Félicitations ! Votre nom a été sélectionné lors de la loterie du Ministère du Travail du mois d'octobre. Pour prendre vos fonctions, présentez-vous immédiatement au Ministère des Admissions du poste-frontière de Grestin. Un appartement de classe 8 vous a été affecté à Grestin Est. Vous pourrez vous y installer avec votre famille.
Évaluations des utilisateurs : Majoritairement positive (11,037 évaluation(s))
Date de parution: 8 août 2013

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Papers, Please

 

Recommandé par les curateurs

"I don't like this game, but I respect it. It made manning a passport station gripping and challenging, though it's certainly a grim tale."
Lire la critique complète ici.

Mises à jour récentes Tout voir (1)

19 mars

Papers, Please - Gamers Edition



Papers, Please - Gamers Edition


Welcome to your new position at Grestin Border Checkpoint. This is your inspector's kit. Study the rulebook, inspect the sample documents and use the stamps liberally. Wear the pin to signify your new status and hang the poster proudly.

In the box:
  • Papers, Please Steam key
  • Labor Lottery keyring
  • Arstotzkan passport & paperwork set
  • Set of Arstotzkan stamps
  • Glory to Arstotzka poster
  • Department of Labor suitcase
  • Approved stamp, Denied stamp & Ink pad
  • Inspector’s pin badge
  • Arstotzkan Immigration Rule Book

This is a one-off compilation that will never be offered again, so grab one while you can.

Only fabbed if funded! Please take a look and spread the word. Thank you!

39 commentaires Lire la suite

Articles

“Buy, study, and share this game as an example of video games as true art.”
BUY – Ars Technica

“..it is absorbing, brilliantly written and causes you to question your every instinct and reaction - both in the game and in real life.”
9/10 – Eurogamer

“Papers Please is a fantastic idea, beautifully executed.”
8.7/10 – IGN

À propos de ce jeu

Félicitations !
Votre nom a été sélectionné lors de la loterie du Ministère du Travail du mois d'octobre.
Pour prendre vos fonctions, présentez-vous immédiatement au Ministère des Admissions du poste-frontière de Grestin.
Un appartement de classe 8 vous a été affecté à Grestin Est. Vous pourrez vous y installer avec votre famille.
Gloire à l'Arstotzka.



L'État communiste d'Arstotzka vient de mettre fin à 6 années de guerre contre son voisin, la Koléchie, récupérant ainsi le secteur de la ville frontière de Grestin qui lui revient de manière légitime.

Votre tâche, en tant qu'Inspecteur du service de l'Immigration, est de contrôler le flux de personnes désirant pénétrer sur le territoire arstotzke depuis la Koléchie. Parmi la multitude d'immigrants et de visiteurs à la recherche de travail, se cachent contrebandiers, espions et terroristes.

Muni uniquement des documents présentés par les voyageurs et de l'équipement rudimentaire d'inspection, de fouille et de vérification des empreintes digitales fourni par le Ministère des Admissions, c'est à vous de décider qui recevra l'autorisation d'entrer en Arstotzka et qui sera refoulé, voire mis en état d'arrestation.

Configuration requise

Windows
Mac OS X
SteamOS + Linux
    Minimum:
    • OS: Windows XP or later
    • Processor: 1.5 GHz Core2Duo
    • Memory: 2 GB RAM
    • Graphics: OpenGL 1.4 or better
    • Hard Drive: 100 MB available space
    • Additional Notes: Minimum 1280x720 screen resolution
    Minimum:
    • OS: OSX Mountain Lion (10.8)
    • Processor: 1.5 GHz Core2Duo
    • Memory: 2 GB RAM
    • Graphics: OpenGL 1.4 or better
    • Hard Drive: 100 MB available space
    • Additional Notes: Minimum 1280x720 screen resolution
    Minimum:
    • Processor: 1.5 GHz Core2Duo
    • Memory: 2 GB RAM
    • Hard Drive: 100 MB available space
    • Additional Notes: Minimum 1280x720 screen resolution
Évaluations intéressantes des utilisateurs
17 personne(s) sur 17 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
4.6 heures en tout
Posté le : 19 mars
FR
Impressions :
v. 0 -
La contre-utopie
“Papers, Please” est peut-être la pièce la plus subtile que je pourrais commenter. Désole d'avance, mais il le mérite bien, alors attendez-vous à un peu d'emphase.
Jamais quarante-deux Mo. n'auront été aussi ténus, aussi denses dans mon histoire des jeux vidéo. Il n'y a pas un pan, pas un seul aspect sur lequel “Papers, Please” soit faible (excepté le "grand spectacle" haha... ).
Design, mécanique interne, exigence envers le joueur, message véhiculé, subtilité dans le traitement du sujet, maturité, c'est un carton plein et ce, je le rappelle en quarante-deux Mo. (soit un screenshot 5K lossless non compressé).

Avant de le détailler, je souligne qu'il est l'un des rares titres à offrir un thème politique engagé, un thème qui pourrait déranger un ordre établi, un système... Cette prouesse il l'accompli en su du reste.
Assez de dithyrambes, on passe à un peu de dissection.

Vous êtes un garde frontière, le jeu propose une scène unique, le point d'entrée entre 2 états qui ont toutes les caractéristiques de ceux qui ont éclaté de l'intérieur du bloc soviétique après la chute du Mur.
La situation ? Les frontières s'ouvrent, des immigrants arrivent de votre côté du monde, en tant que joueur vous contrôlez leur passeport et tout autre document de voyage susceptible de justifier le passage de la frontière.
... et ça, ce mécanisme qui intuitivement semble absolument impropre à une transposition en tant que jeu fonctionnel opère d'une façon fulgurante.

C'est votre premier jour, on vous a sorti de votre condition précaire pour vous propulser fonctionnaire de la patrie. Dans votre aquarium vitré, en face duquel chaque migrant se présente, vous trouverez un petit manuel à lire. Il reprend les règles de base : qui peut passer, avec quoi, sous quelles conditions... La population défile alors. D’où le passeport a-t-il été émit , sa date de validité, morphologie de la personne, son sexe, sa dégaine, son parlé... Tout est élément de gameplay ! Si vous laissez passer un homme alors que son passeport mentionnait un sexe féminin alors une pénalité s'applique à votre salaire. Si vous refusez ladite personne : parfait, mais quid d'une femme qui ressemblerait à un homme ou bien si c'est un transgenre dans ce cas le refus d'entrer sur le territoire sera tout autant pénalisé... Vous pouvez interroger la personne qui sera plus ou moins coopérative (et plus ou moins vexée) pour vous donner les infos. dont vous avez besoin.
Bientôt des nationalistes furieux attaquent votre poste-frontière, la sécurité se renforce, certains pays sont désormais sur liste et noir et leurs ressortissants doivent être refoulés.
Un autre jour, une femme se présente à vous, elle craint pour sa vie et vous explique qu'elle a été trompée par un homme qui se révèle être à la tête d'un réseau de prostitution, elle vous demande de ne pas le laisser passer, vous indiquant qu'il passera bientôt. Que faites-vous ?

Passeport contrefait, fraude en tout genre viendront à vous avec le temps la situation géopolique se fragilise davantage et implique plus de règles, plus drastiques, plus autoritaires....
Le passeport initial comporte plus d'une dizaine de champs à contrôler et très vite s'ajouteront permis de travail, ticket d'entrée, dérogation spéciale, faussaire de plus en plus subtile...

Et après ? Comme mentionnez plus haut, il y a des pénalités de salaireL'intere ? Chaque phase de jeu représente "un jour", après la fermeture... vous rentrez chez vous où vive votre femme, votre fils et un aïeul quelconque. Il vous appartient d'allouer vos maigres ressources financières pour maintenir tout ce petit à flot. Chauffage, médicament, repas chaud, économie ? Vous faites quoi, c'est là une phase de micromanagement cornélienne et exigeante.
Le plus important c'est que plus vous abattez de cas dans votre journée de travail, plus vous avez d'argent, du coup vous allez vite devoir apprendre à expédier les gens qui vous arrivent. Allez-vous encore interroger cette personne dont vous ne parvenez à déterminer le sexe, ou bien cette femme provenant d'une région à risque ? allez-vous prendre le temps de lui imposer un scanner... ? Quoiqu'il arrive si en fin de journée vous rentrez chez vous pour découvrir que votre fils à la grippe, mais que vous n'avez pas l'argent pour le faire soigner, vous avez perdu.

Le lien entre votre abattage quotidien et votre famille est terriblement et brillamment tendu.

Les situations délicates se succèdent et le lien entre votre abattage quotidien et votre famille est terriblement et brillamment tendu. Même votre famille à part, nombre de cas subtils s'offrent à vous. Tous ces cas sont aléatoires, générés dynamiquement, tout comme l'apparence des personnes. Si quelque chose cloche, comme la date de validité comparez la date du passe-port et la date de votre horloge pour ouvrir les options d'incohérences, déclencher la ligne de dialogue permettant à la personne d'expliquer le problème ou de la renvoyer directement; à vous de devenir expérimenté de parvenir en clin d'oeil à sentir si la personne peut ou non passer la frontière.

Politiquement engagé, subtile, incisif. Unique

Notez q'un early access gratuit du prochain jeu "Return of the Obra Dinn" du créateur peut être trouvé ici : http://dukope.itch.io/return-of-the-obra-dinn
- -Smithfield
Ajoutez-moi, si…!
Critiques:Les règles
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
10 personne(s) sur 13 (77%) ont trouvé cette évaluation utile
3.5 heures en tout
Posté le : 4 janvier
Un jeu peu cher à mon goût, c'est une sorte de simulation de garde de frontière, ce passant dans la Dictature d'Extrême-Gauche " Arstotzka ".

C'est un jeu très très simple au départ à comprendre, mais qui devient de plus en plus dûr à comprendre et à gérer, en effet au départ vous n'avez que 2 papiers à gérer, mais vers la fin du jeu vous aurez trop de papiers à gérer, et ça en devient vite le bazard, il peut d'ailleur arriver qu'on soit perdu dans ce qu'on fait.
Il y a également une gestion de l'argent, de la nourriture et des médicaments pour votre famille ( donc vaut mieux ne pas faire de boulettes ! ).
Vous aurez de plus des events de temps en temps dans le jeu, comme par exemple des attaques terroristes de Kolechia, qui couperont votre partie et vous poseront problèmes.

Il y a pas mal d'humour dans ce jeu, une vingtaine de fins différentes, que ce soit de la fin la plus heureuse à la plus problématique, et c'est également un jeu TRES TRES addictif et TRES TRES sympathique à jouer de temps en temps.

Je le recommande grandement.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 5 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
8.7 heures en tout
Posté le : 1 décembre 2014
Du haut de ses 23Mo, ce jeu nous immerge dans la situation des pays soviêtiques des années 80 dans les postes frontières. Ici on vit à même le jour. En plus des contrôles de réguliers, nous devons faire fasse à des choix, parfois à devoir accepter des pots de vin pour pouvoir subvenir aux besoins de sa famille, faire passer des scanners à des terroristes ou contrebandiers, aider le gouvernement à retrouver des criminels ... Tout cela pour la gloire d'Arstotzka.
En bref, un jeu qui a du caractère, qui demande de la rapidité d'analyse (salaire dépendant du nombres de contrôles). Des pointes d'humour, d'amertume, de choix difficiles. Un très bon jeu.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
5.7 heures en tout
Posté le : 30 décembre 2014
Quel bon jeu ! Peut être que le concept peut paraitre atypique, même ennuyeux. Mais DAMN ! On s'y accroche si facilement! Les détails vous font vite comprendre que le jeu est extrêmement bien conçu, le créateur du jeu aimant l'humour noir et de second degré.
En achetant ce jeu, c'est une bonne dizaine d'heures de plaisir que vous vous offrez ! Et sans compter le mode endless que je n'ai toujours pas essayé !
Bref, foncez dessus !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
2.3 heures en tout
Posté le : 1 décembre 2014
Un jeu superbement bien pensé que je recommande chaudement.
Pas de quoi vous occuper pendant des semaines, mais l'expérience en vaut la peine. Une ambiance et un point de vue qu'on ne retrouve pas facilement, et avec ça des mécanismes simples au départ mais qui deviennent assez vite complexes sans être ennuyeux.
Une vraie réussite, bravo à Lucas Pope !!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
2.9 heures en tout
Posté le : 8 avril
i hate bosnia
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 2 (50%) ont trouvé cette évaluation utile
17.6 heures en tout
Posté le : 30 novembre 2014
Un jeu original plutôt fun même si un peu répétitif
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 2 (50%) ont trouvé cette évaluation utile
1.9 heures en tout
Posté le : 14 janvier
Good indie game!
Frontier Guard Simulator!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
745 personne(s) sur 875 (85%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
15.9 heures en tout
Posté le : 7 novembre 2014
"papers please"
*gives me all papers including id card*
*id card says killer sideburns*
*old grandma without killer sideburns*
*i arrest her*
best game ever
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
383 personne(s) sur 469 (82%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
6.3 heures en tout
Posté le : 28 novembre 2014
Arstotzka is BEST country!
Passport Not needed
Right?
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
156 personne(s) sur 181 (86%) ont trouvé cette évaluation utile
20 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
5.0 heures en tout
Posté le : 1 janvier
>Hot Lady comes up to booth
(Found true love)
>Gives passport
>Gender is stated as male
>Screens her
>Very hot woman is a very hot guy

-Denied-

10/10
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
150 personne(s) sur 173 (87%) ont trouvé cette évaluation utile
5.7 heures en tout
Posté le : 24 novembre 2014
This game actually made me break down in tears of sorrow. So much meaningful commentary on life. When I talk about meaningful games, this is always at or near the top of the list. It's hard for me to play, not only because the gameplay is actually challenging, but because of the human element. The things you have to do to continue the game, the decisions you're faced with, are all difficult and challenging. I really think everyone should play this game.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
121 personne(s) sur 152 (80%) ont trouvé cette évaluation utile
7 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
1.2 heures en tout
Posté le : 20 novembre 2014
I ruin people's lives at will.

11/10
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
142 personne(s) sur 194 (73%) ont trouvé cette évaluation utile
7 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
1.4 heures en tout
Posté le : 16 novembre 2014
I got a cereal box decoder from a creepy dude in a hood and then i was executed in front of my family.
10/10
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
62 personne(s) sur 76 (82%) ont trouvé cette évaluation utile
7 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
7.8 heures en tout
Posté le : 28 novembre 2014
"Passport says you are a male"
"Passport is right"
"Face the scanner please"
Zap Zap... photo comes out
This lady has a wiener!!!!!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
33 personne(s) sur 35 (94%) ont trouvé cette évaluation utile
14.2 heures en tout
Posté le : 5 janvier
Few jobs are more soul-sucking than sitting at a cramped desk and shuffling paperwork for hours on end. Now imagine doing that in an Eastern Bloc country during the height of the Cold War, with low pay, bleak conditions and the constant threat of being fired or worse if you screw up.Tedious, boring and stressful. Ideal subject matter for a video game, no?And yet Papers, Please is an unforgettable experience. It's been dubbed a "paperwork simulator" and that's not entirely inaccurate - but it's truly a game about freedom, power and how fleeting and illusory each can be.Papers, Please is an independent game designed by former Naughty Dog programmer Lucas Pope and it casts players as a border checkpoint officer in the fictional communist country of Arstotzka. Your job is simple, at least in concept: examine the documents of people who are trying to get into the country, and determine whether they're eligible for entry or should be turned away.At first it's as easy as checking criteria like passport expiry dates, and rejecting paperwork that's invalid or forged. But before long, Papers, Please becomes a tension-filled juggling act, as you're cross-referencing work permits with identity cards, making sure the applicant's weight matches the value on their entry papers, checking fingerprint records and sometimes doing full-body scans for drugs and weapons.Every new day adds new rules to follow and new layers of complexity, from making sure applicants' vaccinations are up to date to applying a draconian extra level of inspection for citizens of a rival nation. And every time you let mess up, you lose the money you'd have earned for properly processing that batch of paperwork.To give the game a sense of grim consequence, your wages are tallied up at the end of each day, from which you must pay for rent, food, heat and medicine for your family. There's almost never enough money for everything... do you let your family go hungry in order to keep the heat on? When both your wife and son are sick and you can only afford medicine for one, who gets it?Despite the retro-flavoured visuals, the act of shuffling virtual papers is actually surprisingly tactile, and spotting a discrepancy and slamming the "denied" stamp down on a person's passport imparts an odd thrill of power.But not all decisions are clear-cut, and the game has 20 different endings depending on how things unfold. Do you let a man's pleading wife into the country, even though her paperwork isn't valid and the money it will cost you may mean you can't feed your family that night? Do you deny passage to the man who you suspect is a human trafficker, even though all his documents are in order? Who is behind the enigmatic organization that wants to overthrow the government, and do you dare get involved with their cause?With a deluge of big-budget, high-profile games on the horizon, it might be easy to overlook a quiet, unusual game like Papers, Please. But don't do that, comrade. The consequences would be dire.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
30 personne(s) sur 31 (97%) ont trouvé cette évaluation utile
53.9 heures en tout
Posté le : 22 décembre 2014
I was amazed at how much fun I had actually "working". It's kind of an old school graphics game,so if that's all you're into, this game is probably not for you. In this game it's all about noticing the detail and staying on your toes. The actual story of the game does not last all that long but it can be some trial and error figuring out how to get things done correctly and learning how to make things quicker for yourself so you can make more money. It also helps to memorize things as well. You also have some moral decisions to make to either help someone or make life easier for yourself. I have nearly 54 hours logged on this game although some of the time is AFK time. I also have all the achievements as well, it's not too difficult to get them all.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
49 personne(s) sur 63 (78%) ont trouvé cette évaluation utile
28.6 heures en tout
Posté le : 16 novembre 2014
This game is a social commentary about life as a border agent in a communist dictatorship/oligarchy. It can show you the struggle that people can go through when they live in an area that is oppressive. This game is not for people that want variety in their gameplay, it has 0 variety. This is a linear game that hardly changes from start to finish. There are many different paths, and depending on how you go through the game, can change in length a lot. I enjoyed this game myself, but you should only buy it if you wish to view social commentary of this type, and not for variety or flamboyant things in the gameplay. I think this is a great game that many people can enjoy.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
29 personne(s) sur 33 (88%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
18.2 heures en tout
Posté le : 30 novembre 2014
Pros:
- Best ost ever, sorry Hotline Miami
- You can random search and red stamp Kolechians
- You can green stamp people from Kobrastan
- Stealing passport to refugees who are struggling for survive
- Arstotzka best country
- Jorji is love, Jorji is lifeAnd has plenty of drugs!
Cons:
- What is passport.
- Ministry of Admission giving you a Recognition for sufficience.

Best distopian document thriller ever!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
23 personne(s) sur 24 (96%) ont trouvé cette évaluation utile
6 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
5.0 heures en tout
Posté le : 1 décembre 2014
Jorji is the best.

Day 3:

[Jorji]: Ok! Here we go!
[Jorji]: Glory to Arstotzka!
[Jorji]: The greatest country!
[Inspector]: Where is your passport?
[Inspector]: A passport is required.
[Jorji]: Passport!
[Jorji]: Arstotzka so great, passport not required.
[Jorji]: Right?
[Inspector]: A passport is required.
[Jorji]: Ok, ok. I hear you.
[Jorji]: I come back again.


Day 4

[Jorji]: Ok! Hello again! [gives a fake passport]
[Jorji]: Now I have passport!
[Jorji]: Arstotzka still best country for sure!
[Inspector]: This passport is crude fake.
[Jorji]: Hey now! Is not true!
[Jorji]: Is pre-approved!
[Inspector]: Cobrastan is not a real country. [Real one is named Cobrastan]
[Jorji]: Ok, ok.
[Jorji]: You no like passport, I understand.

Day 15

The second entrant on day 15 drops the bomb onto the inspector's desk, shouts "DEATH TO ARSTOTZKA!" and runs away.

Calensk: The Guard

[Calensk] What is going on?
[Calensk] Oh. Hah.
[Calensk] What is this amateur ♥♥♥♥?
[inspector] Should we evacuate?
[Calensk] For that little thing? No of course not.
[Calensk] Just disable it. Open the cover.

After opening the cover:

[Calensk] Stupid ♥♥♥♥ing terrorist.
[Calensk] Could not even add a display.
[inspector] What should I do now?
[Calensk] This is the poorest bomb I ever see. A simple mind created this.
[Calensk] Just cut the wires in order.

After cutting the wires:

[Calensk] Ok, all done. Back to work.
[inspector] We should close the checkpoint.
[Calensk] ♥♥♥♥♥♥♥♥. I need to earn money today.
[Calensk] Give bomb to me.
[Calensk] I sell materials and give you cut.

After being given the bomb:

[Calensk] What a piece of ♥♥♥♥.
[Calensk] I doubt it is even worth much.
[Calensk] Call the next immigrant.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante