Hell is an experiment you can't survive in Outlast, a first-person survival horror game developed by veterans of some of the biggest game franchises in history. As investigative journalist Miles Upshur, explore Mount Massive Asylum and try to survive long enough to discover its terrible secret... if you dare.
Évaluations des utilisateurs : Majoritairement positive (14,208 évaluation(s))
Date de parution: 4 sept 2013

Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre liste de souhaits ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Outlast

 

Recommandé par les curateurs

"The game unfolds with merely you and your camera. There's no combat, but the atmosphere just sucks you in and jump scares you off to the finish."

Articles

“Easily one of the scariest games I've ever played”
9.5/10 – Bloody Disgusting

“"...what (Outlast) can definitely claim to be is a great game... It’ll also intrigue, terrify and surprise you. Outlast is not an experiment in how games can be scary, it’s an exemplification...”
Rock Paper Shotgun

“Outlast is the perfect nightmare. ...it's absolutely petrifying. I love it”
4.5/5 – Joystiq

À propos de ce jeu

Hell is an experiment you can't survive in Outlast, a first-person survival horror game developed by veterans of some of the biggest game franchises in history. As investigative journalist Miles Upshur, explore Mount Massive Asylum and try to survive long enough to discover its terrible secret... if you dare.

Synopsis:

In the remote mountains of Colorado, horrors wait inside Mount Massive Asylum. A long-abandoned home for the mentally ill, recently re-opened by the “research and charity” branch of the transnational Murkoff Corporation, the asylum has been operating in strict secrecy… until now.

Acting on a tip from an anonymous source, independent journalist Miles Upshur breaks into the facility, and what he discovers walks a terrifying line between science and religion, nature and something else entirely. Once inside, his only hope of escape lies with the terrible truth at the heart of Mount Massive.

Outlast is a true survival horror experience which aims to show that the most terrifying monsters of all come from the human mind.

Features:

  • True Survival Horror Experience: You are no fighter - if you want to survive the horrors of the asylum, your only chance is to run... or hide
  • Immersive Graphics: AAA-quality graphics give players a detailed, terrifying world to explore
  • Hide and Sneak: Stealth-based gameplay, with parkour-inspired platforming elements
  • Unpredictable Enemies: Players cannot know when - and from where - one of the asylum’s terrifying inhabitants will finally catch up to them
  • Real Horror: Outlast’s setting and characters are inspired by real asylums and cases of criminal insanity

Warning:

Outlast contains intense violence, gore, graphic sexual content, and strong language. Please enjoy.

Configuration requise

    Minimum:
    Recommended:
    • OS: Windows Vista / 7 / 8 - 64 bits
    • Processor: 2.8 GHz Quad Core CPU
    • Memory: 3 GB RAM
    • Graphics: 1GB NVIDIA GTX 460 / ATI Radeon HD 6850 or better
    • DirectX: Version 9.0c
    • Network: Broadband Internet connection
    • Hard Drive: 5 GB available space
    • Sound Card: DirectX Compatible
Évaluations intéressantes des utilisateurs
38 personne(s) sur 39 (97%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
10.2 heures en tout
Posté le : 17 octobre 2014
Ce jeu est en tout point, une torture ... N'étant pas particulièrement fan des jeux d'horreur, je dois tout de même admettre que ce jeu me surprend, non pas par sa difficulté, mais par son ambiance, mais je vous expliquerais en temps voulu.

Vous, vous êtes Miles Upshur. Un reporter envoyé à Mount Massive Asylum pour faire la lumière sur d'étrange activité remarquée par un employé de l'asile. Evidement, quand vous mélangez " Jeux d'horreur " et " Asile " ( Hôpital, Ecole, etc ...) ne vous attendez pas à entrer dans un monde rempli de poney rose qui mange des cupcakes.

Outlast se marie parfaitement avec la sauce Amnésia, tous deux étant des " survival horror ", sauf qu'au lieu d'une lampe à huile, vous avez une caméra. Le jeu nécessite tout de même un petit temps d'adaptation, pas parce que le personnage est difficile à prendre en main, mais plutôt parce qu'il faut gérer le stress constant. Le jeu ne joue pas sur les mêmes mécaniques qu'Amnésia, installant la peur au fil des rencontres désastreuses que l'on peut faire. Outlast, mise à part certaines rencontres scripter, ne vous fera jamais subir d'affrontement ( synonyme de mort). Le jeu se caractérise vraiment par son ambiance meurtrière, au delà de la folie, mais aussi par sa linéarité. Vous ne pourrez pas passer par quatre chemins, et il vous faudra finalement soit foncer dans le tas, soit attendre patiemment une ouverture.

Pour les fans de Background, le jeu propose de ramasser des rapports afin d'en savoir un peu plus sur l'histoire de l'asile et des patients.

En conclusion, le jeu à vraiment miser et n'a pas hésité à mettre le paquet sur l'ambiance et l'histoire. On évolue dans un monde sans pitié, constamment harceler par la folie. Quoi qu'il en soit, je déconseille le jeu aux cardiaques et aux speeds runner, parce qu'à vouloir aller trop vite, vous y perdrez des doigts ... littéralement.

------------ EVALUATION EDITÉE DU 17/10/2014 BY SEIKA ------------
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
84 personne(s) sur 119 (71%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
14.9 heures en tout
Posté le : 30 août 2014
J'ai acheté ce jeu parce qu'on m'a dit qu'il y avait deux mecs qui se baladaient nus....
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
699 personne(s) sur 718 (97%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
41.7 heures en tout
Posté le : 8 octobre 2014
Having 42 hours on record and 100% achievements on this game, I think I can provide a useful review. This is a great game and excels at what it was made for. That said, it is not for everybody. Thus, I shall be listing what to and what not to expect from it.

What to expect:
- Survival horror: there is no fighting (on your part), running and hiding is the aim of the game.
- Jump scares: yes, it's a survival HORROR for a reason. Keep a spare pair of underwear available when you are playing this game.
- Explicit and dark: violence, gore, vulgar language, some nudity and sexually related incidents all play a part in creating the dark, horrifying atmosphere of Outlast.
- Interesting storyline and background information: The storyline has a bit of a twist in the tale, things aren't exactly as you expected them to be. Also, with all the notes and documents one collects in this game, one gets a decent amount of background information which helps with the atmosphere of the game, develops the plot (and player understanding thereof) and gives the player insight as to the nature of the silent protagonist, as well as some of the antagonists you'll be facing.

What not to expect:
- Hours of replay value: your first playthrough will probably be about 5-6 hours and the DLC about 1-2 hours. As the game progression is always the same, there is little reason to play it again (with the exception of wanting to get achievements).
- Competitiveness: There is no form of multiplayer or leaderboards of any kind.
- Something suitable for children (you should have picked that up by now)
- Sunshine and roses
- Clean underwear
- Being able to sleep at night (slightly exaggerated)

I absolutely loved this game and highly recommend it to anyone that is a fan of the horror genre, whether it be movies or games. I hope the information listed will help you in your decision of whether or not to purchase this game.

Happy Gaming!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
14 personne(s) sur 14 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
13.1 heures en tout
Posté le : 10 novembre 2014
Outlast est un survival horror a la premiere personne qui nous mets dans la peau du journaliste Miles Upshur ayant reçu un message de la pars d'un inconnu ( cet inconnu est le personnage que l'on controle dans le dlc: "WHISTLEBLOWER").Cet inconnu travaille a l'interieur de l'asile et avoue via son message que des choses pas trés catholique ( Père Martin en est un témoin ) s'y trame depuis quelque temps. S'ensuit alors une investigation dans le Mount Massive Asylum. Le joueur est placé dans une ambiance gore et malsaine. Cette ambiance devient oppressante surtout lors des phases où le joueur devient à cours de piles et doit continuer dans un environnement vaste sans lumière. L'opression est accentuer par la musique et les bruitages qui font pleinement partis du jeu donc ne jouer pas à outlast en coupant le son, si vous voulez jouer dans des conditions de survival horror. Ce jeu utilise le principe du Run & Hide qui rajoute des phases stressante supplémentaire où le joueur est poursuivis par un docteur psychopathe où Chris Walker ( un espèce de GROS big daddy ). La durée de vie du jeu n'est pas très longue ( environ 6 heures pour Outlast et environ 4 heures pour le dlc Outlast Whisleblower), mais cette durer de vie est légèrement agrandie si le joueur veut récupérer tous les documents cachés dans le jeu ( certain sont très dissimulés), ou terminer le jeu en mode psychose qui fera recommencer le joueur depuit le début du jeu à chaques morts, cela rajoute alors de la difficulté au jeu. La principale difficulté du jeu ( cette difficulté n'est pas très élevé ) réside dans le fait que le personnage que controle le joueur est un personnage impuissant qui ne peut que fuir face au danger. Ces fuites ne peuvent pas être effectuées par quatre chemins car le jeu s'avère être en fait très linéaire. Passé l'aspect "ambiance-scénario-mécaniques", passons maintenant au graphismes: graphiquement, le jeu est assez joli avec quelques effets de lumières et d'ombres pas trop dégueu et peut très bien s'optimiser sauf pour l'anti-alliasing qu'il faudra rajouter grace aux paramètres Nvidia. Côté gameplay, le jeu mélange discrétion, exploration et parkour. Dans le mot parkour, ne vous attendez pas à du Mirror's Edge ou Assassin's Creed mais le héro que l'on controle peut par exemple sauter par dessus des obstacles ou sauter pour atteindre des endroits inaccessible ou encore se suspendre à des rebords de fenêtres. Tous les éléments combinés: gameplay, musiques, graphismes ... donne Outlast qui possède alors de nombreux arguments positifs pour proposer un survival horror digne de ce nom qui réveillera la frêle fillette qui se cache en vous.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
11 personne(s) sur 11 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
8.7 heures en tout
Posté le : 1 novembre 2014
Durée de vie plutôt courte " 7h DLC compris " , mais intense du début à la fin.

Outlast est assurément une référence aujourd'hui et pour longtemps encore.

N.G : 17/20. Je le recommande.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
6 personne(s) sur 6 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
5.1 heures en tout
Posté le : 9 octobre 2014
Pour un jeu a petit prix, ce jeux atteint la perfection dans le genre horreur pour ma part! Jeu très court 5 h environs pour la campagne principale, c'est à dire sans les dlc. Mais quelle tuerie!! Peu de commande, click gauche, ouvrir et fermer les portes, et actionner des mécanismes. Click droit actionne la caméra et en appuyant sur la touche f, vision nocturne de la caméra, car beaucoup de zone dans le noir!! espace pour sauter ou escalader, et shift pour sprinter! Le but est de survivre, s'échapper et trouver l'issue!! Cela suffit pour faire un jeu de tonnere!! une ambiance unique dans un asile de fou et de psykopate!! du sang en veut tu en voila!! un stresse tous le long du jeu!! Dommage pour la durée de vie du jeu qui est très courte! cependant des dlc existent et a petits prix! moi je fonce dlc!! les résidents evil, dead space, insomnia... devrait en prendre de la graine!! je recommandes fortement mais attention jeu très court mais qui vaut bcq d'autres plus long! essayer vous allez flipper!!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
631 personne(s) sur 681 (93%) ont trouvé cette évaluation utile
2 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
1.1 heures en tout
Posté le : 9 octobre 2014
The hours on record represent the time it took me to attempt to play the game. Basically, I paid full price for a game I'm too afraid to play.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 6 (83%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
1.3 heures en tout
Posté le : 23 septembre 2014
★ Note : 16,5/20

❤ Public conseillé :

☐ Je ne conseillerai pas ce jeu même à mon pire ennemi
☐ Les enfants
☑ Les fans du genre ◀
☐ Les casual gamers
☐ Tout public
☐ Les hardcore gamers
☐ Les PGM sud-coréens

☼ Graphismes :

☐ À vomir par terre
☐ Très mauvais
☐ Mauvais
☐ Corrects
☑ Bons ◀
☐ Très bons
☐ Beaux à en chialer

€ Qualité/prix : (19,99€)

☐ Il faudrait me payer pour y jouer
☑ Attendez une promo ◀
☐ Abordable
☐ Pas cher
☐ À ce prix là c'est cadeau

€ Configuration PC recommandée :

☐ L'ordi de la guerre
☐ Entrée de gamme
☐ Milieu de gamme
☑ Haut de gamme ◀
☐ Un PC de la NASA
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
5.1 heures en tout
Posté le : 5 septembre 2014
L'un des jeux les plus terrifiant auquel j'ai joué!!!!!!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
38.8 heures en tout
Posté le : 10 octobre 2014
L'un des meilleurs survival horror !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
12.0 heures en tout
Posté le : 25 septembre 2014
Outlast... Comment décrire ce magnifique jeux d'horreur :3
Outlast c'est pour moi, le seul jeux qui fait vraiment flipper, c'est un jeux unique.
Est-ce que c'est dans tout les jeux que vous vous faites courser par un gros porc de monstre qui vous appele "petit cochon" ? Où vous courrez dans de long couloir sombre, poursuivit, et que vous trouvez des casiers, vous décidez de vous cacher dans l'un d'eux, et que le monstre décide d'ouvrir le casier juste à côté du votre ? 0_0
Et je ne parle pas des magnifique graphisme qu'offre ce jeux *_* Personnelement je met le jeux en ultra et je le trouve magnifique.
C'est l'un des rares jeux où j'ai peur d'ouvrir une porte :O
En breff, j'ai acheter pour le prix de 10 €, le meilleur jeux d'horreur auquel j'ai joué, et vraiment c'est une très bonne affaire.
Il est en promo (comme le DLC), faut pas hésiter à l'acheter, ça vaut le coup !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
5.9 heures en tout
Posté le : 26 septembre 2014
super bien recommandé a tout les amateurs de survival horror bien flippant (à acheter avec le DLC)
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
16.7 heures en tout
Posté le : 11 novembre 2014
Outlast, un ticket pour l'enfer.

L'ingrédient nécessaire, bien sûr, la PEUR ! Et ces messieurs les développeurs ont eu une idée intéressante qu'est de laisser notre protagoniste...sans défense. Mais bien sûr, BIEN SUR, qui irait la NUIT, tout SEUL, dans un ASILE, sans LAMPE, sans moyen de se DEFENDRE, pour ENQUETER ? A la suite d'un e-mail venant d'un expéditeur sous couvert d'anonymat dénonçant des événements étranges ayant lieu dans cet asile, Monsieur Miles Upshur, VOUS, décide d'aller enquêter, "armé" de son caméscope, objet clé du jeu. Vous êtes journaliste! Suicidaire, mais journaliste. Le travail passe avant tout.

Vous allez dans un asile, vous vous attendez forcément à voir des gens pas très nettes. Vous y trouverez peut-être des gens lucides, de là à leur faire confiance. Oui...Non. Vous serez constamment sur vos gardes.

Petite définition d'un point de vue neurologique avant de passer à la suite: la peur active l'amygdale et cela entraîne un sentiment de danger imminent. De là, la réponse combat-fuite. Oui, mais notre héros ne peut pas se défendre, donc seule solution : COURIR.

Ce jeu nécessite selon moi de contrôler cette peur. Pas chose aisée avec Outlast, vous êtes toujours pris par surprise. Votre ennemi vous voit, et hop ce petit bruit strident qui vous incite à décamper. Mais il faut réfléchir un minimum pour éviter de se retrouver dans un cul de sac et se faire choper.

Le jeu relèverait presque de l'art, sans vouloir paraître malsain. On se surprendra parfois à fixer une scène et à se questionner. Derrière tout ce beau tableau, se cache une terrible histoire et pour cela à vous de trouver les documents manuscrits éparpillés ici et là. Encore faut-il avoir le courage de les chercher. De plus, les moments forts filmés laisseront place à des notes du protagoniste. Prendre le temps de tous les lire rendra la fin plus digeste car le dénouement s'annonce des plus suprenants. J'ai bien aimé pour ma part car elle laisse une note très positive et justifie toutes les atrocités rencontrées depuis le début. Cela met du temps à se mettre en place (que du gore!) mais une fois proche de la fin, le jeu prend une proportion énorme.

En terme d'angoisse. Quelques moments saisissants qui vous feront bondir de vos chaises. Ces moments auxquels vous n'êtes pas du tout préparé...Malheuresement ils se comptent sur les doigts de la main...Ces endroits dans le noir où vous n'avez aucun mur à proximité pour en servir comme repère, et la caméra infrarouge qui ne vous permet de voir que le sol à vos pieds. Pendant ce temps vous entendez une chaine qui traine, un souflle lourd. Vous savez que quelqu'un est là, tout proche, mais vous n'avez aucune idée d'où il se trouve vu que vous n'avez plus aucun sens de l'orientation...Ces malades dont vous n'avez absolument aucune idée de leur possible réaction. Vous vous approchez il vous sautera dessus, ou pas ou peut même fuir...D'autres vous fixeront d'une telle manière sans bouger, que vous en aurez des frissons...

Pour profiter de ce jeu pleinement, le son est un point très important. Les internés qui hurlent en bruit de fond, les gouttes de pluie qui cognent contre la vitre, le plancher qui craque, la moindre goutte d'eau sur le sol qui vous fait sursauter.

Pour complaire le tout, l'Occulus Rift serait pour moi l'outil idéal qui permettrait de s'immerger totalement dans ce sinistre environnement.

Un petit point négatif est la répétition des quêtes: ouvrir deux valves, actionner deux manettes, appuyer sur tel ou tel bouton dans deux endroits différents. Et pour ajouter de la difficulté, un ennemi qui rôde pendant ce temps. Dommage, pour ce point qui aurait pû être un peu plus varié.

De la PEUR, vous allez en ressentir. Et ce constamment du début jusqu'à la fin. Une expérience à tester pour sûr mais n'allez pas le gâcher en jouant sur votre portable en pleine journée entourée de gens. Au pire, jouez le sur votre écran de salon la nuit. Attention toutefois, un jeu à ne pas mettre entre toutes les mains!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
5.2 heures en tout
Posté le : 2 janvier
Vous voulez mettre votre sang-froid à l'épreuve ? Bienvenue dans le fabuleux monde d'Outlast.
Fan du genre et admirateur des classiques (du genre aussi) je ne savais pas trop à quoi m'attendre en me lançant dans Outlast.

Alors oui vous me direz, "Survival Horror" + "Asile" + "Caméra infrarouge" ça sentait le cocktail sympa pour se faire peur. Vous avez raison, et vous ne savez pas à quel point ce jeu saura vous surprendre. Outlast est une vraie plaie, on joue en état permanent de tension, et quand on pense avoir peu de temps pour se remettre de ses émotions..VLAN c'est un nouveau jumpscare et on reprends la torture.

Les points positifs/essentiels d'Outlast :
-Graphiquement parlant, il est magnifique. Tout est dans le détail, la gestion de la lumière ainsi que sa réflexion est très réussie, les textures sont très belles et les décors vous collent dans une ambiance particulièrement troublante.
-Le background est carrément bien. L'intro est très courte et intégrée à vos premières minutes de jeu, et la montée en puissance se fait tout doucement et se rompt brutalement pour vous plonger dans cet enfer. Vous apprendrez l'histoire uniquement en explorant, en ramassant des preuves et en filmant cette asile. Bhé oui, vous êtes journaliste quand même.
-Les contrôles sont assez intuitifs et plutôt bien pensés : par exemple vous pouvez vous appuyer contre le rebord d'une porte pour regarder ce qu'il se passe dans le couloir, les commandes de votre caméra vous sont assez utile surtout avec le terrible passage en mode infrarouge pour regarder dans les coins sombres, etc... Cette caméra c'est vraiment un plus et ça vous sort des commande classiques (ouais la lanterne, la lampe torche ou les allumettes c'est assez vu).
-J'ai rarement vu une ambiance sonore aussi réussi. La respiration et les ravalements de salive de votre personnage vous feront vous sentir tout aussi vulnérable que lui, et le son des pièces, du plancher qui craque sous vos pas ou les gouttes de sang qui tombent du conduit d'aération juste au dessus de vous est magnifiquement réussi.
-Vous allez voir du sang, partout. Des gens qui agonisent, qui souffrent, et vous allez souffrir aussi, malheureusement.
-Vous aimez les jumpscares ? Vous serez ravi. Vous aimez ramper dans des conduits d'aération pour sauver votre peau ? Vous serez ravi. Vous aimez explorez un asile a moitié plongé dans le noir avec une multitude de détails effrayants à contempler ? Vous serez ravi. Vous aimez les monstres qui veulent votre peau ? Vous serez ravi.
-Mais le PLUS GROS point positif selon moi, c'est que vous ne serez jamais au bout de vos surprises dans ce voyage. Vous aller voyager à travers différents lieux de l'asile, qui auront chacun une ambiance unique, mais TELLEMENT réussie. Vous vous direz "Sérieux ? Cet endroit qui n'a rien a voir avec le précédent arrive à être ENCORE PLUS EFFRAYANT ?" oui, et c'est ça la force d'Outlast.


Enfin, les points négatifs, oui il y en a quand même :
-La durée de vie est relativement courte, comptez entre 5 et 6 heures pour finir l'histoire principale, environ 2 heures pour le DLC.
-La complétion des succès se fait uniquement en refaisant l'histoire une nouvelle fois, qui n'apporte pas énormément de chose à votre expérience mis à part les détails sur l'histoire si vous en avez raté lors de votre dernière visite.
-Les objectifs se répètent un peu. Vous avancez, il y a un twist dans votre progression : vous devez accomplir quelque chose pour passer à la zone suivante. Et rebelote.
-Le prix un peu élevé quand il n'est pas en solde

Sur ce, armez vous d'un plaid sur vos genoux, de sous-vêtements propres (sait-on jamais), d'un bon système son, éteignez les lumières et entrez dans cet univers. Vous n'allez vraiment, mais vraiment pas le regretter. C'est plus qu'un survival à ce niveau, c'est une vraie expérience, particulièrement bien réalisée, qui rend Outlast unique au sein des survivals.

Bon jeu :3
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
12.9 heures en tout
Posté le : 27 août 2014
Who wants to play with me ? ;)
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
7.8 heures en tout
Posté le : 19 août 2014
La nouvelle réference du survival-horror. A faire le soir tout seul, sur une grande télé. Ambiance flippante garantie !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
14.7 heures en tout
Posté le : 4 octobre 2014
excellent jeu a ambiance qui met la frousse bien comme y faut !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
8.8 heures en tout
Posté le : 16 novembre 2014
Faire un premier jeu est toujours un exercice délicat pour un studio. Fondé par des anciens d’Ubisoft, Naughty Dog et Electronic Arts, Red Barrels s’attaque au Survival Horror pour sa première création, Outlast, un titre qui marche allégrement dans les traces d'Amnesia. Un genre aujourd’hui galvaudé à tel point qu’on finit par se dire qu’il ne peut plus rien nous arriver d’affreux maintenant. Mais rien n’est moins sûr...

De l’horreur omniprésente qui tâche et qui éclabousse, une survie de chaque instant avec un héros faible et des décors dont on ne fait que deviner les menaces... difficile de faire plus proche de la transcription littérale de Survival Horror qu’Outlast. Un partis-pris assumé jusqu’au bout qui force le respect. Les bonnes intentions ne faisant pas tout, on ne pourra que regretter l’apparition d’une certaine routine dans la progression, chose d’autant plus surprenante que le jeu se fini vite. Une fois la mécanique exposée difficile d’être encore surpris ou même réellement effrayé, les situations ont alors tendance à se désamorcer d’elles-mêmes. Si la peur ne s’installe pas vraiment il reste tout ce stress à l’efficacité savamment entretenue par le gimmick de la caméra. Pas assez abouti ce vol au dessus d’un nid de coucou concocté par Red Barrels saura néanmoins séduire les accros aux sensations fortes, pour qui plonger dans l’antre de la folie vaut bien de s’accommoder de quelques défauts de jeunesse.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
15.8 heures en tout
Posté le : 24 décembre 2014
ho god !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
7.5 heures en tout
Posté le : 23 décembre 2014
Excellent jeu.

Je ne joue que rarement aux jeux de ce genre, mais attiré par le trailer j'ai voulu essayer. Résultat on ne peut plus positif, l'expérience de jeu est inoubliable, c'est absolument terrifiant.

Graphismes bons et ambience bien réussie.

Je recommande !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante