Ce contenu nécessite le jeu de base Total War™: ROME II - Emperor Edition sur Steam pour fonctionner.

Évaluations des utilisateurs : Plutôt positive (95 évaluation(s))
Date de parution: 3 sept 2013
Tags populaires des utilisateurs pour ce produit :

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Contenu téléchargeable

Ce contenu nécessite le jeu de base Total War™: ROME II - Emperor Edition sur Steam pour fonctionner.

Acheter Total War: Rome II - Greek States Culture Pack

 

À propos de ce contenu

Ce pack ajoute une nouvelle culture regroupant trois nouvelles factions à l'univers de Total War: ROME II ; ces factions pourront être contrôlées dans les modes campagne 1 joueur et multijoueur, ainsi que dans les batailles personnalisées et multijoueur.

Le pack culture États grecs ajoute Athènes la diplomate, Épire la stratège et Sparte la puissante à la liste des factions disponibles. Chacune dispose de tactiques spéciales pour imposer sa suprématie culturelle et martiale, ainsi que de redoutables unités d'élite pour écraser ses adversaires sur le champ de bataille.

Ces trois états grecs partagent des ambitions, des philosophies et des objectifs diplomatiques communs. Toutefois, ils se caractérisent aussi par une indépendance farouche et font preuve d'une grande diversité dans leur manière de relever les défis tant civils que militaires, ce qui les amène souvent à entrer en conflit entre eux et avec le reste du monde.

Nouveautés :

Nouvelles factions - Athènes, Épire et Sparte offrent chacune une nouvelle façon d'appréhender la campagne, avec leurs puissantes unités militaires, leurs caractéristiques culturelles distinctes et leurs stratégies uniques.

La quête de perfection des Athéniens leur confère des bonus technologiques et culturels. La domination de Sparte sur les Hilotes lui permet de profiter constamment d'une large population d'esclaves. Enfin, Épire bénéficie de bonus à l'exploitation de ses colonies découlant de ses origines confédérales.

Nouvelles caractéristiques culturelles - Tous les états grecs bénéficient d'un bonus en combat quand ils défendent leur propre territoire ou celui d'un allié, d'un bonus sur les ressources générées par leur capitale et d'un bonus au taux de conversion culturelle à l'intérieur de leurs frontières.

Nouveaux objectifs culturels - Les états grecs possèdent chacun leur propre jeu de conditions de victoire militaire, économique et culturelle. Ils partagent également des objectifs bonus inspirés de l'histoire de la Grèce. De plus, chaque faction devra faire face à des évènements et des dilemmes spécifiques.

Nouvelles traditions militaires - Chaque état grec possède une tradition militaire d'élite unique. Les flottes athéniennes peuvent ainsi prétendre au titre d'Enfants d'Égée, qui améliore leur capacité d'éperonnement et la rentabilité de leurs opérations de pillage. Les soldats spartiates peuvent entrer dans la légende en tant que Pairs de Léonidas, ce qui renforce leur défense au corps à corps et réduit leur coût d'entretien. Enfin, les armées d'Épire peuvent devenir des Meutes de Molosses, un honneur qui amplifie leurs bonus de charge et leur permet de maintenir l'ordre public.

Nouvelles unités :

En plus des nombreuses unités associées à chaque faction, ce pack introduit des troupes d'élite uniques et particulièrement redoutables.
Vétérans hoplites mercenaires – [Toutes les factions]

Hoplites à thueros – [Athènes uniquement]

Hoplites de Thorax – [Athènes uniquement]

Infanterie à la hache agriane – [Épire et Macédoine uniquement]

Cavalerie des compagnons aspis – [Épire et Macédoine uniquement]

Héros spartiates – [Sparte uniquement]

Scorpion à répétition Polybolos – [Engin de siège utilisable par toutes les factions grecques, romaines et carthaginoises]

Bélier à écailles de tortue – [Engin de siège utilisable par toutes les factions grecques, romaines et carthaginoises]

Nouveaux bâtiments :

Monument de Léonidas – [Sparte uniquement]
Symbole de la culture résolument martiale de Sparte, ce monument réduit le coût des recrutements militaires et accroît le moral de toutes les unités existantes, et en particulier celui des troupes terrestres dans la province.

Oracle de Dodone – [Épire uniquement]
Ce bosquet sacré est le domaine des prêtres et prêtresses d'Épire. L'Oracle de Dodone a une influence bénéfique sur le bonheur de la province, la richesse et le taux de conversion des autres factions à la culture hellénique.

Acropole – [Athènes uniquement]
Symbole de la suprématie culturelle et technologique d'Athènes, l'Acropole fournit des troupes de garnison supplémentaires à la ville, augmente le niveau des taxes, améliore sa capacité à résister aux sièges et augmente les actions d'autorité de ses agents.

Histoire des factions :

Athènes
Athènes brille par ses prouesses culturelles. Ses merveilles architecturales et les travaux de Platon, d'Aristophane, de Socrate et de Sophocle suscitent l'admiration du monde antique. À bien des égards, la culture grecque est façonnée par les Athéniens. Sa marine est depuis toujours son principal atout militaire, mais dans le respect de la tradition classique, ses citoyens doivent également contribuer aux corps d'infanterie et de cavalerie.

Épire
Épire est un royaume grec constitué d'une multitude de petites villes et de villages, résolument plus modestes que les grandes cités du sud. Bien qu'elle privilégie le développement de l'agriculture et de la pêche, Épire entretient une armée polyvalente sur le modèle alexandrin, constituée de cavaliers, d'archers, de peltastes, de phalangites et d'éléphants de guerre. Elle recrute aussi activement des mercenaires dans tout le monde grec.

Sparte
Avec une société exclusivement consacrée à l'art de la guerre, Sparte domine le monde grec et produit les plus grands combattants de la période hellénique. Les esclaves et les non-citoyens de Sparte permettent à ses citoyens de se consacrer pleinement à la poursuite de la perfection martiale en tant que soldats et champions. Entraînés et endurcis par une vie de combat, ces guerriers et leurs chefs sont l'incarnation même de la discipline et du courage.

Configuration requise

Windows
Mac OS X
    Minimum:
    • OS:Vista / Windows 7 / Windows 8
    • Processor:2 GHz Intel Dual Core processor / 2.6 GHz Intel Single Core processor
    • Memory:1GB RAM (XP), 2GB RAM (Vista / Windows 7 or 8) GB RAM
    • Graphics:512 MB Direct 9.0c compatible card (shader model 3)
    • DirectX®:9.0c
    • Hard Drive:30 GB HD space
    • Additional:Screen Resolution - Minimum spec: 1024x768 minimum/ Recommended spec: 1280x1024 minimum (ALL SPECS ARE CURRENTLY NOT FINAL AND ARE SUBJECT TO CHANGE AT ANY TIME)
    Recommended:
    • OS:Vista / Windows 7 / Windows 8
    • Processor:2nd Generation Intel Core i5 processor (or greater)
    • Memory:2GB Ram (XP), 4GB RAM (Vista / Windows 7 or 8) GB RAM
    • Graphics:1024 MB DirectX 11 compatible graphics card.
    • DirectX®:11
    • Hard Drive:30 GB HD space
    • Additional:Screen Resolution - Minimum spec: 1024x768 minimum/ Recommended spec: 1280x1024 minimum (ALL SPECS ARE CURRENTLY NOT FINAL AND ARE SUBJECT TO CHANGE AT ANY TIME)
    • Operating System: OS X 10.7.5
    • Processor: 1.7 GHz Intel Core i5
    • RAM: 4 GB RAM
    • Hard Drive: 25 GB
    • Video Card: 512 MB AMD Radeon HD 4850, NVidia GeForce 640 or Intel HD 4000
    • Screen Resolution: 1024x768.

    Unsupported graphics chipsets for Mac: NVidia GeForce 9 series, GeForce 300 series, GeForce Quadro series, AMD Radeon HD 4000 series, Radeon HD 2000 series
    • Operating System: OS X 10.7.5 (or later)
    • Processor: 2nd Generation
    Intel Core i5 (or greater)
    • RAM: 8 GB RAM
    • Hard Drive: 25 GB
    • Video Card: 1 GB NVidia 750 (or better)
    • Screen Resolution: 1920x1080.

    Unsupported graphics chipsets for Mac: NVidia GeForce 9 series, GeForce 300 series, GeForce Quadro series, AMD Radeon HD 4000 series, Radeon HD 2000 series
Évaluations intéressantes des utilisateurs
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Posté le : 31 mai
Vraiment super j'ai pas mal jouer avec ceut dlc et il vaut vraiment sont prix , après avoir passer environ 100 heur avec sparte , athène et épire je m'en lasse pas méme i les héros de sparte en mure de bouclier je trouve sa asser cheat ses vraiment sympa de jouer avec ses uniter le seul point négatif que je donneraient ses que épire et écraser en moin de 10 tour en campagne ce qui est dommage si on voulaient en faire un allier . Mes bon il ma conquie et pour moi il est le meilleur dlc de rome 2 .
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
54 personne(s) sur 69 (78%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
Posté le : 15 février
Shame on Creative assembly for all the overpriced and abusive downloadable items.

Total war fans, show your discontent for Creative Assembly's practices !

Note : This is a general criticism of Rome II's marketing scheme, and not DLC specific.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
27 personne(s) sur 30 (90%) ont trouvé cette évaluation utile
Posté le : 25 janvier
I only got this because I prepaid for Rome 2 before it came out. My honest opinion is that it is not worth the 7,49. I don't get why I have to pay extra for this when the game is already very expensive. This so-called DLC should be inside the price in the first place. I don't know what they were thinking. This won't help their cause.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
23 personne(s) sur 27 (85%) ont trouvé cette évaluation utile
Posté le : 14 février
I love playing as the Greek states. This doesn't add much that should not have been all ready in the game. The first Rome game allowed you to play so many factions and that was one of the best thing about it. Creative Assembly seem to have taken a different approach now seen as they release 80% of the game for about €50. Then you have to pay extra for the other parts in the form of DLC. I bet Attilla will be no different. Well on their way to being the next EA.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
17 personne(s) sur 19 (89%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
Posté le : 16 janvier
The Greek States pack is clearly cut-content, ready in time for release, carrying factions that many people wanted and would expect to be part of the default game. They were cut out just to be sold and entice people, a shady move at best. At release, Epirus was also not much of a faction. Sparta’s traits are also backwards, as they should have increased slave difficulty alongside their improved industry/agriculture from it. Their reliance on slaves was a difficulty for their system and part of what prevented them from actually taking to campaign outside of Greece. Epirus is also historically part of the Successors, and should be under their heading in the game, not the Greek States.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante