Ce contenu nécessite le jeu de base Total War™: ROME II - Emperor Edition sur Steam pour fonctionner.

Évaluations des utilisateurs :
Globales :
plutôt positives (69 évaluation(s)) - 73% des 69 évaluations des utilisateurs pour ce jeu sont positives.
Date de parution : 17 déc 2013

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Contenu téléchargeable

Ce contenu nécessite le jeu de base Total War™: ROME II - Emperor Edition sur Steam pour fonctionner.

Acheter Total War: ROME II - Caesar in Gaul

 

À propos de ce contenu

Total War™ ROME II: César en Gaule

Pack de campagne

Description :

César en Gaule est un pack de campagne indépendant pour Total War: ROME II qui couvre la guerre d'expansion de Jules César contre les tribus gauloises. Les joueurs peuvent choisir parmi quatre factions jouables dans ce conflit : les Arvernes gaulois, les Suèves germaniques, les Nerviens belges et Rome, au fil d'une campagne qui s'inspire de l'ouvrage de César La Guerre des Gaules.

Plus localisée en termes d'époque et de géographie que Rome II (58-51 av. J.-C.), la carte de campagne de César en Gaule est une représentation plus étendue et plus détaillée de la Gaule et de la côte sud de la Bretagne.

Par rapport à la carte de la Gaule dans ROME II, celle de César en Gaule contient davantage de régions et de provinces, plus de factions (jouables ou non) et une série de célèbres généraux et hommes d'État historiques que le joueur emploiera ou affrontera selon la faction qu'il a choisie.

Cette guerre, source de profits et de gloire pour César, l'a rendu extrêmement populaire auprès des habitants de Rome... mais beaucoup moins vis-à-vis des sénateurs, qui le voyaient renforcer son propre pouvoir au cours d'une série d'événements qui contribueraient finalement à son ascension au titre de Dictateur.

César en Gaule diffère du jeu principal ROME II de plusieurs manières :

Nouvelle carte de campagne :

La carte de campagne de César en Gaule est une représentation améliorée et plus détaillée de la Gaule. Les joueurs peuvent s'étendre sur 18 provinces regorgeant de ressources, avec de nouveaux villages et de nouvelles capitales provinciales.

Focalisation plus marquée sur les personnages :

De nombreuses factions emploient de grands généraux et hommes d'État historiques (par exemple, Rome est représentée par Jules César lui-même, Marc-Antoine et bien d'autres). Chacune des quatre factions jouables a également un chef qui représente le joueur au cours de la campagne.

24 tours par an :

Comme César en Gaule se déroule sur une période beaucoup plus courte (58-51 av. J.-C.) que la campagne de grande envergure de ROME II, chaque tour représente deux semaines plutôt qu'une année. Cela signifie que les saisons font leur retour. Cependant, l'effet de ces saisons sur le jeu n'est pas toujours prévisible et pourrait varier d'une province à l'autre. Par exemple, un automne tardif pourrait entraîner de bonnes récoltes, mais un été long et sec pourrait affecter votre production de nourriture.

Campagne multijoueur compacte et focalisée :

Si vous cherchez une campagne multijoueur plus rapide, César en Gaule introduit des options intéressantes. En raison de l'envergure géographique et des 48 factions ennemies, les campagnes coopératives ou compétitives à 2 joueurs sont plus directes, plus focalisées et nécessitent moins de temps qu'une campagne complète.

Nouveaux défis intermédiaires :

Ceux qui atteignent la moitié du jeu découvriront de nouveaux défis à relever qui remplacent les guerres civiles de ROME II. À la tête d'une tribu gauloise, vous devrez affronter des forces lourdement armées envoyées par Rome, et dans le camp des Romains, vous verrez les Gaulois se rebeller et former des alliances contre vous.

Nouvelle bataille historique :

César en Gaule ajoute une nouvelle bataille historique : le siège d'Alésia. Ce combat marqua le tournant de la guerre des Gaules de César et s'acheva par la capture de Vercingétorix, qui fut ensuite conduit à Rome et exécuté à la suite du triomphe de César.

Reproduite du point de vue de César, la bataille d'Alésia nécessite de maintenir le siège sur la forteresse de Vercingétorix. Le combat commence par le déploiement des forces romaines avec leurs propres fortifications autour d'Alésia. Le joueur doit guider les Romains et les aider à résister aux attaques venant d'une imposante armée de renforts, ainsi qu'à l'intérieur de la forteresse elle-même.

Nouvelles factions jouables pour la campagne complète de Total War: ROME II

En plus des factions jouables dans la nouvelle campagne, César en Gaule ajoute trois nouvelles factions jouables au jeu principal :

• Nerviens (barbares belges)
Formant la plus puissante et la plus farouche des tribus belges, les Nerviens ont des origines aussi bien celtes que germaniques. Leur composition unique reflète ce mélange de cultures et offre de nouvelles possibilités pour créer des configurations d'armées uniques.

• Boïens (barbares gaulois)
Formant l'une des plus grandes tribus gauloises, les Boïens occupaient la Gaule cisalpine, la Pannonie, la Bohème et la Gaule transalpine. Leurs nombres faisaient d'eux une force redoutable, mais ils étaient à l'écart des autres tribus gauloises géographiquement parlant, et exposés directement aux farouches clans germaniques et aux Daces.

• Galates (barbares anatoliens)
Gaulois de l'Est, les Galates migrèrent en Asie Mineure suite à l'invasion des Celtes dans les Balkans. Ils arrivèrent par la Thrace aux alentours de 270 av. J.-C., menés par les généraux Lutérios et Léonorios. Retranchés en plein cœur du territoire hellénique et face à plusieurs factions ennemies, les Galates vous feront découvrir une facette intéressante et complexe du jeu.

Nouvelles unités :

En plus de leur composition normale, les factions jouables de César en Gaule (et celles ajoutées à la campagne principale de ROME II par César en Gaule) disposent également des nouvelles unités suivantes :

Boïens (ROME II)

• Partisans bretteurs (infanterie à épée)
Quand le seigneur commande, l'épée frappe.
• Lanciers vétérans (infanterie à lance)
Le combat renforce les muscles et le cœur, et assourdit les cris des lâches.

Galates (ROME II)

• Légionnaires galates (infanterie à épée)
Les Celtes ont appris aux Romains plus qu'ils ne veulent bien l'admettre, mais l'inverse est également vrai.
• Pillards galates (cavalerie à javelot et épée)
Les ennemis en déroute savent qu'il vaut mieux fuir qu'affronter les pillards qui n'épargnent aucune vie.

Tribus gauloises (ROME II et César en Gaule)

• Bretteurs d'élite (infanterie à épée)
Ces hommes ont une bravoure à toute épreuve et manient leurs armes avec virtuosité.
• Lanciers d'élite (infanterie à lance)
La cotte de mailles n'attiédit pas le cœur du guerrier ni sa soif de combat.
• Chasseurs gaulois (infanterie à arc furtif)
Les talents du chasseur, qui excelle dans l'art de se cacher et de lancer des attaques surprises, sont tout aussi utiles au guerrier.

Nerviens (ROME II et César en Gaule)

• Bretteurs féroces (infanterie à épée)
Après avoir obtenu son épée longue, un Celte n'en sera séparé que par la mort.
• Bretteurs de guérilla (infanterie à épée furtive)
• Ces épéistes frappent au moment et à l'endroit où leurs ennemis s'y attendent le moins.
• Puissants destriers (cavalerie à lance)
Chevauchant leurs intimidantes montures, ces guerriers aux frappes redoutables sèment la peur dans le cœur des ennemis.
• Lanciers nus (infanterie à épée)
Qui a besoin de vêtements quand on a plus de courage que quiconque ?
• Chasseurs gaulois (infanterie à arc furtif)
Les talents du chasseur, qui excelle dans l'art de se cacher et de lancer des attaques surprises, sont tout aussi utiles au guerrier.

Auxilliaires

• Chasseurs gaulois auxiliaires (infanterie à arc furtif)
Un chasseur se doit de mettre ses talents au service de Rome.
• Noble cavalerie auxiliaire (cavalerie à lance)
Un soldat monté en armure a toujours son utilité pour une armée romaine.
• Bretteurs nus auxiliaires (infanterie à épée)
Les farouches dieux de la guerre devraient être utilisés à l'avantage de Rome.
• Épées courtes auxiliaires (infanterie à épée)
Parfois, c'est la bravoure au combat plutôt que le talent qui fait la valeur d'un homme.

Mercenaires

• Chasseurs gaulois mercenaires (infanterie à arc furtif)
La chasse à l'homme offre souvent les plus belles récompenses.
• Noble cavalerie mercenaire (cavalerie à lance)
Même un noble a son prix, et il n'hésitera pas à prendre les armes en échange d'or.
• Épées nues mercenaires (infanterie à épée)
Les dieux de la guerre bénissent les mercenaires tant qu'ils se battent avec courage.
• Épées courtes mercenaires (infanterie à épée)
Il est souvent suffisant de vendre sa bravoure et son goût pour la gloire.

Configuration requise

Windows
Mac OS X
    Minimum
    • OS: XP/ Vista / Windows 7 / Windows 8
    • Processor:2 GHz Intel Dual Core processor / 2.6 GHz Intel Single Core processor
    • Memory:2GB RAM
    • Graphics:512 MB DirectX 9.0c compatible card (shader model 3, vertex texture fetch support).
    • DirectX®:9.0c
    • Hard Drive:35 GB HD space
    • Additional:Screen Resolution - 1024x768
    Recommended:
    • OS:Windows 7 / Windows 8
    • Processor:2nd Generation Intel Core i5 processor (or greater)
    • Memory:4GB RAM
    • Graphics:1024 MB DirectX 11 compatible graphics card.
    • DirectX®:11
    • Hard Drive:35 GB HD space
    • Additional:Screen Resolution - 1920x1080
    Operating System: OS X 10.7.5
    • Processor: 1.7 GHz Intel Core i5
    • RAM: 4 GB RAM
    • Hard Drive: 25 GB
    • Video Card: 512 MB AMD Radeon HD 4850, NVidia GeForce 640 or Intel HD 4000
    • Screen Resolution: 1024x768.

    Unsupported graphics chipsets for Mac: NVidia GeForce 9 series, GeForce 300 series, GeForce Quadro series, AMD Radeon HD 4000 series, Radeon HD 2000 series
    • Operating System: OS X 10.7.5 (or later)
    • Processor: 2nd Generation
    Intel Core i5 (or greater)
    • RAM: 8 GB RAM
    • Hard Drive: 25 GB
    • Video Card: 1 GB NVidia 750 (or better)
    • Screen Resolution: 1920x1080.

    Unsupported graphics chipsets for Mac: NVidia GeForce 9 series, GeForce 300 series, GeForce Quadro series, AMD Radeon HD 4000 series, Radeon HD 2000 series
Évaluations des utilisateurs
Le système d'évaluations des utilisateurs a été mis à jour ! En savoir plus
Globales :
plutôt positives (69 évaluation(s))
Publiées récemment
king- murrieta
Posté le : 29 juin
how come i just bought this dlc and some others but ut telling me to restart my rome total war
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
erick
Posté le : 26 juin
Not bad. Played as Nervii. Nice units and I find it an interesting alternative to a regular Campaign.

It should be noted the tech tree is different. Civ techs take one turn each but cost money (at least for the Nervii). Military tech is the same as before. I thought the DLC was broken because my income was going all over the place.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
maximilien20021
Posté le : 1 juin
Une super extention rajoutant une campagne ET 3 factions jouable (certes pas forcement les meilleurs). La campagne est assez lonque, la carte est détaillé: je conseille vivement ce DLC !
Après la battaille historique d'Alésia est bien mais difficile a gagné :)
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
PewDiePie
Posté le : 8 mai
meh
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Fodder, Cannon
Posté le : 18 avril
The only reason you would play this campaign is to play with less btw turn loading times
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
LNER_4472
Posté le : 14 mars
I would get Hannibal at the Gates instead. This DLC seems fun but it isn't, I just wasn't drawn in to it like the other campaigns. The only good that I got out of this was the battle of Alesia. Please get some other DLC than this one.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Scarlet Pumpernickle
Posté le : 23 février
There's not much one really needs to say about campaign DLCs for the Total War series. They're always pretty much an elaboration on the same period the initial game is set in, but blows up a specific area (in this case Roman period France and Germany) so you can focus on notorious campaigns of historical figures. In this one, it's Caeser in Gaul, the quintessential campaign for any fan of Roman history.

Basically, if you enjoyed Rome 2, you're going to enjoy this campaign. You get to spend a bit more time focusing on certain aspects of heroes and units while returning to the multiple turns per year model they utilized in Napoleon and Shogun 2. This was a good move in my opinion, as my least favorite part of Rome 2 Grand Campaign is the 1 turn = 1 year.

I give this one the recommendation, and if you're a fan of Total War then you can feel secure in your purchase.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Caligu1a
Posté le : 30 janvier
You are caesar, even if in this game he is a silver haired, shrivelled faced patrick stewart looking old man at 40 when in gaul ?!?!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
김정은 "Kim Jong Un"
Posté le : 26 janvier
eh, its ok the real reason i got it was for the factions
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
ANKH
Posté le : 26 décembre 2015
yup. its good. lack of unit diversity though
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Évaluations les plus pertinentes  Dans les 30 derniers jours
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
Posté le : 26 juin
Not bad. Played as Nervii. Nice units and I find it an interesting alternative to a regular Campaign.

It should be noted the tech tree is different. Civ techs take one turn each but cost money (at least for the Nervii). Military tech is the same as before. I thought the DLC was broken because my income was going all over the place.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Évaluations les plus pertinentes  Globales
5 personne(s) sur 7 (71%) ont trouvé cette évaluation utile
3 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
Posté le : 2 octobre 2015
Très Sympa.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 5 (60%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
Posté le : 30 janvier 2015
très bon jeu
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 8 (38%) ont trouvé cette évaluation utile
7 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
Posté le : 20 décembre 2014
C'est la gaul !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 14 (7%) ont trouvé cette évaluation utile
3 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Non recommandé
Posté le : 28 février 2015
j ai acheté le jeu 20 euros ,mais pendant 15 jours j ai pu jouer ,mais apres une mise ajour ;je ne peut plus jouer avec
c est une veritable escroquerie
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
69 personne(s) sur 74 (93%) ont trouvé cette évaluation utile
2 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
Posté le : 24 octobre 2014
A great scenario for Total War Rome 2, played on a new Gaul based map, with some limited neighbouring areas, such as southern Britain. You can of course play as the Romans, or as a number of the Gallic factions of the time.
The game is shorter than the standard game, and seasonal weather conditions help give the game an authentic feel.
My one gripe is that despite the campaign supposedly ending in 51BC, if you don't in fact win by that time (by achieving your factions set goals), the game just rolls on into 50BC without any kind of notification that you failed the scenario. I played a full 186 turns and then stopped once 50BC arrived. The option to play on is definitely welcome, but there should be some kind of splash screen. I would rather come back and try again within the timeframe, than spend the rest of my life trying to complete one scenario.
However, this aside, this has definitely been the best Total War experience I've had to date. Definitely recommended.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
32 personne(s) sur 32 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
2 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
Posté le : 4 octobre 2015
Eh, it's ok.

For history enthusiasts, it is kind of cool to re-create Caesar's campaigns in Gaul, or play as one of the tribes attempting to resist his conquest. But unlike the base game, I see little reason to play through this side-campaign more than once. Honestly, it didnt really feel much different from the main game, except that for Rome you eventually have to deal with the Gauls uniting against you in a way not so different from the "realm divide" found in Shogun 2.

Overpriced, but at least this is a DLC with actual new content in it. Grab this on a sale if it seems interesting to you.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
29 personne(s) sur 42 (69%) ont trouvé cette évaluation utile
6 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
Posté le : 27 novembre 2014
Really Amazing DLC, Great time of history, Who you are? or who you want to be? The great Caesar or The great king of Gaul, vercingetorix!! go inside of results, no I prefer you make your own history in this time of amazing battles such siege of Alesia and battle of gergovia, Amazing battles, Amazing history, amazing generals, AMAZING DLC :)
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
60 personne(s) sur 98 (61%) ont trouvé cette évaluation utile
6 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Non recommandé
Posté le : 16 janvier 2015
Caesar in Gaul fails to make any meaningful attempt at recreating the actual campaign of Caesar. That is the real purpose of a mini-campaign, to be a focused map and a focused campaign based around these historical wars. As just a sandbox, it plays no differently than the base game.

The technology trees are at times lazy and poorly designed. Multiple turns per year advertised as a meaningful feature, as with seasons and attrition. TPY, seasons and attrition all should have been part of the Grand Campaign.

The Caesar tree focuses on Imperium, which is largely an unwanted effect in this campaign specifically because of the unavoidable Gallic Uprising at maximum Imperium. As well, most of the technologies aren’t anything worthwhile, while other parts are quite valuable. (ie. Elite “Legionary Equipment” and “Befriend Gallic Chieftains” are fantastic cost-saving moments, but “Appoint Legates” and “Bribe Gaius Scribonius Curio” are counterproductive at the best of times, serving to pump-up the unwanted Imperium not as a counter-measure to the player but because CA don’t seem to understand their own mechanics.

The Crassus tree is actually well done, with commerce being the focus, the bonuses being large enough to validate the overall cost of that branch of the tech tree. There is nothing special about it, nothing that meaningfully reflects what undistracted support from Crassus would mean. He was more pliable than Pompey and a lesser rival, being in his old age and not having long to last.

The Pompey side of the Roman tech tree is weird, with articles such as “Promote Hispanic Claim” which provides Level I horses and decreases unit cost, but it does not explain where those horses are from (though it can be assumed they’re imported from Hispania, nothing is said in the description of the quality of Iberian horses). Likewise “Banquet for Julia” is a meaningless tech tree that costs a hefty 4000 and offers a measly 4% decrease in unit cost and +4 public order from Latin culture. For “Support for Pompey”, you often only get a weak decrease of unit cost to some unrelated event. “Return Legion”, as the end of Pompey’s tree is nonsense. The loss of Pompey’s legion was a big deal and an intentional move to ruin Caesar, but there is nothing reflecting that via this technology. How about a large boost in one area, while resulting in the loss of allowed Army power (ie. reduction to 15 or 14 Armies allowed from 16 at Maximum Imperium)? There are better ways to use these characters and events, Pompey was his principle ally and rival.

As for the Barbarian factions, their tech trees are reshuffled versions of the Grand Campaign to fit the timing and theme of the campaign, which is acceptable. Though the pay-for-tech system leads to situations of unreasonable cost for little in return.

The Gallic Uprising and Roman Escalation are broken, the former being absurd and rendering the game to a standstill and the Roman AI completely failing to use the latter.

“New units” introduced in this should have been in the base game at release, in the case of Chosen Swordsmen, Chosen Spearmen, and Gallic Hunters (playing Arverni previously was much more dull and stark, without midtier units). The Mercenary and Auxiliary types introduced also seem like things that should have been in at release.

Massilia now being made playable in GC, they should have been “unlocked” in CiG, as they would have provided a unique start and roster. A near-Iberian and Briton faction should also have been playable, as they would similarly open unique starting points and varied rosters. The historical battles introduced are weak, and do not compare at all to the well scripted and impressive battles of Shogun 2.

There are also small details missing, such as the withdrawals of Pompey’s Legions from Caesar (the technology for it is meaningless), Caesar’s use of/access to Cretan Archers, etc. Reduced what could and should have been reasons to have trade nodes into technologies (ie. getting resources through technologies in a broken and forced tech tree, instead of actually trading to acquire them using nodes).
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
16 personne(s) sur 22 (73%) ont trouvé cette évaluation utile
2 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
Posté le : 3 février 2015
Started campaign in VH and two times I was close to restart the campaign because the gauls attack with thousand and thousand men every turn... Now my Caesar is lvl10 and my legion I is lvl8 and I still captured only 1/2 of Gallia...

I recommend this campaign because is more difficult then main campaign and we need to be more careful with strategic decisions!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante