N'avez-vous jamais voulu être président ? Ou premier ministre ? Etes-vous convaincu que votre pays irait mieux si vous étiez au pouvoir ? Soyez-y confronté, vous pourrez difficilement faire pire que nos dirigeants actuels. Le crime, le chômage, la dette nationale, le terrorisme, le changement climatique...
Évaluations des utilisateurs : Plutôt positive (2,277 évaluation(s))
Date de parution: 14 oct 2013

Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre liste de souhaits ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Democracy 3

OFFRE QUOTIDIENNE ! L'offre prend fin dans

-80%
$24.99
$4.99
 

Recommandé par les curateurs

"Don't let the dull look fool you, this is an indepth political simulator allowing you to run a country, or ruin it. You will probably be assassinated."
Lire la critique complète ici.

Mises à jour récentes Tout voir (9)

27 octobre

Democracy 3: Clones & Drones Released!

We are happy to announce that our new expansion pack for Democracy 3: Clones & Drones is now on sale!

Get it Here:
Democracy 3: Clones & Drones

What challenges are to come for the politicians of the future? Mass unemployment due to the automation of factories? or will this lead to a leisure society and equality? Will ubiquitous drones lead to better law enforcement and less traffic congestion or to widespread crime and infringement of privacy? Should we give the go-ahead to human cloning? will climate change cause problems for our country? Are we going to run out of rare earth metals? or oil...? The people look to YOU for leadership in these turbulent times. Can you keep the country happy and prosperous as we head to the 2020s and beyond?

Clones & Drones adds new dilemmas, policies, events and simulation values to the ultimate political strategy game. Available now for PC/Mac/Linux.

3 commentaires Lire la suite

Articles

“Apparently somewhere between the genuine bona fide electrified six-car monorail, the prostitutes and the land mines, I lost the support of the electorate.”
PC Gamer

“I returned to Democracy 3 in an attempt to put right the wrongs of my previous administration. On my first visit, I broke Britain, crushing its culture and creating a country reminiscent of Clockwork Orange, filled with gangs and ultraviolence.”
Rock Paper Shotgun

“Positech has made, I believe, one of the fullest real-world governance simulation games ever conceived. It’s engaging, it’s self-aware, and, at times, it’s funnier than anyone might have expected”
Indie Statik

À propos de ce jeu

N'avez-vous jamais voulu être président ? Ou premier ministre ? Etes-vous convaincu que votre pays irait mieux si vous étiez au pouvoir ? Soyez-y confronté, vous pourrez difficilement faire pire que nos dirigeants actuels.

Le crime, le chômage, la dette nationale, le terrorisme, le changement climatique...Avez-vous des réponses aux problèmes auxquels sont confrontés les nations modernes ? Voici votre chance de le découvrir...

Un pays fictif entier

Democracy 3 simule les motivations, la loyauté et les désirs de tout le monde dans le pays. Un réseau neural spécialement conçu pour le jeu est utilisé pour modéliser chaque électeur, chacun pouvant être membre d'un groupe de vote, d'un parti politique, ou d'un groupe de pression. Chaque électeur est modélisé avec un niveau de complaisance et de cynisme pouvant varier. Ce qui en fait un des jeux le plus sophistiqué de la stratégie politique jamais créé.

Une interface utilisateur unique

Bien que le moteur du jeu soit complexe, Democracy 3 possède une interface utilisateur unique qui permet de visualiser les connexions entre chaque loi, politiques, électeurs, et situations de manière très simple. Une vue du pays basée sur des icônes permet de naviguer à travers les relations entre politiques mises en œuvre et électeurs pour analyser rapidement l'impact de vos décisions. Votre politique commerciale peut affecter le PIB, qui influencera à son tour le chômage, puis la pauvreté, puis ensuite le crime, entraînant par la même des conséquences sur le tourisme, et donc à nouveau le PIB etc...

Une simulation complexe des électeurs

Chaque électeur est un mélange du sous-ensemble des 21 groupes présents dans le jeu. Ils peuvent être par exemple jeune, riche, social-démocrate, retraité conservateur, capitaliste ou religieux. Non seulement cela, mais la mesure dans laquelle ils s'identifient a chacun de ces groupes à la fois est variable et peut être influencé par votre politique à long terme. Convertissez votre pays à la religion ou à l’athéisme ou bien au capitalisme ou encore au socialisme par des ajustements prudents et nuancés de votre politique et de vos lois sur la durée. Un système de sondage vous permet d'avoir un regard sur chaque électeur et voir exactement comment ils en viennent à décider de voter pour vous (ou pas!).

Read the reviews!

http://www.pcgamer.com/2013/09/18/democracy-3-hands-on-losing-elections-with-land-mines-in-a-complex-politics-sim/
http://www.rockpapershotgun.com/2013/10/07/greatest-britain-democracy-3-hands-on/
http://indiestatik.com/2013/10/09/kill-your-starry-eyed-romanticism-in-real-time-with-democracy-3/
http://www.jumptogamer.com/reviews/democracy-3-review/
http://www.kernelmag.com/reviews/game-review/6167/democracy-3/
http://fronttowardsgamer.com/2013/10/28/democracy-3-review-pc/
http://tiger-gaming.org/democracy-3/
http://www.bagofgames.com/2013/10/democracy-3-review/
http://www.softpedia.com/reviews/games/pc/Democracy-3-Review-393388.shtml
http://www.n4gtv.com/threads/democracy-3-review.592/
... and lots more...

Configuration requise

Windows
Mac OS X
SteamOS + Linux
    Minimum:
    • OS: Windows XP
    • Processor: 2 gig
    • Memory: 1 GB RAM
    • Graphics: 256 MB
    • DirectX: Version 9.0c
    • Hard Drive: 500 MB available space
    • Sound Card: any
    Recommended:
    • OS: Windows XP
    • Processor: 2 gig
    • Memory: 4 GB RAM
    • Graphics: 256 MB
    • DirectX: Version 9.0c
    • Hard Drive: 500 MB available space
    • Sound Card: any
    Minimum:
    • Processor: 2 gig
    • Memory: 1 GB RAM
    • Graphics: 256 MB
    • Hard Drive: 500 MB available space
    • Sound Card: any
    Recommended:
    • Processor: 2 gig
    • Memory: 4 GB RAM
    • Graphics: 256 MB
    • Hard Drive: 500 MB available space
    • Sound Card: any
    Minimum:
    • Processor: 2 gig
    • Memory: 1 GB RAM
    • Graphics: 256 MB
    • Hard Drive: 500 MB available space
    • Sound Card: any
    Recommended:
    • Processor: 2 gig
    • Memory: 4 GB RAM
    • Graphics: 256 MB
    • Hard Drive: 500 MB available space
    • Sound Card: any
Évaluations intéressantes des utilisateurs
96 personne(s) sur 119 (81%) ont trouvé cette évaluation utile
1.9 heures en tout
Posté le : 3 octobre
Malheureusement, comme beaucoup de "simulations" politiques, Democracy 3 est une déception.

Au démarrage, on doit choisir parmi les cinq pays proposés, à savoir les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne et l'Australie. Et c'est marre. Alors je peux comprendre, sans pour autant être d'accord, que l'on ne propose que de grosses puissances (hormis l'Australie dont je me demande ce qu'elle fait là), mais quid du Japon, de la Chine, du Brésil ou de la Russie? Sur quoi se basent les développeurs sur le choix des pays? Mystère...

Une fois le pays sélectionné, on hérite d'un climat politique, social et économique censé correspondre à la réalité. Sauf que dans ce jeu, il est question de la famille royale en France... Bravo les mecs.
Le reste est à l'avenant avec des raccourcis monstrueux dans le processus démocratique français (je n'ai joué aucune autre nation pour le moment) où le président a les pleins pouvoirs, peut par exemple décider d'appliquer la peine de mort comme il irait acheter une baguette: pouf, un clic et c'est parti mon kiki. Le pire est que ces choix ne sont simplement applicables qu'en fonction de la cote de popularité du président. Le sénat, l'assemblée nationale, le conseil des sages et consort n'existent tout simplement pas. Quant au gouvernement, il décore et est étrangement composé pour l'essentiel de membres de l'opposition dont la seule véritable action consiste à démissionner pour faire savoir leur désaccord. De même, il n'existe aucune autre forme de vote que l'élection présidentielle. Donc les municipales, les régionales, les européennes, tout ça n'existe pas alors qu'elles ont une importance majeure dans notre pays. Et bon, je ne parlerai pas de l'impossibilité de se représenter au-delà de deux mandats.

Mais s'il n'y avait que ça... Le jeu est truffé de fautes absolument dégueulasses. Orthographe catastrophique, grammaire niveau CE1, conjugaison à l'arrache, vocabulaire improvisé, c'est un festival de nullité. On pourrait croire qu'il y a de la Google Traduction derrière, mais le rendu final est encore pire. Sans compter qu'un paquet de textes et d'actions mélangent français et anglais histoire d'ajouter au boxon général de l'interface.

On peut aussi se questionner sur le choix des partis politiques, lesquels permettent par exemple d'incarner tous les partis d'extrême-droite mais aucun d'extrême-gauche. Ça n'a aucun sens pour un jeu qui prétend à la simulation. Du coup, la grande famille de droite est très puissante, la pression des lobbies qui lui sont rattachés est énorme et le moindre écart entraîne nécessairement attentats et tentatives d'assassinat.
La plupart des décisions que l'on prend et qui se découpent en deux options possibles au maximum suivent la même règle, sans aucune demi-mesure possible. Zéro subtilité, zéro possibilité de manœuvre. Sans compter que la plupart des choix entraînent des conséquences particulièrement débiles, comme par exemple les écologistes qui menacent de quitter le gouvernement parce-que l'on a décidé de favoriser les énergies renouvelables...

De manière générale, et comme toujours dès qu'il s'agit d'économie dans un jeu vidéo, seule le modèle ultra capitaliste permet un mode de vie économique viable. Toute tentative de mise en commun des biens de production ou mise en place d'une aide sociale est immédiatement affiliée à ce que le jeu appel les libéraux, et de fait au vilain socialo-communisme avec son couteau entre les dents. Super.

Bref, Democracy 3, c'est gentil mais ça ne vaut pas un pet de lapin pour qui est un minimum rigoureux et souhaite sortir du modèle américain.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
31 personne(s) sur 34 (91%) ont trouvé cette évaluation utile
2.2 heures en tout
Posté le : 2 octobre
Democracy 3 inquiète d'emblée par son interface a priori froide, mais s'avère au final un jeu vraiment intuitif.
En effet, chaque réforme est associée à des effets positifs ou négatifs avec une partie de la population (ce qui plait aux socialistes ne plait pas aux capitalistes, etc.) et l'on peut créer de nouvelles réformes ou annuler les anciennes, accroitre ou décroitre le budget alloué à l'une ou le degré d'application de l'autre, et élire des ministres plus ou moins compétents et dont les bonus dépendent de l’opinion qu'ont de moi leurs électeurs (soit de deux types de populations : ex : Conservateurs et Religieux).
Chaque tour octroie des points à utiliser sur des réformes, des modifications dans le budget ou les ministères, et donne des évènements brûlant sur lesquels se positionner et qui influenceront l’opinion de tranches de la population (autoriser ou non les OGM, le mariage gay, etc.)

Exemple de partie (probablement en mode facile) : Aux commandes de la France, je commence un mandat sous couverture Socialiste, taxe à mort les riches et les entreprises pour rééquilibrer un budget en déficit, calme le jeu à mi-mandat en faisant du pied aux entreprises pour éviter la délocalisation massive qui se met en place, blinde la sécurité pour repousser des menaces terroristes floues brandies par les services secrets et fait plaisir aux syndicats à la fin de mon premier mandat, où je suis réélu à 60%. Pour le deuxième mandat, je durcis les taxes pour parer à une économie mondiale en difficulté, et vois mes ministres démissionner les un après les autres parce que je ne contente plus leur lobbies. La mort dans l'âme, je dois sucrer les alloc diverses et variées afin d'éviter d'avoir une dette pharaonique et remonte presque par accident dans l'estime des capitalistes, des riches et des entreprises. Mon parti repasse à la fin de mon second mandat avec une majorité moindre qu'à ma réélection.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
1,848 personne(s) sur 2,070 (89%) ont trouvé cette évaluation utile
9.2 heures en tout
Posté le : 7 novembre
Everytime I manage to give everyone free healthcare and education while simultaneously running a surplus I get assassinated by capitalists. Best America simulator out there.

11/10
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
492 personne(s) sur 533 (92%) ont trouvé cette évaluation utile
7.5 heures en tout
Posté le : 1 novembre
After a close call I entered office of the U.S of A. with my party, The Sixth Division. I immeidiately raised the army and police forces arming all officers. My ministers and liberals resented me for this and so I replaced them all with hand picked fools to run my government. At this time my popularity was low. I then made the death penalty common for small crimes and made sure all police officers were armed with submachine guns. I then saw that a group called the Black Power Group were starting to hate me and so I passed a race discrimination act making sure rascism is illegal. I then made joining the army mandatory and increased the borders and spy networks to the maximum. After surviving five assasination attempts from the socialist party thanks to my secret spy network, the "Hapstepo" a group of black extremists broke into my office with machine guns killing me and everyone in my party and on my board. Very, fun. 10/10 Great game!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
714 personne(s) sur 851 (84%) ont trouvé cette évaluation utile
11.8 heures en tout
Posté le : 4 novembre
Fixed America's economy and repayed all it's debt within 3 quarters. Come on Obama.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
641 personne(s) sur 771 (83%) ont trouvé cette évaluation utile
3.9 heures en tout
Posté le : 4 octobre
Made a racial equality law and was assasinated by Black people.
10/10
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
178 personne(s) sur 196 (91%) ont trouvé cette évaluation utile
1.8 heures en tout
Posté le : 10 novembre
+ Incredible amount of depth
+ Sound bites are enjoyable, and not so prevalent that you become annoyed
+ UI, while at first daunting, allows for tons of functionality; the minimalist design is crisp and visually pleasing

- Tutorial was a bit lacking, and might turn some people away
- The occasional large decisions that must be made at the end of the turn do not display possible effects; it's not made clear what kind of impact your decisions will have
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
570 personne(s) sur 719 (79%) ont trouvé cette évaluation utile
1.4 heures en tout
Posté le : 31 octobre
Accidently turned the UK into a techno-athiest-communist paradise.

11/10
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
972 personne(s) sur 1,265 (77%) ont trouvé cette évaluation utile
59.3 heures en tout
Posté le : 22 juillet
People hate me no matter what I do

11/10 would play again
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
322 personne(s) sur 397 (81%) ont trouvé cette évaluation utile
3.4 heures en tout
Posté le : 2 octobre
I broke Canada, got re-elected, and my biggest assassination threat comes from a group of nuns.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
112 personne(s) sur 123 (91%) ont trouvé cette évaluation utile
13.9 heures en tout
Posté le : 1 novembre
First impressions aren't great - this game has so much depth that the interface can be very confusing. The tutorial helps... a bit, but the best trick is to play your first game on 50% difficulty. After that, you will understand the mechanics of the game better and can dive in with gusto again and again. And you'll want to do just that. After all, everyone knows that politicians are self-serving idiots and that we could do a better job armed with nothing more than common sense, don't we? You can build a fairer country or guarantee jobs for all. Rapidly though you find that running a country is more like weaving and pulling one thread taut will cause something else unravel unexpectedly. The game balance is great, nothing feels random, just complex. With numerous countries to run, each with their own problems and opportunities, plus workshop expansions, this game just keeps on giving. All the depth of the best of the SimCity game, without the unecessary graphical frippery.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
94 personne(s) sur 109 (86%) ont trouvé cette évaluation utile
12.4 heures en tout
Posté le : 6 octobre
The question between liberal policies and conservative policies, and which one is actually the right solution is finally solved in an understated and minimal game. The answer is: it doesn't matter because you're going to be assassinated. The only question is, will it be the out-of-work stock brokers or the angry unemployed black seperatists. Doesn't matter - you're dead.

The game is fun, but truth be told, I think Im actually playing an excel spreadsheet with a very snappy UI.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
65 personne(s) sur 71 (92%) ont trouvé cette évaluation utile
15.6 heures en tout
Posté le : 29 novembre
Sponsored the space shuttle program and accidentally wiped out religion. 11/10.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
182 personne(s) sur 250 (73%) ont trouvé cette évaluation utile
21.6 heures en tout
Posté le : 3 octobre
Made my dream Communist/Nazi Party then moved on to govern Australia. At the end of my last term I banned Gay marriage. A couple of minutes later my character was killed by a gang called ''The Lost Gays''

10/420
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
69 personne(s) sur 80 (86%) ont trouvé cette évaluation utile
1.6 heures en tout
Posté le : 27 novembre
Oddly enough, this one is not about invading oil-rich Middle Eastern countries.

Successfully ruling a country means juggling hundreds of factors in an effort to satisfy most of your citizens and evetually get re-elected. The trick lies in somehow dodging the very real possibility of running your country into the ground by failing economically, socially or politically, which despite the rather clear interface and streamlined mechanics is no easy job. Extreme failure in navigating the political landscape can even get you assassinated, which I believe isn't even the worst outcome, all things considered. So there you have it, Democracy 3 is a remarkably complex yet approachable game designed to challenge your gray matter.

P.S. I will not get in political arguments. I will not get in political arguments. I will not get in political arguments. I will not get in political arguments. I will not get in political arguments. I will not get in political arguments. I will not get in political arguments. You get the picture.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
87 personne(s) sur 109 (80%) ont trouvé cette évaluation utile
3.0 heures en tout
Posté le : 10 août
Turned Germany into a crime-free, police-operated distopia in which privacy doesn't exist.

10/10 would be assassinated again.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
109 personne(s) sur 145 (75%) ont trouvé cette évaluation utile
8.6 heures en tout
Posté le : 29 novembre
I took people all their rights, they loved me.
I gave them back, then got assasinated.

7/10
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
91 personne(s) sur 122 (75%) ont trouvé cette évaluation utile
2.1 heures en tout
Posté le : 24 août
I opened borders and removed citizenship tests and the Black Panthers killed me for "being racist".
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
127 personne(s) sur 182 (70%) ont trouvé cette évaluation utile
27.4 heures en tout
Posté le : 23 novembre
If you can make capitalists and liberals happy at the same time then you are a based god.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
176 personne(s) sur 261 (67%) ont trouvé cette évaluation utile
6.8 heures en tout
Posté le : 9 octobre
can be "beat" in a few hours.

You reach a point were there are no problems, you make money and have a large reserve and win elections with upwards of 95% of the vote going your way.

At this point the problems the game throws at you are repeating and no threat whatsoever.
There will be a market Meltdown every few rounds to try to ruin your budget, but it won't.

You can choose which country you want to govern, but it feels like it doesn't make any difference.
Examples of this include there only being a two Party system in countries that have a multiparty parliament,
also little details like having to deciede wether or not to raise the general speed limit when playing Germany, a country that famously doesn't have a general speed limit.


This game can be fun for a few hours, but to me feels unfinished and massively lacks attention to detail
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non