À la une
Jeux
Logiciels Démos Recommandations ACTUALITÉS
Dans ce successeur du célèbre Grotesque Tactics une parodie de RPG, vous ferez l'expérience d'un RPG-histoire ironique avec des dialogues-puzzles humoristiques, dans le style de Monkey Island.
Date de parution: 21 nov 2011
Tags populaires des utilisateurs pour ce produit :
Visionner la vidéo HD

Acheter Grotesque Tactics 2 - Dungeons and Donuts

Packages qui comprennent ce jeu

Acheter Grotesque Tactics Complete Pack

Inclut les 3 articles suivants : Grotesque Tactics: Evil Heroes , Grotesque Tactics 2 – Dungeons and Donuts, Holy Avatar vs. Maidens of the Dead

Mises à jour récentes Tout voir (4)

Holy Avatar vs. Maidens of the Dead Available Now!

21 février 2014

We're excited to announce the official Steam release of the latest entry in the Grotesque Tactics series: Holy Avatar vs. Maidens of the Dead!

If you're a fan of the great parody RPG style writing and gameplay of the series, this newest adventure is sure to thrill you! If you're fond of killing zombies, the novelty is fresh in your mind, fresh as a corpse hell-bent on recruiting you to their undead ranks, then that fondness will follow you here.

Wait no longer, pick up your copy today, 50% off for one week only! And don't forget to join the official steam group and lure...I mean invite more of your friends to try and talk about the game!

0 commentaires Lire la suite

À propos du jeu

Grotesque Tactics 2: Dungeons & Donuts est le successeur de la célèbre parodie du jeu de rôle Grotesque Tactics. Faites l'expérience d'un jeu de rôle humoristique dans le style de Monkey Island ainsi que d'un système de combat stratégique où les membres de votre équipe sont sous contrôle simultané.


Notre histoire commence alors que les citoyens du royaume de Glory célèbrent leur victoire sur Dark Church. Alors qu'ils célèbrent la victoire dans les catacombes de leurs ennemis, ils sont soudain entourés d'un brouillard qui les fait disparaître les uns après les autres. Ceux qui en réchappent se barricadent dans les catacombes. Alors que le temps passe, les rations viennent à manquer et les survivants commencent à penser au pire. C'est alors que les chevaliers de Glory, des mercenaires, et des Elfes, se réunissent en guildes pour mener le combat. Mais elfes, mercenaires et chevaliers ne s'entendent pas forcément et sont plus préoccupés par leurs querelles internes que par le mal qui s'étend dans les catacombes.

Principales caractéristiques :

  • Faites l'expérience du combat tour à tour humoristique.
  • Rejoignez des amis et créez votre propre guilde pour défaire les boss.
  • Faites preuves de diplomatie pour éviter que les membres de la guilde ne se battent entre eux.
  • Chaque membre dispose d'une arborescence de talents, de spécialisations et d'aptitudes.
  • Vous pouvez choisir parmi différentes factions : hauts elfes, mercenaires ou royaume de Glory.
  • Chaque faction dispose d'une fin alternative qui dépend des décisions prises en cours de jeu.
  • L'histoire se moque gentiment des jeux de rôle populaire comme Oblivion, Gothic et du Seigneur des anneaux.
  • Devenez un maître de guilde respecté en collectant de l'or et en construisant une solide réputation.
  • Les rations sont rares et sont une monnaie d'échange. Récoltez les rations, prenez des leçons de cuisine et composez des plats succulents comme des larves, du saucisson d'araignée ou des soupes de zombie !
  • Différents niveau de difficulté : débutants comme les experts vont apprécier le jeu.

Configuration requise

    • Operating system:Windows® XP / Vista™ / Windows® 7
    • Processeur : Processeur 2.0 GHz
    • Mémoire vive : 1 Go de RAM
    • Disque dur : 1 Go d'espace disque disponible
    • Carte graphique : Carte graphique shader model 2.0 compatible Direct X 9.0c (nVidia GeForce 5/FX/ATI Radeon 9500 Series/ATI X700 ou meilleure)
    • Son : Carte son avec DirectX 9.0c
    • DirectX® : DirectX® 9.0c
Évaluations intéressantes des utilisateurs
8 personne(s) sur 10 (80%) ont trouvé cette évaluation utile
144 produits enregistrés
72 évaluations
17.0 heures en tout
The first Grotesque Tactics was an amusing combination of Tactics and RPG with gaming satire. If you enjoyed the first, I think you will really like this one as well; it carries with it pretty much everything you may have liked and in fact improves upon the graphics, adds fully voiced dialogue (which I thought was surprisingly well done), familiar as well as new characters, new and more abilities and accessories, and lots of new places to explore and monsters to battle. Really the only thing I thought was a downgrade was that the camera feels zoomed in closer, but it is still manageable and you can rotate it freely at least. Definitely recommend!
Posté le : 16 février 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
6 personne(s) sur 9 (67%) ont trouvé cette évaluation utile
30 produits enregistrés
6 évaluations
2.2 heures en tout
Story was fun,really enjoyed it but gameplay was terrible. It was so bad that i couldnt play it any longer than this. Moving around was buggy,spell tree was small, sometimes even if i read the quest description i didnt have any clue what im supposed to do and where, fighting was weird very "indie" like,they surely didnt put lots of money and time to make this game.

I could recommend this only to people that likes RPG´s with funny storyline and interesting characters and doesnt mind small gameplay issues. 4/10
Posté le : 9 mars 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
45 produits enregistrés
3 évaluations
0.3 heures en tout
I have a dang good computer and it doesnt run on it. Uninstalled and tried again several times. I wouldnt buy it.
Posté le : 23 mai 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
426 produits enregistrés
15 évaluations
0.1 heures en tout
Can I just point out that I played this offline for a few days so Steam hasn't recorded the fact that I've actually put about 10h into this game


Hmmm. I played the 1st one, out of desperation - it was the only game I had installed on my PC that I hadn't clocked, and that was unlocked - didn't need an online key for - in a week where I had no internet. It was fine, passable. It had it's flaws, but it was passable.

This particular installation, however, I am sorry that it is not. I liked the corny story of the first one - except for the ending where you get killed by a freaking mushroom in a cutscene thing . That part of the story was meant to be corny irony, but they didn't really pull it off.

Pros:
The graphics are much better, and the maidens really are something to look at now. Thumbs up for that.

Cons:

They took everything that worked in v1, and messeed with it.

There is tons of back-and-forth in these missions, they are less linear - where you would be transported to an area with a defined goal in the first, now you have to keep going back to places you have already visited repeatedly to unock a tiny bit more of the map at a time, usually by talking to some guy and doing something with the last guy so that you can talk to the next guy. I got tedious at about the point that I quit.

The control scheme is ruined. It's harder to navigate. This is merely a side-effect of...

They changed the camera angle. Now you can rotate the camera, but you can see less (the camera is too close) with a more isometric / top down view, you feel really restricted after playing the previous game. It's painful.

The story is long winded and drawn out. With the first it was always just action action action - back to base to heal - teleport to some more bad guys - Now it's go back to the other side of the map, talk to some girl, got tot eh other side of the map, talk to some other girl, steal her chicken, go to the other side of the map, hug some trees, go to the other side of the map, cook the chicken, go to the other side of the map, talk to some girl and give her the cooked chicken, go to the middle of the map, talk to some girl to join your party, go back to the tree hugging place, talk to some girl... Oh goody! a mission!

I only discovered halfway through the 1st game that there are a limited number of potions in the world... that is to say, once you have bought the shop (wizard) out, that's it, you can't get any more. I discovered this just in time to really start conserving them for the invetible boss-battle. So glad I did. If i'd had none, at the final boss I'd have needed to have replayed the entire game again, conserving health as best I could. That would'a happened, sure. Same messed up scheme here.

OH THIS IT THE WORST PART: The battles where you have to protect some NPC - So you get into a fight, right? (yeah, finally). but you gotta take this gimp with you that you have no control over. He is an idiot, too. He rushes in headlong in some random direction, and if you don't keep up with him, he'll go in 1v6 Solo, and die:Game Over -Try Agia. If you do keep up with him, he'll rush in and try and play meatshield so you gotta take out the guys he's fighting. but as soon as you do, he will rush straght for the next batch. Remember that some of your strongest guys in your party are very slow (can move very few tiles per turn) and the more you protect him (kill the guys doing damage to him) the further from your best characters he runs, making it harder and harder to fight these... Oh he's dead:Game Over - Try Again. That is of course presuming that you can follow him at all - when he starts goig for it, you don't even always know where he runs off to - the fight may be over several screen-widths, and you may be trying to move one of the slower characters up toward the battle when it's won, so he rushes off on his own, you don't even see where he goes, so you run foward to find him only for him to have doubled back and gone the other way... on his own... This wouldn't be quite so bad if it didn't swicth between a free-roam mode when out of combat and a turn-based mode when in combat. I can't be bothered explaining why, except that he can get into trouble faster than you can get to him. Yay.

That's pretty much all that I can think of at the moment, but the combination of drivel, tedious and unexciting mini-missions, restricted camera views, and scuicidal NPC's in battles are what broke it for me.
Posté le : 9 juillet 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
167 produits enregistrés
6 évaluations
0.6 heures en tout
For a game that prides itself on humour, D&D fails to live up to the proper standards of an RPG with awkward characters, dull combat and less than stellar visuals.

Poor and unentertaining combat mechanics, ear-piercing dialogue and bugs prevented me from immersing myself in this spoof of an RPG universe. Save yourself the 10 bucks and don't go anywhere near Grotesque Tactics 2 – Dungeons and Donuts.
Posté le : 17 mars 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
10 personne(s) sur 11 (91%) ont trouvé cette évaluation utile
135 produits enregistrés
14 évaluations
16.8 heures en tout
Grotesque Tactics 2 - Dungeons & Donuts (2011) est un jeu aux prétentions humoristiques se déroulant dans un monde de fantasy ironique basé sur Dungeons & Dragons et dont les combats se déroulent au tour par tour dans des environnements en 3D au style plus fréquemment rencontrés dans Neverwinter Nights, à ceci près que NWN possède une jouabilité et une caméra bien plus agréable. Signalons avant tout que les seules langues disponibles sont l'anglais et l'allemand.
On suit les aventures de Drake et sa quête pour sauver le monde, ce qui passe par la formation d'une guilde, entendez par là : la nécessité de réunir différents compagnons pour former un groupe d'aventuriers. L'histoire tourne donc autour de la création de la dite guilde et des relations avec d'autres instances présentes dans le donjon (elfe, mercenaire, Avatar), ce qui sert de terrain pour déployer l'humour du jeu qui se révèle pourtant bien inférieur à ce que l'on pourrait attendre d'un jeu dont le rire se veut un des piliers principaux.

Mais revenons un instant à la caméra. C'est le premier « vrai » soucis du jeu et il est absolument incontournable. En dehors des combats, elle colle au personnage mais il est possible de la « libérer » et de faire tout le tour des niveaux pour savoir ce qui nous attend. Ce qui est immédiatement frappant, c'est que la caméra est bien trop proche des personnages, surtout pour un jeu qui se veut tactique et où une vue d'ensemble aurait pu s'avérer utile d'autant plus qu'il n'y a aucune carte à consulter pour rapidement trouver ses repères. Une autre bonne raison d'inclure la possibilité de reculer la caméra aurait été les décors. Avoir le nez collé sur la piètre qualité graphique du jeu n'est clairement pas un avantage.
Durant les combats au tour par tour par contre, -là où il est nettement plus important d'avoir un bon contrôle de la caméra pour savoir exactement ce qui se passe-, celle-ci manifeste une volonté encore plus malveillante à travers les mouvements qu'elle fait automatiquement. Parfois la caméra suit les personnages, parfois les ennemis, parfois elle pense suivre une quelconque action, en dehors du champ de bataille et l'écran affiche des décors vident pendant que les ennemis massacrent les personnages du joueur. C'est diablement pénible de se battre avec l'interface du jeu et de lutter pour orienter la caméra de manière à cliquer sur l'ennemi que l'on veut attaquer.
En somme, la caméra est le principale ennemi du jeu et, que vous le vouliez ou non, il faudra le combattre inlassablement.

Graphiquement maintenant, le jeu n'est pas très convainquant, même si esthétiquement parlant, le style est plaisant. La mise en œuvre avec des modèles 3D et des animations parfois douteuses laisse quelque chose à désirer à l'ensemble. En plus le jeu se permet des soucis d'optimisation et autres bugs en tout genre (pathfinding honteux, surtout pour un jeu où les déplacements se font sur une grille fixe : les personnages se retrouvent souvent coincés ou bloqués quand ils ne sont pas tout simplement perdus sur la carte ; l'impossibilité de terminer un tour, forçant le joueur à sauvegarder à chaque combat par peur de tout simplement ne plus savoir progresser ou à quitter et relancer le jeu et prier pour que cela résolve le bug ; les zones sont recyclées à plusieurs reprises ; etc.).
Le jeu est sorti en 2011 mais avec des commandes de personnages et de caméra aussi moisis, couplé à la qualité graphique absente, j'aurais eu bien du mal à le deviner si la question m'avait été posée : j'étais d'ailleurs persuadé qu'il datait au moins d'avant 2006.

Pour compenser l'imprécision des commandes, il faut signaler que les déplacements sur la grille de combat n'ont au final que très peu d'incidence. En effet, chaque personnage peut se déplacer d'un certain nombre de cases mais ceci sert juste à définir le rayon du cercle dans lequel il peut évoluer à sa guise, y compris aller jusque devant un ennemi, se raviver et revenir se cacher loin derrière sans pénalité.
Très pratique il faut le dire. C'est une solution ingénieuse pour résoudre une problématique qui ne devrait même pas être présente au départ. Cela n'est malheureusement d'aucune aide lorsqu'une case se met à bugger et devient inaccessible pendant l'un ou l'autre round, bloquant l'accès a une zone.

De plus, comme entre les combats on ne contrôle que le personnage principal et non ses compagnons, lorsqu'un combat s'enclenche, il y a très peu de chance que les personnages secondaires soient placées de manière idéale. Il est possible d'en réorienter certains mais pas d'autres, encore que même cet aspect est inconsistant. Serait-ce lié au fait que juste avant de tomber sur un ennemi, ces personnages avaient effectuer un déplacement, en dehors d'une phase de combat ? Si c'est bien le cas, le joueur se retrouve pénaliser durant les combats par le pathfinding minable qu'il ne contrôle pas ! En effet, rien de tel que commencer un combat pour se rendre compte qu'un des soigneurs du groupe s'est perdu deux pièces plus loin et mettra plusieurs tours pour simplement joindre ses petits copains.

L'aspect stratégique rencontre encore d'autres problèmes, durant les missions d'escorte de PNJ notamment. En plus de l'imprécision des commandes, des cases buggés, des ennemis buggés et du pathfinding pourri pénalisant les stratégies et formations que l'on pourrait éventuellement mettre en place, il faut maintenant protéger ces PNJ's, dont l'IA est bien entendu extrêmement agressive. C'est comme essayer de protéger un kamikaze mélancolique, avec un game over à la clé. On se dit qu'en sauvegardant à chaque tour, il y a bien moyen d'arriver à quelque chose mais malheureusement recharger une sauvegarde faite en plein combat fait buggé le combat. Ah oui, et ces PNJ vous volent vos kills aussi.
Bref, à part en terme négatif pour ses multiples défaillances, l'aspect « Tactics » de Grotesque Tactics 2 ne méritent vraiment pas d'être mentionné.

Que peut-il alors bien rester au jeu ? Son humour ? Peut-être, mais même si l'on accroche fortement aux blagues et autres sottises du jeu, de nombreux passages obligatoires sont de longs couloirs remplis de monstres à trucider, forçant le joueur à utiliser durant de longues heures l'interface de combat, facile à prendre en main, mais imprécis et sans réel plaisir de jeu au final. Les divers talents à débloquer au fil des niveaux n'empêchent pas la lassitude de s'installer à travers la répétitivité des combats.
Et ça, c'est si on accroche à l'humour, ce qui n'est franchement pas une garantie ! De nombreuses références sont assez datées, ce qui ne me dérange pas plus que ça mais il y a peu de blagues qui ne sont pas de simples références d’œuvres comiques plus réussies.

Pour clôturer, je dois avouer m'être un peu amuser une fois le groupe réuni. Et finalement, je me dis que je suis peut-être trop dur avec le jeu... avant de continuer et de tomber encore une fois sur une mission d'escorte de PNJ à travers une zone pleine d'ennemis, tous « activés » par le PNJ en question qui n'arrivait pas à se décider sur la direction à suivre et à donc pris l'excellente décision de passer par TOUS les campements ennemis. Non, finalement... Non. Au plus j'y jouais, au moins j'avais envie de continuer. Les rares moments d'espoir s'accompagnaient de nouvelles découvertes de bugs ou de mécanismes de jeu complètement ratés. Après plus de dix heures de jeu, je jette l'éponge : lorsque des nouveaux bugs et autres problèmes sont les seuls éléments brisant la monotonie du jeu, c'est que quelque chose ne va pas.
Posté le : 30 novembre 2013
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non