Escape Goat 2 is a puzzle platformer game where you use machinery, the environment, and a friendly mouse to progress through a dungeon.
Évaluations des utilisateurs : Très positive (186 évaluation(s))
Date de parution: 24 mar 2014
Tags populaires des utilisateurs pour ce produit :

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Escape Goat 2

Acheter Escape Goat

 

Recommandé par les curateurs

"A Double Fine Presents Game 'Escape Goat 2 made me feel like some kind of genius — and I loved it for that.' -Polygon"

Articles

“Escape Goat 2 made me feel brilliant.”
8.0 – Polygon

“You will be a happier person for playing this game.”
8.0 – Hooked Gamers

“It's far more beautiful and elegant than a game based on a pun has any right to be.”
8.0 – Joystiq

À propos de ce jeu

"The game’s flow from challenge to discovery is a masterwork for the genre ..." - Ars Technica

Escape Goat 2 is a puzzle platformer game where you use machinery, the environment, and a friendly mouse to progress through a dungeon.

Overview: None have overcome the Stronghold of Toragos... will you be the first goat to do so? Escape Goat 2 is the follow-up to the critically-acclaimed 2011 indie game, featuring more than double the content: larger rooms, HD graphics, dynamic lighting, and a host of devilish new traps.

Pick your path through the massive Stronghold, divided into ten unique zones. Worry not, brave Goat, for you have a friend on this mission: Your immortal mouse familiar can crawl to otherwise unreachable areas, to hit switches and distract enemies. Use your wits, reason, reflexes and courage to overcome each room, and save your friends from an eternal slumber...

  • Over 100 rooms of puzzles, traps, and sheeply lore
  • With destructible and movable walls, the rooms take on many forms as you manipulate hidden machinery to reach the exit
  • Fully hand-drawn, hi-def art and animation, brought to life with a custom lighting engine
  • Epic 90's Redbook Audio soundtrack, featuring guest track by Disasterpeace (composer, FEZ)

Listen to the soundtrack!

Configuration requise

Windows
Mac OS X
SteamOS + Linux
    Minimum:
    • OS: XP Service Pack 2
    • Processor: 1.8 GHz
    • Memory: 1 GB RAM
    • Graphics: NVIDIA GT/S 4xx, Intel 4000 or equivalent
    • DirectX: Version 9.0c
    • Hard Drive: 200 MB available space
    • Additional Notes: Uses XNA HiDef; DX9
    Recommended:
    • OS: Windows 7
    • Processor: 2.4 GHz
    • Memory: 2 GB RAM
    • Graphics: NVIDIA Geforce 600 series or equivalent
    • DirectX: Version 9.0c
    • Hard Drive: 200 MB available space
    Minimum:
    • OS: Snow Leopard 10.6.8
    • Processor: 1.8 GHz
    • Memory: 1 GB RAM
    • Graphics: OpenGL 3.0+ support (2.1 with ARB extensions acceptable)
    Recommended:
    • OS: Mavericks 10.9.2
    • Processor: 2.4 GHz
    • Memory: 2 GB RAM
    • Graphics: OpenGL 3.3+ support
    Minimum:
    • OS: glibc 2.15+, 32/64-bit
    • Processor: 1.8 GHz
    • Memory: 1 GB RAM
    • Graphics: OpenGL 3.0+ support (2.1 with ARB extensions acceptable)
    • Hard Drive: 200 MB available space
    • Additional Notes: S3TC support is NOT required.
    Recommended:
    • OS: glibc 2.15+, 32/64-bit, S3TC texture support
    • Processor: 2.4 GHz
    • Memory: 2 GB RAM
    • Graphics: OpenGL 3.3+ support
    • Hard Drive: 200 MB available space
Évaluations intéressantes des utilisateurs
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
18.2 heures en tout
Posté le : 7 août
Brilliant level design, mesmerizing soundtrack, vicious secrets and a cute goat. Just fabulous.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 5 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
5.1 heures en tout
Posté le : 17 mai
I really enjoyed the first game, but it had some issues with difficulty: the regular levels were a bit too easy, while the extra All-Intensive Purpose was brutally hard, with ridiculous split-second timing required that made it simply frustrating (in the end, I stopped at 77% and that was already too much).

This sequel fixes things with a proper progression: the levels required to finish the game aren't especially hard, although still a bit harder than the original, and the extra levels offer a decent challenge while still not being as frustrating as AIP. Out of 70+ levels, only the very last 2 made me open Youtube for a helping hand. You can also choose to tackle the extra levels before finishing the story.

It takes a little while to get used to the goat's floatier controls, and the duo has some new tricks up their sleeve (aside from the returning Magic Hat, there are two new power-ups): but other than that, the game is pretty much more of the same, with very improved graphics and a more vibrant soundtrack. It's also a bit longer than the original's story mode, although the relatively low difficulty means it shouldn't take more than 2 hours to get through the story, and perhaps 5 hours including the harder levels.

Overall, a great way to spend some time during a weekend. If you actually liked AIP in the first game, you might be a little disappointed in the lower difficulty. But I find it a good thing myself.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 3 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
0.4 heures en tout
Posté le : 29 août
✔ Very nice graphics and lightings
✔ Good presentation
✔ Good sound design
✔ Tight control scheme
✔ Good puzzle and mechanics design
✔ Custom maps through Steam Workshop
✔ Linux support!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 5 (60%) ont trouvé cette évaluation utile
3.5 heures en tout
Posté le : 12 mai
to goat or not to goat 2
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
6 personne(s) sur 6 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
9.1 heures en tout
Posté le : 14 juin 2014
N'en déplaise aux gros cons incompétents de chez Destructoid, il n'y a qu'un jeu de chèvre sur le marché. Je veux dire, Goat Simulator c'est bien, mais d'une ça n'a rien à voir, de deux ce n'est même pas un jeu.

Ah. Oui. Je vais peut-être devoir m'expliquer. Ça fait une paie maintenant que je sors les crocs face aux pseudo-journos vidéoludiques. Leur incompétence, leur mauvaise foi et leur manque d'éthique m'exaspèrent. Les seuls que je peux encore encadrer c'est RPS et Sterling (et encore, le second, parfois, ne réfléchit pas plus loin que le bout de son nez, mais soit, du moins amène-t-il quelque chose au paysage).

Alors quand les branleurs sus-cités viennent mêler Escape Goat 2 et Goat Simulator, je l'ai mauvaise. Quand en prime l'auteur du torchon est infoutu de comprendre que NON, Goat Escape ça n'aurait pas été mieux comme titre puisque SCAPEGOAT ♥♥♥♥♥♥ DE BRANLEUR LINGUISTIQUE RETOURNE EN MATERNELLES. ET JOUE AU PREMIER TU COMPRENDRAS PEUT-ÊTRE MÊME POURQUOI ♥♥♥♥♥♥♥, je commence à gueuler.

Quand le même trou du cul se mêle de donner des notes à ses jeux pseudo-testés et carre un 7/10 à Escape Goat 2, j'ai des envies de meurtres. 7/10 c'est "bien". Le jeu est au-dessus de ça.

Quand il ose prétendre que les contrôles sont merdiques... Il ne devrait pas tarder à recevoir sa petite enveloppe remplie de poudre blanche. TIENS, ÇA TE DONNERA PEUT-ÊTRE DES COURS DE BASE SUR LE HEAVY METAL.

Ahem.

Plus sérieusement, donc, la chose démontre une nouvelle fois l'incompétence totale du plus gros de la "presse" vidéoludique. J'en avais déjà parlé avec Thief, où les imbéciles ont démontré qu'ils étaient autant des joueurs que je suis le dernier antipape puisqu'AUCUN d'entre eux n'a testé le jeu au-dessus de Normal. Et que PERSONNE de normalement constitué ne joue à Thief en Normal. Depuis la nuit des temps.

Ici c'est pareil. Il a d'ailleurs directement reçu une dose tout à fait correcte de flak pour ses conneries sur les contrôles (qui, tout comme pour son prédécesseur, sont au-dessus de TOUT reproche, MÊME au clavier).

Qu'y a-t-il à dire sur Escape Goat 2 ? Que c'est Escape Goat en plus.
Plus beau.
Plus chaud.
Plus ardu.
Plus long.
Plus mieux.

Un coup d'œil au trailer, aux screenshots, suffit à constater le premier point.

Plus chaud, parce que mine de rien, ce changement apporte énormément à l'ambiance, et donne réellement aux tableaux, en particulier les zones les plus colorées, une impression de chaleur. On est bien chez soi, quand même.

Plus ardu... Oui oui. Pas que le squelette soit plus ignoble, non. Ça reste Escape Goat, avec des ajouts et des nouvelles mécaniques tout à fait standards, et la courbe d'apprentissage est toujours léchée comme les bottes d'un supérieur hiérarchique. Non, ce qui le rend plus ardu, c'est le reste. Une fois terminé le jeu (je schématise, vous pouvez commencer plus tôt, mais soit), chaque zone vous offrira une seconde partie plus difficile que celle que vous avez déjà traversée, et mettra à l'épreuve ce que vous savez des rouages du jeu. C'est un plaisir qui n'était pas aussi fort dans Escape Goat, où la difficulté faisait un bond qui pouvait en rebuter certains. Ici, vous pouvez tout à fait sauter d'une zone à l'autre pour vous essayer à un autre puzzle si vous bloquez, et il faut bien avouer que ça fait du bien.
Et puis, il y a les pièces secrètes. Même si vous terminez toutes ces secondes parties de zones, vous constaterez que vous en êtes à moins de 90% du jeu. Ces pièces secrètes sont les niveaux les plus difficiles du jeu et vous demanderont une maîtrise complète de la bête, tant dans le gameplay que dans les rouages. Fort heureusement, il n'y en a pas des centaines. C'est là qu'Escape Goat 2 pourrait vous faire ragequitter. Bref, c'est du tout bon, d'autant que RIEN ne vous oblige à passer par tout ça.

Plus long, justement à cause de toutes ces pièces optionnelles. Entendons-nous bien : si vous ne faites même pas les secondes parties de zones, le jeu est plus COURT qu'Escape Goat ; vous pourriez même regretter votre investissement. Mais honnêtement, si telle est votre intention, pourquoi même faire l'effort de lire une review ? Vous me direz, y'a les puzzles de la communauté aussi... Mais y'a l'air d'y avoir pas mal de gros acharnés par ici. Méfiez-vous.

Plus mieux, donc. Plus mieux à tous les étages, et même plus mieux par sa longueur adaptable à vos envies et besoins, et allongeable à l'envi.

Pour le reste, vous pouvez tout à fait vous référer à ma review d'Escape Goat, vous saurez de quoi il retourne (si vous n'y avez pas joué, auquel cas QU'EST-CE QUE VOUS FOUTEZ ICI ?)

En conclusion : Escape Goat 2 maintient le titre et l'AOC du jeu. Plus qu'à attendre le 3.

PS - Dear Destructoid pseudo-reviewer, die in a fire, kthxbye. 11/10, would b(l)eat again.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante