - Final Cut, Memoria, The Night of the Rabbit, Edna & Harvey: The Breakout, Edna & Harvey: Harvey's New Eyes, 1954 Alcatraz

 

Articles

“The Dark Eye: Chains of Satinav, is a sure contestant for 'Adventure game of the year'”
88 – PC Master

“Chains of Satinav boasts incredible artwork and atmosphere”
3.5 – Adventuregamers

“Chains of Satinav provides a superbly engaging story driven experience, that feels uniquely its own”
80 – Strategy Informer

À propos de ce jeu

Affrontez votre destin !

Cauchemars atroces, visions obscures, décès mystérieux... depuis que le royaume d‘Andergast a été ravagé par une invasion de corbeaux, son peuple superstitieux ne connaît plus le repos. Ces lugubres oiseaux font seulement la joie du jeune oiseleur Géron. C‘est pour lui une occasion unique d‘enfi n prouver qu‘il n‘est pas l‘oiseau de mauvais augure pour lequel tout le monde le prend. Mais Géron est bientôt forcé de reconnaître que des filets et des cordes ne suffiront pas à venir à bout de ce malheur. En effet, les corbeaux ne sont que le signe précurseur d‘une puissance obscure qui menace d‘engloutir tout Andergast...

Suivez Géron et ses compagnons dans leur voyage à travers le monde de L‘OEil Noir. Découvrez des empires mystérieux emplis de magie et de sombres créatures. Affrontez de terribles dangers et empêchez le déclin de votre patrie !

Caractéristiques principales

  • Explorez de nombreux théâtres d‘aventures dessinés à la main, découvrez des lieux jusqu‘alors inconnus et résolvez de nombreuses énigmes complexes.

  • Plongez dans un monde rempli d‘aventures et vivez des péripéties épiques créées par les auteurs de L‘OEil Noir, le célèbre jeu de rôles fantastique.

  • Par les créateurs de A New Beginning et Les Chroniques de Sadwick : The Whispered World.

Configuration requise

Windows
Mac OS X
    • Système d'exploitation : Windows® XP/VISTA/7TM
    • Processeur : 2.5 GHz Single-Core-Processeur ou 2 GHz Dual-Core
    • Mémoire vive : 2 Go
    • Disque dur Space: 6 Go
    • Carte graphique : Carte compatible OpenGL2.0 avec 512 Mo RAM (mémoire partagée non recommandée)
    • DirectX® : 9.0c
    • Son : DirectX9.0c
    • Additionnel : Connexion internet haut débit (troisième bouton recommandé)
    • OS: OSX Lion (10.7)
    • Processor: 2 GHz (Dual Core) Intel
    • Memory: 2 GB
    • Hard Disk Space: 5.5 GB
Évaluations des utilisateurs
Le système d'évaluations des utilisateurs a été mis à jour ! En savoir plus
Récentes :
très positives (15 évaluation(s))
Globales :
très positives (857 évaluation(s))
Publiées récemment
Pacifiste
18.8 hrs
Posté le : 19 juillet
The Dark Eye : Chains of Satinav

Point & Click développé par Daedalic les maitres incontestés du genre qui signent ici une aventure à la fois sombre et féérique. On y suit ici un jeune oiseleur, Géron qui va devoir affronter son destin et sauver le royaume d’Andergast ravagé par une invasion de corbeaux et hanté par des cauchemars atroces et visions obscures. Le scénario est très bien écrit on a vraiment l’impression de lire un conte de fée sombre avec de nombreux rebondissement et un dénouement inattendu mais grandiose !
Les personnages sont très attachants, on regrette que l’histoire ne soit pas plus longue pour en connaître d’avantage sur eux et leur histoire (en particulier pour la fée on reste avec certaines questions) ainsi que pour retrouver d’avantage certains personnages secondaires.
Graphiquement le jeu est magnifique, l’héroïne est sublime et les décors sont très réussi et collent très bien avec l’univers et l’ambiance. On est bercé du début à la fin par une musique douce et mystérieuse qui nous immerge encore d’avantage dans l’histoire.
Niveau gameplay, le jeu n’est pas très complexe, on peut bloquer par moment si on ne pense pas à certaines associations d’objets mais globalement tous les éléments sont là pour nous aider à résoudre les énigmes et comptez une dizaine d’heure maximum pour finir le jeu (un peu plus si vous souhaitez avoir tous les succès, certains vous obligeront certainement à jeter un œil aux solutions d’ailleurs).

En conclusion
The Dark Eye : Chains of Satinav est un petit bijou du genre ; un conte de fée sombre et émouvant qui à l’image des 2 principaux protagonistes oscille entre gravité, cynisme et pureté, insouciance. Difficile de rester indifférent à l’histoire de ce jeu que je recommande vivement !

Bilan : 9/10

English summary
The Dark Eye : Chains of Satinav is a gem ; a dark and emotional fairy tale which as the main two protagonists oscillates between seriousness, cynicism and purity, carelessness. Difficult to remain indifferent to the story of this game that i highly recommend !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Mia
7.1 hrs
Posté le : 6 mai
Un pointe-et-clique trop génial. Graphiques sublimes. Histoire envoûtante. Très bonne musique. Durée de vie : 5-6 heures. À une suite : Memoria.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
FleurdÔ'Reilly
8.7 hrs
Posté le : 20 mars
Un point'n'click qui vaut le détour. Les dessins sont superbes. On côtoie les fées, les lutins, les magiciens, les orcs… On est immergé dans un monde fantasy. La bande son est très belle, envoûtante…
Le personnage principal débute l'aventure avec bien peu d'atouts et pourtant il va se révéler être le Héros.
Une difficulté moyenne, le mécanisme de chaque énigme est logique, contrairement à Deponia que j'ai trouvé totalement tiré par les cheveux. Dans Satinav, on retrouve vraiment les bases d'un vrai point'n'click en terme de résolution des problèmes. La durée de vie (8h pour ma part) est raisonnable, on voyage à travers de nombreux tableaux, on ne tourne pas en rond longtemps au même endroit. Les dialogues sont bien écrits et il m'est parfois arrivé de rire face à un humour inattendu. La prise en main est immédiate car les codes des point'n'click traditionnels sont là.
Cependant, je ne me suis pas attachée aux personnages, des personnalités assez « creuses ». J'ai mis du temps à rentrer dans le scénario, car l'histoire me paraissait assez clichée.
Malgré cela, tous les jours j’avais hâte de reprendre l’aventure, car l’univers m’a vraiment séduit. Quand la suite sera à petit prix je n'hésiterai pas un instant.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
kick.radiomeuh
2.2 hrs
Posté le : 2 janvier
Ne fonctionne pas (correctement) sous mac.
Incapable de découvrir ou de s'adapter à la résolution courante, on se retrouve avec des boutons hors écran, qui ne répondent pas aux raccourcis.
Si je trouve comment le arranger ça je posterais une critique du jeu.
Pour l'instant c'est juste une critique du portage mac : mauvais.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Bpro96
12.5 hrs
Posté le : 28 décembre 2015
Daedalic fait de très bons jeu point and click via une bonne histoire et des puzzles à difficulté plaisante. L'animation parait un peu étrange au début (malgré une patte graphique magnifique), mais l'histoire m'a tellement vite embarqué que cela ne m'a pas dérangé dans le game feel global.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Alucard
13.3 hrs
Posté le : 29 novembre 2015
Un des meilleurs point & click auxquels j'ai joué dernièrement.
Un scénario vraiment très bon, des graphismes magnifiques, une super BO, un doublage anglais des voix au top.
On notera quelques défauts dans la traduction françaises mais c'est vraiment pour pinailler et juste sur quelques objets.
J'ai beaucoup chercher, je me suis creusé la tête mais jamais trop longtemps et j'ai direct mis le mode normal.
Juste un truc qui n'est pas forcément précisé, le clic gauche fais l'action et le clic droit permet d'observer et les 2 sont utiles ! :)
Je recommande chaudement.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Amalfazir
10.8 hrs
Posté le : 22 novembre 2015
De tres beaux graphismes et histoire tres sympa.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
babeldemeter3
13.8 hrs
Posté le : 11 novembre 2015
Un magnifique point and click que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre.

Evidemment, ceux qui préfèrent les jeux d'actions et les univers en 3D seront déçus : il n'y a ni l'un ni l'autre dans Chains of Satinav.
Par contre, ceux qui sont attirés par les univers graphiques féériques, les musiques envoutantes, les énigmes et les histoires tragiques seront probablement satisfaits par ce jeu, même s'il n'est pas sans quelques défauts.

Histoire :

Vous jouez Geron, un jeune oiseleur (captureur d'oiseaux) orphelin élevé par un vieil oiseleur bourru, ancien aventurier de la ville d'Andergast, impliqué dans la traque et l'exécution d'un devin maléfique.
Avant de mourir, ce devin a prédit que Geron serait la cause de la ruine du royaume, c'est pourquoi il traine une aura de méfiance et de malédiction dans toute la ville.
Son pouvoir magique : celui de détruire des petits objets par la simple action de la pensée semble aller dans ce sens. Géron est marqué par le cynisme, le fatalisme et le pouvoir de briser les choses, pas de construire.
Cependant sa volonté de démontrer que la prophétie est fausse et sa rencontre avec une jeune fée naïve dotée du pouvoir de réparer les choses vont le pousser à se dépasser lui-même et devenir malgré lui, une sorte de héros.

L'histoire est classique dans sa trame, mais comprend néanmoins des situations surprenantes et originales. De plus, le regard assez désabusé et l'ambiance assez noire font que l'on n'est jamais dans le mièvre et le convenu. Ce ton évite au jeu de devenir trop prévisible et offre au joueur de réelles émotions et serrements de coeur.

Au milieu de cette atmosphère cruelle et cynique, le personnage de Nuri est une forme de bouffée d'air et sa candeur offre au récit de petits moments magiques.

Cependant plusieurs éléments de l'intrigue se marient assez mal, en particulier les pouvoirs nécromantiques et maléfiques du devin et cette harpe féerique qui se trouve au coeur de l'histoire. Ce n'est pas que la narration soit incohérente, mais elle semble faire d'éléments disparates dont on peine à faire un tout vraisemblable à mes yeux.
Même si cela ne m'a pas empêché d'aller au bout et d'apprécier grandement le jeu.

Autre défaut : le manque de travail sur les personnages. L'histoire d'amour entre Géron et Nuri n'est pas assez travaillée, elle est imposée au joueur sans assez de préparation. Les créateurs du jeu se sont peut-être trop focalisés sur les différentes énigmes et auraient dû créer les conditions de construire cette relation amoureuse pas à pas par certains dialogues ou actions spécifiques étachés de la pure progression du jeu d'un tableau à l'autre.

Graphismes :
Très franchements les décors du jeu sont sublimes (allez voir les captures d'écran) et sont essentiels dans le pouvoir attractif du jeu. Ce sont ces décors qui construisent l'ambiance mi-féérique mi-tragique et donnent une certaine cohérence à l'ensemble. CLa découverte de chaque nouveau tableau est réellement un bonheur, surtout quand on commence à quitter la ville.

Malheureusement les animations et surtout les visages (mis à part ceux de Nuri et Géron) ne bénéficient pas du même soin. Et les expressions des personnages ont un peu fades.

Enigmes :
Elles sont généralement bien calibrées : cohérentes avec le monde et suffisamment difficles pour pousser à un peu de recherche sans être trop tiréees par les cheveux, à part quelques unes franchement déroutantes par la logique qui les soustendaient.

Un bon jeu, donc, pour ceux qui sont prêts à se laisser émerveiller par une histoire d'amour tragique dans un univers en même temps sombre et féérique avec une splendide pâte graphique en deux dimensions et quelques défauts.

Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
ducky
11.6 hrs
Posté le : 19 octobre 2015
Les graphismes sont particuliers et donnent une vraie signature au jeu. La bande son est agréable.
L'histoire est très bateau et fonctionne plutôt bien même si je trouve la fin un peu baclée et surtout rapide personnellement.

Ce jeu se laisse jouer sans plus. Aucune difficulté dans ce point and click au niveau des énigmes ce qui est vraiment dommage.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
waldemarre
10.9 hrs
Posté le : 7 octobre 2015
Durée de vie très correcte et difficulté raisonnable pour ce jeu dans la lignée de ce que fait Daedalic depiuis quelques années. Jeu moins comique qu'un déponia mais tout aussi agréable à jouer. Petit bémol sur le doublage anglais qui rend la voix du personnage principal assez insupportable.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Évaluations les plus pertinentes  Globales
20 personne(s) sur 20 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
14.1 heures en tout
Posté le : 23 novembre 2013
Il y a beaucoup de choses à dire sur Les Chaînes de Satinav, à commencer par l'inégalité de ses visuels. La première impression laissée par le jeu est exécrable. L'animation robotique des personnages, si chère aux jeux du genre et qui convient parfaitement aux designs cartoonesques habituels, tranche ici avec le style charnel et voluptueux des traits de crayon. De plus quasiment seuls les visages sont animés, Satinav étant touché du dérangeant syndrome L.A. Noire au stade terminal. Cette dysharmonie étrange dérange voire choque dans un premier temps. Mais l'incroyable beauté des différents tableaux rattrape le joueur qui finit par s'adapter à cette étrangeté et achève de concevoir Les Chaînes de Satinav comme une fresque animée pareille aux cinématiques de Rock of Ages, le charme et l'inifnie beauté en plus. Au final la partie visuelle, voire artistique toute entière est une ♥♥♥♥♥♥ de réussite malgré ce que le premier contact glacial peut laisser penser. On entend d'ici les mâchoires se décrocher devant le charme bouleversant de certains tableaux. Les kinés vont avoir du boulot.

Côté gameplay, Daedalic continue de chercher comment utiliser la molette de la souris pour renforcer le confort de jeu. Les énigmes sont de qualité et si, comme à l'habitude, certaines sont à s'en arracher les ongles des orteils avec les dents, les mâcher, les passer au broyeur et en sniffer la mixture, on peut compter sur la barre espace ainsi que sur un système d'aides visuelles bien pratique et très efficace pour passer outre. Mais ce que l'on retiendra des Chaînes de Satinav sera avant tout son ambiance et la belle aventure qu'il constitue. Un point & click classique mais unique, un beau et touchant voyage.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
8 personne(s) sur 8 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
12.8 heures en tout
Posté le : 11 mai 2014
Bluffant. Juste bluffant.


Aux premiers abords le scénario et le background semblent relativement banal et clichés. Et pourtant, hormis des codes de l'heroic fantasy très présents, l'histoire se révèle être tout bonnement incroyable, bien pensée, avec des rebondissements et révélations bien cadrées.

Chaque écran est une véritable œuvre qui saura susciter la contemplation du joueur. Des tableaux où les énigmes à résoudre sont parfois un peu farfelues (mais on est dans un jeu d'aventure après tout...) mais restent plaisantes.
Heureusement, l'inventaire est parfaitement ergonomique, sans oublier qu'on peut passer les objets en revue avec la molette. Les deux clics sont utilisables et le double-clic permet de passer les déplacements du personnage d'une zone à une autre.

Tout ces éléments concourent à fournir une expérience presque sans embûche et qui rend le jeu encore plus accrocheur. Les personnages y sont pour beaucoup, on se rend bien compte à quel point on est entrainé par l'histoire au cours de certains moments clés de l'intrigue. La fin est osée et originale, elle risque d'en surprendre voir de bousculer ceux qui se sont le plus pris au jeu...
En général je ne suis pas vraiment affecté par l'histoire dans un jeu, mais autant dire que là, j'ai été plutôt affecté, le genre d'expérience qui n'arrive pas souvent.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
7 personne(s) sur 7 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
13.1 heures en tout
Posté le : 23 septembre 2015
Une véritable claque graphique : c'est la première fois que j'utilise un screenshot issu d'un point & click comme fond d'écran... et j'espère que ce ne sera pas la dernière, parce que j'ai adoré l'expérience ! Il m'est souvent arrivé de découvrir des détails graphiques qui m'avaient jusque-là échappés en visitant une salle pour la 6ème fois.

Une histoire envoutante : bien que la trame soit vue et revue (un jeune homme doit sauver son petit monde), je me suis rapidement attaché à l'univers et aux personnages. Geron se révèle plus intelligent qu'il n'y parait au départ. Nuri surprend constamment par sa naïveté et sa spontanéité. Certains personnages secondaires valent le détour. Et plus globalement, l'histoire m'a marqué. A jamais ? C'est probable.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
6 personne(s) sur 6 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
15.0 heures en tout
Posté le : 21 juillet 2014
L'Oeil Noir: les Chaines de Satinav, est un point and click sympathique, mais avant tout une œuvre d'art.
C'est presque un reproche que je fais au jeu en le formulant ainsi.
Tous les tableaux de jeu, qui semblent avoir été dessinés à la main, semblent en effet magnifiques, mais on a l'impression que la plupart des efforts se sont concentrés sur la dimension esthétique du jeu, et non le côté ludique.
L'ambiance qui se dégage des graphismes scotch vraiment, quant aux animations un peu décriées , elles ne m'ont vraiment pas choquées pour ma part.

J'ai vraiment aimé l'ambiance envoutante qui se dégage de ce jeu.
Au début les enjeux scénaristiques ne sont pas très sérieux, et les paysages sont féériques et colorés.
Puis petit à petit, les nuages obscurcissent le ciel, le tout devient plus sombre, les évènements prennent une tournure plus dramatique, et les relations entre les personnages changent.
L'évolution de l'ambiance visuelle va de pair avec le développement de l'histoire et son atmosphère, et j' ai apprécié cette cohérence, cette symbiose.
C'est un des plus gros points fort du jeu, et cela va impacter le joueur inconsciemment, sans même qu'il s'en rende compte.

Mais j'avoue avoir été frustré par les énigmes de ce jeu, qui sont parfois dépourvues de logiques.
A titre d'exemple vous avez un but à accomplir, et pour se faire vous devez effectuer plusieurs petites tâches préliminaires qui sont parfois complètement sans rapport avec le dit but, quand elles ne sont pas complètement tirées par les cheveux.
Ce jeu fait aussi un peu trop dans la chasse au pixel.
Il m'est arrivé de rester bloquer un long moment juste parce que je n'avais pas vu une zone cliquable minuscule.
Il faut bien avouer que les décors sont tellement riches en détails, que l'on a du mal à identifier ce avec quoi on peut interagir.
Entre ça, et la logique souvent absconse des énigmes, je finissais parfois par cliquer partout sur mon écran quand j’étais bloqué, et d'essayer d'interagir n'importe comment avec tout et n'importe quoi...et cela marchait de temps en temps Xd.
J'avoue avoir souvent consulter une solution pour pouvoir avancer à cause de cela, pour finir par me demander ce qu'avait bien pu fumer les développeurs lorsqu'ils ont pensés à certaines énigmes...

Mais attention, toutes ne sont pas à mettre dans ce panier là, il y en a des biens, mais je dirai juste que ludiquement, ce jeu est en-dessous d'un The Cat Lady ou d'un Sanitorium.
Je reste un débutant en matière de Point and Clic, peut être est ce du à cela...

L'histoire est un point très important dans ce genre de jeu, car elle constitue le moteur de la progression.
Et bien le pitch de ce est vraiment sympathique:
Plongé dans un monde d’héroïque fantasy de l’Oeil Noir, vous n'incarnez pas un valeureux guerrier comme dans la plupart des jeux qui traitent de ces univers, mais un apprenti oiseleur.
Les corbeaux commencent à envahir le pays, un bien sombre présage qui va vous embarquer bien plus loin que vous n'auriez pu l'imaginer.
MAIS je dirai cependant que le scénario reste sympathique sans plus, car trop classique, sans grand rebondissements, et manquant de "punch" dans la mise en scène.
L'intrigue ne commence a vous étreindre pleinement que vers la fin, dont j'ai trouvé le dénouement très beau.
Je sors donc de cette aventure sur une note plus positive qu'à mes débuts vis à vis de l'histoire, qui démarre vraiment doucement.
J'ai cependant entendu beaucoup de critiques sur le manque de charisme des personnages, avis que je ne partage pas.
J'ai apprécié les protagoniste principaux, ils sont pour moi un point fort, et leur relation est plutôt sympathique.
J'ai particulièrement aimé Nuri, un des personnages féminin les plus attachant et attendrissant que j'ai pu voir dans un jeu (ce qui est aussi du à son doublage vraiment réussi).

Le thème principal de la bande son est envoutant, mais la musique reste malheureusement trop discrète et peu variée dans ce jeu, dommage.

La durée de vie est correcte pour le genre.

* Points forts :

+ Artistiquement superbe et détaillé
+ L'univers envoutant
+ Ambiance visuelle et histoire qui évolent main dans la main
+ Le pitch de l'histoire
+ Les personnages principaux différents de ce à quoi on est habitué
+ Nuri...
+ La fin touchante
+ Certaines énigmes sympathiques


* Points faibles :

- Énigmes parfois illogiques
- Cette chasse aux pixels énervante...
- Histoire qui manque de rythme et de rebondissements
- Musiques trop discrètes



14/20
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 5 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
18.8 heures en tout
Posté le : 19 juillet
The Dark Eye : Chains of Satinav

Point & Click développé par Daedalic les maitres incontestés du genre qui signent ici une aventure à la fois sombre et féérique. On y suit ici un jeune oiseleur, Géron qui va devoir affronter son destin et sauver le royaume d’Andergast ravagé par une invasion de corbeaux et hanté par des cauchemars atroces et visions obscures. Le scénario est très bien écrit on a vraiment l’impression de lire un conte de fée sombre avec de nombreux rebondissement et un dénouement inattendu mais grandiose !
Les personnages sont très attachants, on regrette que l’histoire ne soit pas plus longue pour en connaître d’avantage sur eux et leur histoire (en particulier pour la fée on reste avec certaines questions) ainsi que pour retrouver d’avantage certains personnages secondaires.
Graphiquement le jeu est magnifique, l’héroïne est sublime et les décors sont très réussi et collent très bien avec l’univers et l’ambiance. On est bercé du début à la fin par une musique douce et mystérieuse qui nous immerge encore d’avantage dans l’histoire.
Niveau gameplay, le jeu n’est pas très complexe, on peut bloquer par moment si on ne pense pas à certaines associations d’objets mais globalement tous les éléments sont là pour nous aider à résoudre les énigmes et comptez une dizaine d’heure maximum pour finir le jeu (un peu plus si vous souhaitez avoir tous les succès, certains vous obligeront certainement à jeter un œil aux solutions d’ailleurs).

En conclusion
The Dark Eye : Chains of Satinav est un petit bijou du genre ; un conte de fée sombre et émouvant qui à l’image des 2 principaux protagonistes oscille entre gravité, cynisme et pureté, insouciance. Difficile de rester indifférent à l’histoire de ce jeu que je recommande vivement !

Bilan : 9/10

English summary
The Dark Eye : Chains of Satinav is a gem ; a dark and emotional fairy tale which as the main two protagonists oscillates between seriousness, cynicism and purity, carelessness. Difficult to remain indifferent to the story of this game that i highly recommend !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 5 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
7.1 heures en tout
Posté le : 6 mai
Un pointe-et-clique trop génial. Graphiques sublimes. Histoire envoûtante. Très bonne musique. Durée de vie : 5-6 heures. À une suite : Memoria.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
14.0 heures en tout
Posté le : 3 janvier 2014
Un scénario et un univers magiques et enchanteurs, une histoire et des personnages auxquels on s'attache, des graphismes agréables, une musique générale d'ambiance plutôt mélodieuse et diversifiée, des bruitages peu présents (mais ce n'est pas vraiment préjudiciable), une jouabilité appréciable, des animations bien faites dans l'ensemble, des énigmes pas toujours très logiques, un déroulement du jeu finalement pertinent MAIS (car il y en a toujours un avec une phrase aussi longue !) voilà la fin de cet opus est tout simplement scandaleuse ! Beaucoup trop courte ! De plus, elle est archi bâclée, on a vraiment l'impression qu'il fallait finir en vitesse ! Déception quand tu nous tiens ! En espérant que la suite, Memoria, ait autant de saveur mais avec une vraie fin qui ne laisse pas sur le carreau ! Allez, je m'y mets de suite ! >> 15/20
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
21.9 heures en tout
Posté le : 16 octobre 2013
Une très belle histoire de fantasy en point&click, présentée comme un conte illustré de jolis dessins crayonnés entre les différents chapitres.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
14.9 heures en tout
Posté le : 17 mai 2015
une histoire bien contée, un travail graphique et musical de grande qualité font oublier les quelques petits défaut de ce jeu, comme certains enchainement d'actions un peu hors propos et un twist scénaristique un peu artificiel.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
13.8 heures en tout
Posté le : 11 novembre 2015
Un magnifique point and click que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre.

Evidemment, ceux qui préfèrent les jeux d'actions et les univers en 3D seront déçus : il n'y a ni l'un ni l'autre dans Chains of Satinav.
Par contre, ceux qui sont attirés par les univers graphiques féériques, les musiques envoutantes, les énigmes et les histoires tragiques seront probablement satisfaits par ce jeu, même s'il n'est pas sans quelques défauts.

Histoire :

Vous jouez Geron, un jeune oiseleur (captureur d'oiseaux) orphelin élevé par un vieil oiseleur bourru, ancien aventurier de la ville d'Andergast, impliqué dans la traque et l'exécution d'un devin maléfique.
Avant de mourir, ce devin a prédit que Geron serait la cause de la ruine du royaume, c'est pourquoi il traine une aura de méfiance et de malédiction dans toute la ville.
Son pouvoir magique : celui de détruire des petits objets par la simple action de la pensée semble aller dans ce sens. Géron est marqué par le cynisme, le fatalisme et le pouvoir de briser les choses, pas de construire.
Cependant sa volonté de démontrer que la prophétie est fausse et sa rencontre avec une jeune fée naïve dotée du pouvoir de réparer les choses vont le pousser à se dépasser lui-même et devenir malgré lui, une sorte de héros.

L'histoire est classique dans sa trame, mais comprend néanmoins des situations surprenantes et originales. De plus, le regard assez désabusé et l'ambiance assez noire font que l'on n'est jamais dans le mièvre et le convenu. Ce ton évite au jeu de devenir trop prévisible et offre au joueur de réelles émotions et serrements de coeur.

Au milieu de cette atmosphère cruelle et cynique, le personnage de Nuri est une forme de bouffée d'air et sa candeur offre au récit de petits moments magiques.

Cependant plusieurs éléments de l'intrigue se marient assez mal, en particulier les pouvoirs nécromantiques et maléfiques du devin et cette harpe féerique qui se trouve au coeur de l'histoire. Ce n'est pas que la narration soit incohérente, mais elle semble faire d'éléments disparates dont on peine à faire un tout vraisemblable à mes yeux.
Même si cela ne m'a pas empêché d'aller au bout et d'apprécier grandement le jeu.

Autre défaut : le manque de travail sur les personnages. L'histoire d'amour entre Géron et Nuri n'est pas assez travaillée, elle est imposée au joueur sans assez de préparation. Les créateurs du jeu se sont peut-être trop focalisés sur les différentes énigmes et auraient dû créer les conditions de construire cette relation amoureuse pas à pas par certains dialogues ou actions spécifiques étachés de la pure progression du jeu d'un tableau à l'autre.

Graphismes :
Très franchements les décors du jeu sont sublimes (allez voir les captures d'écran) et sont essentiels dans le pouvoir attractif du jeu. Ce sont ces décors qui construisent l'ambiance mi-féérique mi-tragique et donnent une certaine cohérence à l'ensemble. CLa découverte de chaque nouveau tableau est réellement un bonheur, surtout quand on commence à quitter la ville.

Malheureusement les animations et surtout les visages (mis à part ceux de Nuri et Géron) ne bénéficient pas du même soin. Et les expressions des personnages ont un peu fades.

Enigmes :
Elles sont généralement bien calibrées : cohérentes avec le monde et suffisamment difficles pour pousser à un peu de recherche sans être trop tiréees par les cheveux, à part quelques unes franchement déroutantes par la logique qui les soustendaient.

Un bon jeu, donc, pour ceux qui sont prêts à se laisser émerveiller par une histoire d'amour tragique dans un univers en même temps sombre et féérique avec une splendide pâte graphique en deux dimensions et quelques défauts.

Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante