À la une
Jeux
Logiciels Démos ACTUALITÉS Recommandations
Les Chevaliers de Baphomet 5 - La Malédiction du Serpent: Paris au printemps. Un coup de feu retentit dans une galerie... Un cambriolage... un meurtre... ainsi commence la nouvelle aventure épique des Chevaliers de Baphomet.
Date de parution: 4 déc 2013
Visionner la vidéo HD

Acheter Broken Sword 5 - the Serpent's Curse

Mises à jour récentes Tout voir (2)

Broken Sword 5 - the Serpent's Curse - FULL RELEASE NOW AVAILABLE

17 avril

In this second episode, you will burst out from Paris and London, going on to stunning locations throughout Spanish Catalonia and to deepest Iraq, the birthplace of civilisation. This episode ramps up the drama, as well as the difficulty – and concludes the themes set up in the first episode.

42 commentaires Lire la suite

Broken Sword 5 - the Serpent's Curse: EPISODE 2 COMING SOON!

4 avril


**** FOR THE NEXT 48 HOURS GET 50% OFF BROKEN SWORD 1, 2, 3, AND 5 ****

Offer ends Sunday at 10am Pacific Time

41 commentaires Lire la suite

Articles

“... immediately charming, Broken Sword 5: The Serpent's Curse is easy to recommend based on its strong narrative, memorable characters, and artistic merit”
Gamespot

À propos du jeu

Les Chevaliers de Baphomet 5 - La Malédiction du Serpent:

Paris au printemps. Un coup de feu retentit dans une galerie...

Un cambriolage... un meurtre... ainsi commence la nouvelle aventure épique des Chevaliers de Baphomet.

Revolution Software, studio maintes fois récompensé, présente le dernier épisode de sa célèbre série de jeux d'aventure. Retrouvez George Stobbart, l'Américain intrépide aux côtés de Nico Collard, la journaliste téméraire sur les traces d'un tableau volé. Tentez de déjouer une bien sombre conspiration, aussi vieille que la parole écrite...

Avec pour seules armes leur logique, leur intégrité et un humour un brin narquois, George et Nico pourront-ils sauver l'humanité ?

Et vous, serez-vous à même de découvrir le secret de la Malédiction du Serpent ? Une malédiction créée par le Diable en personne... ?

Les bonus de précommande pour Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent seront disponibles avant la sortie du jeu :

Musique d'introduction. Dessin conceptuel. Poster. Fond d'écran. Bêtisier des voix anglaises.

Le jeu est divisé en deux épisodes, le premier sera disponible le 4 décembre. L'épisode 2 sera proposé en tant que mise à jour gratuite au premier trimestre 2014.


  • Le dernier épisode explosif de la célèbre série des Chevaliers de Baphomet
  • Parcourez l'Europe et bien plus encore au fil des scènes en 2D dessinées à la main
  • Plongez au cœur d'un scénario riche en rebondissements et rencontrez des personnages inoubliables
  • Le meilleur du jeu d'aventure : résolvez des énigmes inédites, usez d’habiles subterfuges, déchiffrez des codes et devenez un véritable détective
  • Retrouvez les voix officielles des personnages de la série accompagnées d'un script haut en couleurs

Configuration requise (PC)

    Minimum:
    • OS: Windows XP
    • Processor: 1.6 GHz
    • Memory: 1 GB RAM
    • Graphics: 256 MB
    • Hard Drive: 7 GB available space

Configuration requise (MAC)

    Minimum:
    • OS: OSX 10.6.8
    • Processor: 1.6 GHz
    • Memory: 1 GB RAM
    • Hard Drive: 7 GB available space

Configuration requise (Linux)

    Minimum:
    • Processor: 1.6 GHz
    • Memory: 1 GB RAM
    • Graphics: 256 MB
    • Hard Drive: 7 GB available space
Évaluations intéressantes des utilisateurs
11 personne(s) sur 11 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
25.2 heures en tout
Broken Sword 5 est une réussite, et prouve que les projets Kickstarter valent parfois le coup.

Premier très bon point : le retour à la 2D. C'est visuellement très beau, de la belle 2D HD, c'est tout ce que les amateurs de point'n click demandaient, et c'est chose faite.

Ensuite, le scénario est digne des précédents Baphomet. Cette fois, il flirte avec Lucifer, Jehovah et les gnostiques.

La durée de vie est plus qu'honorable : 15 heures en tout. La première partie m'a occupé 8 heures, et était très orientée "enquête policière" pour résoudre un meurtre et retrouver le tableau de la "Maledicciò". Les énigmes étaient un peu faciles, cependant.
La seconde partie nous plonge à fond dans les mythes et légendes autour de la "Tabula Veritatis" et c'est un vrai bonheur. Et certaines énigmes sont même plutôt ardues (le décryptage de la Tabula est l'une des plus difficiles auquelles j'ai été confrontées, et c'est avec plaisir qu'on doit se creuser les méninges). On se croirait dans le "Da Vinci Code" ! Légèrement plus court, j'ai du mettre un peu moins de 6 heures pour finir tout ça.

Georges est toujours aussi charmeur avec son accent américain : jouez-y en français !!

Deux (tous petits) regrets côté gameplay : Georges se traine misérablement, j'aurais aimé un double-clic pour le faire courir comme ça se fait maintenant beaucoup. De plus, il aurait été pratique d'accéder à l'interface par un clic droit ou via la molette.

En fait, la seule chose que je regrette vraiment, c'est Nico qui n'est qu'une figurante. Elle suit Georges et ne sert presque jamais à rien. Dommage, c'était l'occasion de faire des énigmes qui auraient nécessité l'intervention des deux personnages à la fois, et là le coche a été loupé.
La fin est un peu expéditive, dommage, je me serais attendu à une toute dernière énigmes corsée.

Au final, c'est un très bon jeu, un très bon Baphomet. J'irai même jusqu'à dire qu'il s'agit de mon Broken Sword préféré (hé oui !) grâce à la qualité des énigmes de la seconde partie.
Posté le : 20 avril
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
10.6 heures en tout
La digne suite du 2. Un point&click comme je les aime mais un chouia trop simplifié.
Posté le : 21 juin
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
13.3 heures en tout
Retrouver Georges avec son accent américain et Nico sa fidèle acolyte c'est pousser un long et plaisant soupir de nostalgie (les doublures n'ont pas changé!). Passer l'attachement que l'on peut avoir envers leur univers, il faut reconnaître que c'est un bon jeu de point'n'click. On retrouve les bases des très bons jeux de point'n'click que l'on a pu connaître dans les années 90. Les dialogues sont parfois un peu mou, mais dans l'ensemble réussis, du cynisme de-ci-de-là, beaucoup de culture et des clins d'oeils dissimulés pour les aficionados. Le scénario est complexe et le but de leur quête est très mystique. Les décors 2D sont de toute beauté, les personnages 3D s'intègrent parfois mal. La bande son est soignée et n'est jamais stressante. Le premier épisode propose des énigmes d'un niveau accessible, on est + dans une intrigue policière que dans une énigme obscure comme nous ont habitué les précédents numéros. Le deuxième épisode propose un niveau de difficulté plus élevé, on voyage +, le ton donné est + sérieux. La fin est humoristique mais bien trop expédiée. Je n'ai pas été déçue mais je ne me suis jamais sentie immergée, prise par le tourbillon de l'histoire. Malgré tout cela m'a même donné la furieuse envie de rejouer aux anciens numéros. Compter de 10 à 12h heures de jeu pour les deux épisodes. Acheté comme moi en promo (11€) vaut le coup sinon...
Posté le : 12 mai
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
11.7 heures en tout
Voici une saga qui est chère à mes yeux, à l'instar du mythique Monkey Island, c'est indéniablement les jeux qui m'ont initié au point & click durant mon enfance/adolescence. A bien des égards, les deux premiers opus sont cultes, ils avaient un charme fou de par son ambiance, ses personnages, ses graphismes et son scénario qui mélange l'aventure avec tout un contexte historique non négligeable. En revanche, à tord ou à raison, j'ai fait l'impasse sur les épisodes 3 et 4: comme le genre tombait en désuétude au sein des années 2000, la plupart des développeurs faisant du point & click, suivaient la mode du moment, en proposant des environnements, des personnages et un gameplay faits pour la 3D. Ce qui est, à mon sens, quelque peu ubuesque pour cette série.

Bref, revenons au cinquième opus qui est au centre du sujet; ainsi George Stobbart et Nico Collard se retrouvent mêlés à une affaire de meurtre et de tableau volé dans une galerie parisienne. Dans cette aventure scindée en deux épisodes, nous devons lever le voile sur le mystère entourant "La Malediccio" (la fameuse toile qui a été dérobée). Pour ce faire, Charles Cecil, l'un des créateurs de la saga, nous propose un retour aux sources assez sympathique. Dès les premières minutes, on retrouve ses marques, et les mêmes sensations qu'auparavant. Les doubleurs sont les mêmes (en tout cas pour ce qui est des deux personnages principaux), l'interface et les mécaniques de gameplay sont similaires, la musique est dans le même esprit (en plus de reprendre quelques thèmes de l'époque), et on retrouve aussi l'humour pince-sans-rire de la série. Même graphiquement c'est fidèle et joli, cela dit, on peut toutefois chipoter à propos du manque de vie au sein des décors. Ces derniers sont soignés, mais il y a peu voire pas du tout d'animation, c'est un peu trop statique à mon goût. Pour ce qui est des protagonistes, ça passe, ils sont en 3D, mais ils gardent leur aspect "cartoon", c'est plutôt bien fait, par conséquent, ils ne dénotent pas avec l'environnement 2D.

Comme je l'ai indiqué auparavant, le jeu est divisé en deux parties. La première se déroule essentiellement à Paris, ce qui est plutôt pas mal pour le fan service, mais je trouve que ça manque de dépaysement, sans compter qu'on doit faire de multiples allers-retours au sein de ce lieu. Peu de décors variés en outre, ce qui entraine une certaine monotonie ou de la lassitude vers la fin. Heureusement, dans la seconde partie, on nous emmène dans un endroit bien diffèrent au sein d'environnements assez variés. Là pour le coup, on voyage, il y a de l'aventure.

Concernant la durée de vie, il faut compter une petite dizaine d'heures de jeu. Dans l'ensemble, les énigmes sont assez simples car logiques (ce qui est une bonne chose à mon sens). Il n'y a pas d'interactions ou de combinaisons d'objets farfelues ou ubuesques. Les seuls moments où il faudra vraiment se triturer les méninges c'est lorsqu'il sera demandé d'analyser des mots et symboles abscons. C'est faisable, mais pour ceux qui n'aiment pas l'idée de rester bloquer durant de longues minutes voire une heure sur un puzzle, il y a un onglet qui délivre des indices, voire carrément la solution. J'aimerai finir sur un défaut qui m'a gêné: l'absence de cinématiques ayant un style de dessin animé. C'était l'un des points forts des jeux de l'époque, on avait l'impression de voir un bon film d'animation. Ici sur ce nouvel opus, elles sont rares et moches.

Pour synthétiser, je dirai que ça fait plaisir de replonger dans cet univers, le retour aux sources est bel et bien palpable, mais tout n'est pas parfait, il manque un rythme soutenu, surtout lors des premières heures de jeu. Par conséquent, La Malédiction du Serpent ne vaut pas Les Chevaliers de Baphomet premier du nom, ni Les Boucliers de Quetzalcoatl, néanmoins ce petit frère est digne de faire parti de la famille.
Posté le : 17 juillet
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
13.7 heures en tout
Très bon jeu d'avanture PnC dans la lignée des précédents et autres titres du genre. Même si certains puzzles m'ont demandé un peu de temps, la difficulté est assez moyenne, voire parfois un peu faible quand on est habitué au genre. Retrouver les personnages est toujours un plaisir et le scénario est bien mené. Bref : un très bon jeu que je recommanderai en attendant un éventuel numéro 6 !
Posté le : 11 mai
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
25 personne(s) sur 25 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
6.3 heures en tout
Cela me fait très plaisir de retrouver Georges et Nico dans une nouvelle aventure. L'ambiance est très similaire aux 2 premiers épisodes avec une enquête sur un meurtre et sur une étrange malédiction. Les décors sont très jolis, les animations 3D des personnages sont imparfaites mais rien de bien grave. Quel plaisir aussi de retrouver les voix originales et ce sens de l'humour très particulier. J'attends de voir la suite mais le début de l'aventure n'augure que du bon !
Posté le : 4 décembre 2013
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non