Get ready for some seriously stylish action from renowned designer SUDA51. In this exclusive version for PC, players will be slicing, dicing, and shooting as the suave executioner Mondo Zappa. Prepare for the thrill of love and kill in KILLER IS DEAD!
Évaluations des utilisateurs :
Récentes :
très positives (47 évaluation(s)) - 82% des 47 évaluations des utilisateurs dans les 30 derniers jours sont positives.
Globales :
plutôt positives (2,352 évaluation(s)) - 76% des 2,352 évaluations des utilisateurs pour ce jeu sont positives.
Date de parution : 23 mai 2014

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Killer is Dead

PROMO DE LA SEMAINE ! L'offre prend fin le 5 septembre

-75%
$19.99
$4.99
 

À propos de ce jeu

Préparez-vous à un déluge d'action et de style comme seul le génial SUDA51 peut en concevoir. Dans cette mouture exclusive PC, vous ferez parler la poudre et l'acier dans la peau de Mondo Zappa, bourreau des corps et des cœurs. Préparez-vous à dispenser la mort et l'amour dans KILLER IS DEAD !

Caractéristiques exclusives à la Nightmare Edition :

  • Un nouveau mode de difficulté baptisé Cauchemar qui désactive le coup de grâce Final Judgment (mode QTE). Vous ne pourrez vaincre les ennemis qu'en Adrenaline Burst, Dodge Burst ou Headshot, ce qui vous oblige à jouer de façon beaucoup plus fine et tactique.
  • Mode Cinéma - Visionnez à nouveau les cinématiques et accédez à des informations enrichies sur les personnages pour mieux reconstituer l'intrigue après avoir fini le jeu une première fois
  • Le pack console Smooth Operator sera inclus : lunettes à rayons X, tenues sexy, des belles à se damner, sans oublier une mission et un boss supplémentaires qui vous donneront du fil à retordre !

Configuration requise

    Minimale :
    • Système d'exploitation : Windows Vista 64-bit
    • Processeur : 2,0 GHz ou supérieur
    • Mémoire vive : 4 GB de mémoire
    • Graphiques : compatible Shader Model 3.0
    • DirectX : Version 10
    • Espace disque : 13 GB d'espace disque disponible
    Recommandée :
    • Système d'exploitation : Windows 7 64-bit, Windows 8
    • Processeur : Intel(R) Core(TM) i5-2400 CPU @ 3,10 GHz (4 cœurs)
    • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
    • Graphiques : NVIDIA GeForce GTS 450
    • DirectX : Version 11
    • Espace disque : 13 GB d'espace disque disponible
Évaluations des utilisateurs
Le système d'évaluations des utilisateurs a été mis à jour ! En savoir plus
Récentes :
très positives (47 évaluation(s))
Globales :
plutôt positives (2,352 évaluation(s))
Publiées récemment
Moon Gurl
5.2 hrs
Posté le : 5 août
Pour être simple et concis, le jeu est vraiment très divertissant.
Les missions histoires sont vraiment fun, les personnages sont attachants/drôles ou alors bad-♥♥♥/dangereux, les graphismes sont jolis, la jouabilité est très agréable, la présentation des menus est clean, les missions secondaires sont souvent super fun quoique répétitves par moment.
Dans le genre Beat'them'all/Hack&Slash c'est du très bon.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
N7EVOX
7.9 hrs
Posté le : 18 juillet
Gameplay très nerveux, un bon défouloir! Malheureusement c'est le seul point fort du jeu...

l'histoire est ininteressante, on ne comprend rien du début à la fin... Aucun travail sur le background des personnages.
Le mode Gigolo est franchement chiant, level design peu inspiré, graphiquement c'est moche (et en 30fps) et il faut pas plus de 8 heures (en prenant son temps) pour le finir.

Et le personnage de Mika est horripilant.

Une déception pour ma part.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Kalimari
16.6 hrs
Posté le : 5 juillet
Bim ! bam ! boum ! t'es mort !

Killer is Dead est un beat'em all très dynamique mais peu exigeant dans son gameplay. Le nombre de coups spéciaux est relativement faible, et les stratégies à adopter contre chaque ennemi sont peu élaborées. Toutefois, parcourir le jeu pour massacrer du monstre se montre prenant, notamment grâce à l’agressivité des animations. Les boss sont dans l'ensemble mémorables, parfois même magiques ; qu'ils soient complètement débiles (Tommy, le train russe qui prend vie) ou plus sérieux (David, le grand méchant du jeu), on prend un malin plaisir à les démembrer et à leur taillader tous les orifices tant leur chara-design est réussi. Les difficultés sont bien dosées, et on vous propose pas mal de quêtes alternatives, bien qu'elles soient généralement ennuyantes. Parce que Killer is Dead est japonais, on peut aussi draguer des femmes et même mater leurs sous-vêtements. Sans grand intérêt et pas franchement rigolo, ce mode gigolo n'est là que pour la déconne (ou si on est un gros pervers). Malheureusement, le jeu souffre d'un énorme problème : son level-design. Catastrophique, vous avancez dans de longs couloirs pas toujours très inspirés dans leur design. On aurait aimé un peu plus d'exploration, plus d'âme. La durée de vie du titre est assez courte : dix heures en ligne droite environs. Heureusement, Killer is Dead dispose d'une bonne rejouabilité.

C'est l'histoire d'un mec qui part sur la Lune, armé d'un katana, pour tuer des humains contrôlés par des monstres et puis...

Visuellement Killer is Dead casse des gueules, à n'en pas douter. Que ce soit la direction artistique, proche d'une BD très noire ou encore l'ambiance sombre posée par le scénario. Suda51 oblige, Killer is Dead nous gratifie d'une touche d'humour typiquement nipponne et de scènes complètement déjantées. Surprenant et amusant, le scénario du jeu rame néanmoins sévèrement. Les premières heures excellentes et pleines de mystères laissent présager un bon polar sur fond de fantastique. Puis, au fur et à mesure des chapitres, on s'en éloigne loin, très loin... jusqu'à se perdre complètement. Les personnages secondaires ne sont pas travaillés, les missions s'enchaînent et les clients que l'on sert n'ont aucun impact dans le déroulement de l'histoire. La fin, très ouverte, est sympathique mais laisse un arrière-goût de bâclage et d'inachevé. On ne comprends pas vraiment ce que l'auteur a voulu nous raconter, nous faire ressentir à travers son œuvre. Trop d'éparpillement, pas assez de profondeur, ne serait-ce que dans l'univers dans lequel le joueur évolue. Reste que l'expérience est dépaysante. Quant à la bande-son, elle est également très réussie.

Conclusion

Saisissant dans son ambiance et son style visuel, Killer is Dead se montre également assez marrant à parcourir. Avec sa bande-son aux petits oignons et des décors sacrément chouettes (la maison d'Alice ou la palais sur la Lune), des boss super cool et un gameplay peu complexe mais agressif, on pourrait s'attendre à un jeu presque parfait. Malheureusement, c'est au niveau technique que le jeu pêche : une caméra pas toujours agréable, des missions alternatives et le mode gigolo loin d'être funs, un level-design à l'ouest et un scénario qui ne va pas jusqu'au bout des choses, le titre de Suda51 est à réserver à ses fans, à ceux qui manquent (vraiment) cruellement d'un beat'em all ou qui veulent se plonger dans un délire qui ne laissera personne insensible. 6 sur 10.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Mister Fox
5.6 hrs
Posté le : 2 juillet
Un jeu qui essaye tellement d'être cool qu'il en devient pathétique.

+ les combats
+ Quelques boss

- tout le reste

Overhypé /20
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
keniori
14.4 hrs
Posté le : 30 juin
...Un an après la sortie de Lollipop Chainsaw, Grasshopper Manufacture récidive avec un autre Beat Them All. Cette fois-ci l’équipe du majestueux Suda51 s’est attaquée à un univers plus sombre, celui des « Executioners »....
C’est dans une ambiance musicale complètement barrée que Grasshopper nous invite à vivre une aventure dans la peau de Mondo, un chasseur de prime aux katanas bien aiguisés. Nous faisons parti des « Executioners ». C’est une sorte d’entreprise qui tue des gens, si vous les payez grassement. Enfin lorsque je dis grassement, il se peut qu’à l’instar de ses collègues et patrons (Vivienne et Bryan), Mondo décide de n’avoir en récompense qu’un baiser de la cliente… Et bien oui, aussi torturé qu’un Nicky Larson, Mondo est une personne étrange. Il dispose d’un bras bionique dont l’origine est mystérieuse, d’un sens du combat très élevée et d’une grande écoute de ses hormones.
Haha, je l’avais dit que je remanierai ce test comme bon il me semblerait. Alors avant de parler de ce Beat Them All, faisons un tour sur ça : les mini-Game.

... Vous allez pouvoir croiser une espèce de beauté plastique qui peut voler sur une grosse seringue. Elle n’est pas sans rappeler les émotions ressenties dans Lollipop Chainsaw et avec son décolleté plus que plongeant, cette prénommée « Scarlett » vous offrira des défis supplémentaires dans votre jeu.

Cette fois-ci, ces Bonus stages sont extrêmement importants ! Mise en situation :

Vous trouvez Scarlett en dégommant un « œil volant » qui dans sa chute, fait tomber un arbre, qui bloque le courant d’une cascade et fait tout péter, libérant un passage secret sous cette cascade. Dedans, la belle Scarlett ! Après un trop court blabla charmant, vous finissez votre stage comme un bon joueur de beat them all. Désormais sur la carte des missions, vous y trouverez un nouveau Bonus Stage. Il y en a des différents mais voici le type qui m’a le plus chamboulé : La séquence drague.

Ce mini-game est très étrange. On se retrouve avec une dulcinée au bar ou sur un banc « Shenmuesque » et on taille la bavette avec une demoiselle souvent très jolie. Le jeu passe alors en vue FPS. Mondo reste silencieux et le petit bout de femme soupire et parle toute seule. Elle essaie de combler la discussion car vous, oui vous, ne faites qu’une chose : regarder ! Le but est de plonger dans les yeux de la belle lorsqu’elle vous regarde mais dès qu’elle regarde ailleurs, c’est la fête au matage pervers ! On y va pour mater sa poitrine, ses jambes, son cou, ses mains et même son entre-cuisse ! Si vous ne vous faites pas trop toper (une jauge d’amour vous fera remarquer vos abus) vous allez faire monter la pression dans le cerveau de Mondo. Une fois cette pression pleine, il sera temps pour vous de lui offrir un cadeau.

C’est pas si simple que cela !

Les cadeaux sont à acheter préalablement dans un store dans le menu du jeu. Avec l’argent gagné dans votre parcours de « Chasseur de prime », vous pourrez acheter des roses, des chewing gum ou même des CDs. Qu’on se le dise, une romantique préférera des roses et la nana au bar, un joli CD. Cet acte remplira les cœurs qui se trouvent en bas de votre écran. Tant que tous les cœurs ne sont pas remplis, inutile de sortir votre Durex. Il vous faudra alors recommencer une ultime séance de charme visuel pour ré-offrir un second cadeau (une limite de temps apparaît au second essai alors… Soyez efficace !).

Une fois ferrée, le dialogue sera clair : Allons nous accoupler madame. Lorsque je disais que ces missions « Annextes » étaient importantes, c’est parce que lorsque vous avez fait tout cela, votre nouvelle petite chérie vous offrira une arme secondaire ! C’est l’unique manière d’étendre votre arsenal dans ce jeu. D’autres mini-game sont présents via des stages bonus mais aussi dans les stages normaux. C’est un jeu de Suda51 quoi !

Revenons sur le jeu en lui même, Beat Them All Powa ! Mondo dispose d’un katana et d’un bras « bionic ». Si l’utilisation du bras rappelle exactement le fusil de Lollipop Chainsaw, le katana lui, est bien différent des pompoms/tronçonneuse de Juliette. Sa première approche est classique. On matraque les boutons pour frapper et Mondo enchaîne les combos assez facilement avec son Katana. Une fois passé un combo x 20, la vitesse d’exécution accélérera pour notre plus grand plaisir. Plus on augmentera ces combos, plus l’action sera jouissive et des effets visuels viendront nous en mettre plein les mirettes. Là dessus, croyez moi, c’est magnifique !

Le compteur de Combo est à 3 chiffres alors imaginez le carnage une fois arrivé à un combo x 101… Je n’ai réussi qu’un combo x 58 est c’était déjà le carnage interplanétaire. Je découpais à volonté tout ce qui se présentait, du bonheur. Les phases de combats ne s’arrêtent pas là. Avec triangle ou Y vous pouvez envoyer des droites bien puissantes pour exploser les « gardes » ennemies et le dernier bouton vous servira pour Contrer/Esquiver les attaques. C’est un procédé très répandu de nos jours, les méchants-vilains clignoterons en rouge un dixième de seconde, ce qui constitue votre fenêtre d’exécution pour contrer. Le contre repoussera simplement votre ennemi avec deux trois patates en prime mais lorsque vous esquivez…

L’équipe de Suda 51 s’est concentrée sur cette phase d’esquive pendant le combat et vous offre des « séquences breaking » hors normes. L’esquive se fait avec le bouton de contre incrémenté d’une flèche gauche ou droite.

Exécutée au bon moment, Mondo glissera rapidement sur le flanc de l’ennemi et vous pourrez bouriner avec votre katana dans une esthétique complètement surréaliste. Les graphismes basculeront donc dans un univers rouge sang ou les contours noirs sont crayonnés dans un style très particulier. Mondo attaquera comme un Super Sayian et cela vous remplira de joie car la barre de vie rivale en prendra un sacré coup dans la tronche ! Inutile de vous dire que c’est une pièce maîtresse de votre gameplay. C’est beau, c’est Nippons à souhait et ça rappelle un peu Madworld. L’esprit manga explose devant nos yeux qui en redemandent encore et encore…

D’autres phases de combat se présenteront à vous mais je vous laisse les découvrir par vous même.

Vos compétences pourront être améliorées grâce à l’argent gagné à la fin de chaque missions. Aussi vous allez « looter » quelques Cristaux qui boosteront votre barre de vie et votre barre de sang. C’est quoi cette barre de sang ? Ça, je vous le laisse mais sachez qu’elle pourra servir à vous redonner de la vie…

Les combats sont rudement efficaces et ne m’ont jamais donné une sensation de lassitude. T’entends ? JAMAIS ! C’est assez rare que je vive cela dans un Beat Them All. Cependant, faites attention au syndrome « Track’n’Field ». J’ai du faire des pauses car mon pouce était épuisé. Ces artifices bien tranchés de Grasshopper Manufactures sont bien entendu soutenus par l’esthétique du jeu. Vous l’avez tout de suite vu, c’est un Cell-Shading puissant et très maîtrisé.

KID commence mal son entrée en matière mais il se rattrape habilement par la suite. L’univers concocté par le studio Grasshopper Manufacture explose que vers la moitié du jeu et laisse un souvenir assez impérissable. Sa durée de vie avoisine les huit heures de jeu si on rushe sans trop se soucier des nombreux stages bonus. La relation entre les personnages est tout juste bien exploitée et chaque personnage aura son petit focus dans cette aventure. Comme Lollipop Chainsaw, le jeu n’a guère besoin de fonctions en ligne excepté un classement des scores. La possibilité de basculer les voix en Japonais ou Anglais est un très fort atout...
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Torog
8.0 hrs
Posté le : 29 juin
Un autre jeu signé Suda51, partagé comme toujours entre le meilleur et le pire :

D'un côté les combats sont monstrueusement jouissifs et les boss encore plus. La colorimétrie est folle, ainsi que l'univers et les personnages, même si le déroulement de l'histoire fait un peu "On aurait voulu faire No More Heroes 3, mais à la place on a fait semblant de proposer quelque chose de neuf...". On voudrait nous faire croire à une intrigue à la Killer7, mais non, elle n'est pas si alambiquée que ça cette intrigue au fond, une fois saisies les quelques clés importantes pour comprendre l'univers.

De l'autre côté, le level-design est affreux (avec de nombreux passages clairement là pour rallonger artificiellement la durée de vie), on a parfois des cinématiques animées comme du flash, réalisés sans doute par manque de temps/de moyen, les missions secondaires soporifiques, et le fan service à la limite du gerbant, notamment dans le bien nommé "Mode Gigolo". Sérieux, grandissez un peu les mecs...

Grasshoper reste malheureusement un petit studio, qui veut essayer de faire un gros jeu avec très peu de moyens. Ce ne sera pas le kiff de tout le monde, mais pour peu qu'on aime le style du studio, il y a moyen de passer quand même un très bon moment!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
S1L3nCe
23.2 hrs
Posté le : 24 juin
Amazing.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
fortish
7.7 hrs
Posté le : 22 mai
les graphismes peuvent gener voir piquer les yeux
mais l"humour noir est bien present dans cette univers gothique
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Hardok-awaï (≧ω≦)ゞ
19.0 hrs
Posté le : 2 avril
Tellement d'action, d'humour et de romance haaan <3 <3
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Captain Smegma
1.8 hrs
Posté le : 8 mars
Graphiquement c'est juste sublime.
Par contre le gameplay au secours, je suis obligé de me forcer à chaque fois pour relancer le jeu. Les bases sont expédiées en 3 fenêtres pop-up du coup on pige que dalle et on est complétement paumé, on ramasse des trucs au sol sans savoir ce que c'est, et puis ♥♥♥♥♥ les gars, si vous savez pas programmer une ♥♥♥♥♥♥ de caméra dans les endroits exigüs, NE FOUTEZ PAS TOUS LES FIGHTS DANS DES ENDROITS EXIGUS, c'est le ♥♥♥♥♥♥
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Évaluations les plus pertinentes  Globales
19 personne(s) sur 23 (83%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
3.1 heures en tout
Posté le : 3 août 2014
Oui, c'est un portage de jeu console. Oui, ce n'est pas un jeu de stratégie. Oui, suda51 est complètement cinglé. Et c'est tant mieux ! On se retrouve avec un jeu complètement déjanté, d'une esthétique folle qui m'a séduit instantanément et avec une dose de WTF à tous les étages ! Il y a des scènes carrément délirantes dans ce jeu, et même si la rejouabilité est inexistante, le voyage vaut largement la peine. Moins élitiste, barré et limite injouable qu'un Killer7, ce jeu n'en demeure pas moins un OVNI total dans un style DMC qui le rend très accessible.
A déguster tranquillement, le soir, avec pas grand monde autour de soi^^.
Une petite vidéo ici :
https://www.youtube.com/watch?v=LrX-fgf4tGU&list=PLE0mBNzs5vu-1o6ng0vQExgR7oI0-LL--&index=39
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
13 personne(s) sur 15 (87%) ont trouvé cette évaluation utile
3 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
14.0 heures en tout
Posté le : 11 octobre 2015
Salut à tous,

Concernant Killer Is Dead,

Un Jeux génial complètement WTF a l'humour 100% made in Japan, avec un style Borderland ou D4 Dark Dream Dont Die vraiment sympa et bien fait.

Un gameplay facile à prendre en main avec des combos agréables et impressionant à regarder. Des missions variés plus loufoques les unes que les autres. (les missions Gigolos sont juste geniales XD)

Le jeu est très beau, les persos comme les décors sont très bien réalisés. Tout comme le son qui est lui aussi de très bonne qualité.

Du coup GROS pouce bleu pour Killer Is Dead, qui ce démarque des autres jeux avec son ambiance propre, je le conseil pas à tout le monde car c'est du style on aime ou on n’aime pas, mais KIS peut surprendre, donc n'ayez pas peur de le tester c'est vraiment un bon jeu.

Vous trouverez un petit descriptif plus complet ICI sur mon groupe Steam. Jeux Surprise, alors n'hesitez a y jetter un oeil !

Sur ce, bonnes missions à tous et opération Killer Is ..... Deado !!!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
11 personne(s) sur 15 (73%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
15.5 heures en tout
Posté le : 24 mai 2014
Oui ce jeu n' est pas parfait, il a même plein de petits défauts(level design peu inspiré, legers bug de collision,..) mais il donne exactement ce qu'il offre du fun et du WTF.
Dans la lignée des autres jeux du même studio, pour jouer sans se prendre la tête.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
8 personne(s) sur 11 (73%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
3.2 heures en tout
Posté le : 24 octobre 2014
Jeux énormissime. Mettre absolument les voix en japonais et les sous titres francais. Que du bonheur. Niveau excentricité, on trouve son bonheur. Un bon devil may cry like. Avec une touche jap à la manga comme on aime. Intrigue qui plus est interessante. Scène sexy avec les "girls" que l'ont doit séduire en leur offrant des cadeaux que l'on obtiens en faisant les missions du jeu. Vraiment fun =)
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
4 personne(s) sur 4 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
14.4 heures en tout
Posté le : 30 juin
...Un an après la sortie de Lollipop Chainsaw, Grasshopper Manufacture récidive avec un autre Beat Them All. Cette fois-ci l’équipe du majestueux Suda51 s’est attaquée à un univers plus sombre, celui des « Executioners »....
C’est dans une ambiance musicale complètement barrée que Grasshopper nous invite à vivre une aventure dans la peau de Mondo, un chasseur de prime aux katanas bien aiguisés. Nous faisons parti des « Executioners ». C’est une sorte d’entreprise qui tue des gens, si vous les payez grassement. Enfin lorsque je dis grassement, il se peut qu’à l’instar de ses collègues et patrons (Vivienne et Bryan), Mondo décide de n’avoir en récompense qu’un baiser de la cliente… Et bien oui, aussi torturé qu’un Nicky Larson, Mondo est une personne étrange. Il dispose d’un bras bionique dont l’origine est mystérieuse, d’un sens du combat très élevée et d’une grande écoute de ses hormones.
Haha, je l’avais dit que je remanierai ce test comme bon il me semblerait. Alors avant de parler de ce Beat Them All, faisons un tour sur ça : les mini-Game.

... Vous allez pouvoir croiser une espèce de beauté plastique qui peut voler sur une grosse seringue. Elle n’est pas sans rappeler les émotions ressenties dans Lollipop Chainsaw et avec son décolleté plus que plongeant, cette prénommée « Scarlett » vous offrira des défis supplémentaires dans votre jeu.

Cette fois-ci, ces Bonus stages sont extrêmement importants ! Mise en situation :

Vous trouvez Scarlett en dégommant un « œil volant » qui dans sa chute, fait tomber un arbre, qui bloque le courant d’une cascade et fait tout péter, libérant un passage secret sous cette cascade. Dedans, la belle Scarlett ! Après un trop court blabla charmant, vous finissez votre stage comme un bon joueur de beat them all. Désormais sur la carte des missions, vous y trouverez un nouveau Bonus Stage. Il y en a des différents mais voici le type qui m’a le plus chamboulé : La séquence drague.

Ce mini-game est très étrange. On se retrouve avec une dulcinée au bar ou sur un banc « Shenmuesque » et on taille la bavette avec une demoiselle souvent très jolie. Le jeu passe alors en vue FPS. Mondo reste silencieux et le petit bout de femme soupire et parle toute seule. Elle essaie de combler la discussion car vous, oui vous, ne faites qu’une chose : regarder ! Le but est de plonger dans les yeux de la belle lorsqu’elle vous regarde mais dès qu’elle regarde ailleurs, c’est la fête au matage pervers ! On y va pour mater sa poitrine, ses jambes, son cou, ses mains et même son entre-cuisse ! Si vous ne vous faites pas trop toper (une jauge d’amour vous fera remarquer vos abus) vous allez faire monter la pression dans le cerveau de Mondo. Une fois cette pression pleine, il sera temps pour vous de lui offrir un cadeau.

C’est pas si simple que cela !

Les cadeaux sont à acheter préalablement dans un store dans le menu du jeu. Avec l’argent gagné dans votre parcours de « Chasseur de prime », vous pourrez acheter des roses, des chewing gum ou même des CDs. Qu’on se le dise, une romantique préférera des roses et la nana au bar, un joli CD. Cet acte remplira les cœurs qui se trouvent en bas de votre écran. Tant que tous les cœurs ne sont pas remplis, inutile de sortir votre Durex. Il vous faudra alors recommencer une ultime séance de charme visuel pour ré-offrir un second cadeau (une limite de temps apparaît au second essai alors… Soyez efficace !).

Une fois ferrée, le dialogue sera clair : Allons nous accoupler madame. Lorsque je disais que ces missions « Annextes » étaient importantes, c’est parce que lorsque vous avez fait tout cela, votre nouvelle petite chérie vous offrira une arme secondaire ! C’est l’unique manière d’étendre votre arsenal dans ce jeu. D’autres mini-game sont présents via des stages bonus mais aussi dans les stages normaux. C’est un jeu de Suda51 quoi !

Revenons sur le jeu en lui même, Beat Them All Powa ! Mondo dispose d’un katana et d’un bras « bionic ». Si l’utilisation du bras rappelle exactement le fusil de Lollipop Chainsaw, le katana lui, est bien différent des pompoms/tronçonneuse de Juliette. Sa première approche est classique. On matraque les boutons pour frapper et Mondo enchaîne les combos assez facilement avec son Katana. Une fois passé un combo x 20, la vitesse d’exécution accélérera pour notre plus grand plaisir. Plus on augmentera ces combos, plus l’action sera jouissive et des effets visuels viendront nous en mettre plein les mirettes. Là dessus, croyez moi, c’est magnifique !

Le compteur de Combo est à 3 chiffres alors imaginez le carnage une fois arrivé à un combo x 101… Je n’ai réussi qu’un combo x 58 est c’était déjà le carnage interplanétaire. Je découpais à volonté tout ce qui se présentait, du bonheur. Les phases de combats ne s’arrêtent pas là. Avec triangle ou Y vous pouvez envoyer des droites bien puissantes pour exploser les « gardes » ennemies et le dernier bouton vous servira pour Contrer/Esquiver les attaques. C’est un procédé très répandu de nos jours, les méchants-vilains clignoterons en rouge un dixième de seconde, ce qui constitue votre fenêtre d’exécution pour contrer. Le contre repoussera simplement votre ennemi avec deux trois patates en prime mais lorsque vous esquivez…

L’équipe de Suda 51 s’est concentrée sur cette phase d’esquive pendant le combat et vous offre des « séquences breaking » hors normes. L’esquive se fait avec le bouton de contre incrémenté d’une flèche gauche ou droite.

Exécutée au bon moment, Mondo glissera rapidement sur le flanc de l’ennemi et vous pourrez bouriner avec votre katana dans une esthétique complètement surréaliste. Les graphismes basculeront donc dans un univers rouge sang ou les contours noirs sont crayonnés dans un style très particulier. Mondo attaquera comme un Super Sayian et cela vous remplira de joie car la barre de vie rivale en prendra un sacré coup dans la tronche ! Inutile de vous dire que c’est une pièce maîtresse de votre gameplay. C’est beau, c’est Nippons à souhait et ça rappelle un peu Madworld. L’esprit manga explose devant nos yeux qui en redemandent encore et encore…

D’autres phases de combat se présenteront à vous mais je vous laisse les découvrir par vous même.

Vos compétences pourront être améliorées grâce à l’argent gagné à la fin de chaque missions. Aussi vous allez « looter » quelques Cristaux qui boosteront votre barre de vie et votre barre de sang. C’est quoi cette barre de sang ? Ça, je vous le laisse mais sachez qu’elle pourra servir à vous redonner de la vie…

Les combats sont rudement efficaces et ne m’ont jamais donné une sensation de lassitude. T’entends ? JAMAIS ! C’est assez rare que je vive cela dans un Beat Them All. Cependant, faites attention au syndrome « Track’n’Field ». J’ai du faire des pauses car mon pouce était épuisé. Ces artifices bien tranchés de Grasshopper Manufactures sont bien entendu soutenus par l’esthétique du jeu. Vous l’avez tout de suite vu, c’est un Cell-Shading puissant et très maîtrisé.

KID commence mal son entrée en matière mais il se rattrape habilement par la suite. L’univers concocté par le studio Grasshopper Manufacture explose que vers la moitié du jeu et laisse un souvenir assez impérissable. Sa durée de vie avoisine les huit heures de jeu si on rushe sans trop se soucier des nombreux stages bonus. La relation entre les personnages est tout juste bien exploitée et chaque personnage aura son petit focus dans cette aventure. Comme Lollipop Chainsaw, le jeu n’a guère besoin de fonctions en ligne excepté un classement des scores. La possibilité de basculer les voix en Japonais ou Anglais est un très fort atout...
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
6 personne(s) sur 8 (75%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
2.7 heures en tout
Posté le : 23 septembre 2014
Un vrai petit OVNI ce jeu ! Tantôt on a l'impression de regarder un anime de qualité entre les scènes de matraquages. De plus il y a possibilité de jouer en japonais sous-titrés Fr, que demander de plus ?
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 7 (71%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
12.6 heures en tout
Posté le : 14 janvier 2015
Un concentré de fun bien barré,même pour moi qui aime pas les jeux de combat je me suis éclaté.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
7.7 heures en tout
Posté le : 22 mai
les graphismes peuvent gener voir piquer les yeux
mais l"humour noir est bien present dans cette univers gothique
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
4 personne(s) sur 7 (57%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
13.6 heures en tout
Posté le : 25 avril 2015
Un BTA original et très fun! A tester d'urgence !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 9 (56%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
51.6 heures en tout
Posté le : 7 juillet 2014
Franchement ????? Un ♥♥♥♥♥♥ de chef d'oeuvre dans la veine de Devil may Cry (Stylé à l 'infini, carnages monstrueux, séduction, magie,SF)...Que rajouter d'autre ???-->Oui, mon playthrough est sur ma youtube...Je l'upload gentillement.^^
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante