Guidez un groupe de rectangles au travers d'un série d'obstacles, en faisant usage de leurs différents talents ensemble pour arriver à la fin de chaque environnement.
Évaluations d'utilisateurs : Majoritairement positive (4,271 évaluation(s))
Date de parution: 12 nov 2012

Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre liste de souhaits ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Thomas Was Alone

 

Recommandé par les curateurs

"This is a game that will make you care about puzzle-platforming with coloured blocks because a British man talks about them a lot."
Lire la critique complète ici.

Articles

“For all its charm, Thomas is more than just the super-minimalist-yet-incredibly-engaging tales of a few plucky AIs. It's the story of games. Of how they get made and played, of the joys and frustrations they bring and of the thousands of tiny iterative processes that go into evolving single titles and the entire medium into their best forms.”
Evan Narcisse, Kotaku

“It proves that you don't need tens of millions of dollars and hundreds of staff to make a game story worth telling, just a good hook, an engaging vision, and a whole lot of heart.”
9/10 – Josh Tolentino, Destructoid

“The understated aesthetic design and unusual co-op puzzles will absorb you for the game’s duration – the wit and personality of the writing, though, will stay with you for much longer.”
8/10 – Keza MacDonald, IGN

À propos de ce jeu

Thomas était seul, et après, et bien, il ne l'était plus.

Thomas Was Alone est un jeu de plateforme Indie minimaliste, en 2D, à propos d'amitié, de sauts, de flottement et d'anti-gravité. Guidez un groupe de rectangles à travers une série d'obstacles, utilisant leurs différentes capacités ensemble afin d'arriver à la fin de chaque environnement.

Ecoutez des musiques incroyables par David Housden. Sautez à travers des rectangles méticuleusement placés par Mike Bithell. Ecoutez la voix off lue avec nostalgie et un peu d'amusement par Danny Wallace.

Thomas Was Alone raconte l'histoire des premières Intelligences Artificielles sensibles, et de comment elles travaillèrent ensemble pour, et bien, ne pas s'échapper tells the story of the world's first sentient AIs, and how they worked together to, well, not escape: Escape is a strong word. 'Emerge' might be better. 'Emerge' has an air of importance about it, while keeping the myriad plot twists and superhero origin stories you'll discover under wraps. We didn't even mention the bouncing. That'd be overkill.

Caractéristiques

  • Battez les 100 niveaux, et retrouvez l'histoires des IAs.
  • Utilisez les capacités uniques de plus de 10 personnages.
  • Plongez-vous dans la musique immersive de David Housden, encensée par la critique.
  • Riez de bon cœur avec la narration de Danny Wallace

Configuration requise

PC
Mac

    Minimum :

    • Système d'exploitation : Windows XP
    • Processeur : 500 Mhz
    • Mémoire vive : 1 Go de RAM
    • DirectX® : 7.0
    • Disque dur : 400 Mo d'espace disque disponible

    Minimum :

    • Système d'exploitation : Mac OS X 10.5
    • Processeur : 500 MHz
    • Mémoire vive : 1 Go de RAM
    • Disque dur : 400 Mo d'espace disque disponible
Évaluations intéressantes des utilisateurs
13 personne(s) sur 13 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
3.8 heures en tout
Ce jeu est juste génial et tout être humain digne de ce nom devrait l'avoir dans sa ludothèque. Et non, je n'exagère pas (enfin, pas tant que ça).

Ce jeu, c'est d'abord une histoire racontée par un narrateur dont le voice-acting se place au niveau de ceux du narrateur de The Stanley Parable, de GlaDOS ou de Wheatley dans Portal 2. En gros, du très très très grand art. Mais Thomas Was Alone, ce n'est pas que ça (sinon, autant acheter un audio-book)

Ce jeu, c'est aussi une musique d'anthologie. Les accompagnement musicaux d'une telle qualité et qui mettent autant dans l'ambience, personnellement, je les compte sur les doigts des deux mains. Thomas Was Alone en fait partie. Mais la narration et l'ambience sonore ne font pas tout.

L'aspect graphique est à des années-lumières du jeu-arnaque indépendant fini à la ♥♥♥♥e. Personnellement, et au vu de l'histoire racontée, on a même du mal à imaginer comment Mike Bithell (le développeur du jeu) aurait pu designer son jeu autrement. C'est abstrait, certes, mais là encore c'est totalement dans l'ambience du jeu.

Et pour ce qui est de la jouabilité, c'est du puzzle-platformer classique, rien à redire là-dessus. On regrettera juste la durée de vie un poil courte du jeu : il ne faut pas plus de 5 heures grand maximum pour faire le 100%.

Mais malgré ce petit défaut, Thomas Was Alone est un jeu hautement recommandable et qui, pour peu que vous aimiez les jeux un peu plus évolués que les traditionnels pan-pan-boum-boum, aura de fortes chances de vous plaire.
Posté le : 5 mai
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
6 personne(s) sur 6 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
3.6 heures en tout
Thomas Was Alone ... voilà un jeu qui, au premier abord, découragera certainement pas mal de joueurs à l'essayer, si vous faites partie de ceux-là, sachez que vous faites là une grave erreur =p.

- Ce jeu raconte les péripéties de Thomas, le rectangle rouge, ainsi que de ses amis qu'il va croiser tout au long du jeu. Oui vous ne rêvez pas, les rectangles de ce jeu ont leur propres prénoms ainsi que leur propre personnalité, on finit d'ailleurs par s'y attacher, chose rendue possible grâce à l'excellent voice-acting du narrateur Danny Wallace. Cela constitue un des gros points-fort du jeu.

- La soundtrack, que dire si ce n'est qu'elle est d'une qualité que j'ai rarement vue, de plus elle colle parfaitement à l'ambiance du jeu.

- Le gameplay, on a à notre disposition plusieurs personnages qui ont chacun leur spécificités (un qui flotte, une autre qui sert de trampoline,..) et il faut savoir combiner tout ça pour parvenir à terminer les différents tableaux. Simple et efficace.

- Graphiquement je trouve ça très bien, pour beaucoup de joueurs cela paraîtra minimaliste,voire moche ou ce que vous voulez mais c'est propre, et encore une fois au risque de me répéter ça colle parfaitement avec le reste.

Quoi dire d'autre, ah oui, la durée de vie, c'est très court malheureusement, j'en suis à 2h30 de jeu au moment où je publie cette évaluation et il ne me reste plus que 3 chapitres à faire (je crois qu'il y en a 9 au total), ainsi que la difficulté, pour le moment je ne me suis jamais retrouvé confronté à un obstacle qui m'a demandé ne serait-ce que de me creuser les méninges pendant 5 minutes, mais ce n'est pas très grave, les points plus haut et notamment les 2 premiers (narration et OST) parviennent à gommer ces petits défauts.
Posté le : 25 mai
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
4 personne(s) sur 4 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
2.9 heures en tout
Des carrés et des réctangles partout.
Qui sautent, de carrés en carrés, de réctangles en réctangles.
On pourrait résumer Thomas Was Alone comme ça, mais on serait bien loin du compte.

Aussi, si je voulais résumer Thomas Was Alone, voilà ce que je dirais.

Il est de ces jeux qu'on n'oublie pas.
Ce ne sont pas des jeux qui possèdent des graphismes époustouflant, un gameplay à couper le souffle ou bien un scénario haletant du début jusqu'à la fin.
Mais ce sont ces jeux qui, quand on les terminé, laisse un arrière goût morose et mélancolique.
Ce genre de jeux, qui complexes et simple à la fois, nous montre qu'un petit indépendant peut parfois, avec un peu d'imagination et d'audace, nous faire ressentir plus de choses qu'un jeu classique.

Simpliste, le gameplay gagne au fur et à mesure du jeu en profondeur, si bien qu'on ne s'ennuie pas, du début jusqu'à la fin.

Les graphisme, simplistes eux aussi, s'avèrent épurés et agréables à l'oeil.

Le scénario, bien qu'original, est bon lui aussi.

Honnétement, je ne peux que vous conseiller Thomas Was Alone.
Posté le : 30 avril
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
3.2 heures en tout
Thomas was alone ...

Univers basé sur la narration et la personnalisation de petit rectangle dont leur but est de s'échapper de ce monde.
La musique est soft et le coté narratif vous immerge encore plus dans le gameplay.

... but not anymore.

IMO : 18/20, à posséder.
Posté le : 28 avril
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
5.2 heures en tout
Malgré ses graphismes ultra simplistes, TWA ne cède pas à la simplicité.
Tout en harmonie et en angles, ce petit jeu est plein de charme. La jouabilité est parfaite, les "énigmes" logiques.
Une véritable histoire, une musique et un doublage simple mais terriblement efficace.
Courte durée de vie, mais assurément une excellente expérience vidéoludique o/
Posté le : 4 juin
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non