Découvrez l'immense monde de Nihilumbra et accompagnez Born dans sa quête pour découvrir sa véritable identité tout en essayant d'échapper à son incurable malédiction. Born a été créé depuis le néant absolu.
Évaluations des utilisateurs : Très positive (637 évaluation(s))
Date de parution: 25 sept 2013

Connectez-vous pour ajouter ce jeu à votre liste de souhaits ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Nihilumbra

 

Recommandé par les curateurs

"Une véritable épopée poétique."
Lire la critique complète ici.

Mises à jour récentes Tout voir (6)

13 juin

Win a Nihilumbra interactive making-off app by sharing with us your favourite moment in the game.

Grab It Magazine published an special app dedicated to Nihilumbra making off. It's full of insights and with tons of graphics and music.

We have four codes to giveaway! you only have to comment and like this post on facebook telling us your favourite moment in the game! Will decide the winners on Monday.

Link to the app: http://t.co/IYjhfD69x5

Esta semana la revista Grab It Magazine ha publicado un número especial dedicado a Nihilumbra, con un making off lleno de gráficos y muy bien ambientado. Tenemos cuatro códigos para sortear entre todos aquellos que comentéis aquí diciendo vuestro momento favorito del juego. ¡Estamos deseando conocerlo! Decidiremos los ganadores del sorteo el lunes.

Link a la app: http://t.co/IYjhfD69x5

0 commentaires Lire la suite

Articles

“is the kind of game that many will look over because they think they’ve played things like it hundreds of times before. It’s not. This is a project filled with incredibly smart puzzle design and an important message at its core. Anyone who absentmindedly picked it up during a sale should do themselves a favor and play right now. If you don’t yet own it, then definitely consider making a purchase in the near future. Nihilumbra is a thoroughly enjoyable experience that will stick with you. (4.5/5)”
http://www.hardcoregamer.com/2013/12/07/review-nihilumbra/64848/

“The whole game is great, but for me the presentation takes Nihilumbra from being a fun and clever indie game to something really special. Its presentation rivals games like Braid and Limbo. Everything looks hand drawn and a bit ethereal, a mix between a Tim Burton movie and a Jhonen Vasquez comic. The visuals are complemented by an orchestral score that’s just Danny Elfman enough, and narration that is very well voiced for the story. The tone of the game is serious, and the presentation really supports that rather than undermining it and making it come off as silly.”
http://www.4colorrebellion.com/archives/2013/09/23/4cr-plays-nihilumbra/

“Nihilumbra shines brightest here (Void Mode). Where the story merely hints at the potential of behind its mechanics, Void Mode demonstrates their genius. It brings out Nihilumbra’s best levels, testing your mettle while retaining the game’s penchant for easily understood puzzles. The mode tests you without employing opaque logic, making you reexamine how you approach problem solving. Plus, there’s even a couple story hooks that bring some additional closure, thus sweetening the deal. (4.5/5)”
http://entertainium.org/pc/nihilumbra-review/

Steam Greenlight

À propos de ce jeu

Découvrez l'immense monde de Nihilumbra et accompagnez Born dans sa quête pour découvrir sa véritable identité tout en essayant d'échapper à son incurable malédiction.
Born a été créé depuis le néant absolu. Quand il quitte le vide et arrive dans le monde, il entame une longue odyssée où il apprendra comment utiliser les couleurs qui l'entourent, ce qui lui donnera de puissants pouvoirs; bien qu'il devra en payer le prix fort.

Le vide ne doit faire qu'un. Il le réclame et le traquera sans fin, détruisant tout sur son passage. Pour rester en vie, Born devra condamner la terre sur laquelle il marche, la faisant disparaître à jamais.

Check www.nihilumbra.com for a browser demo!

CARACTERISTIQUES

  • Changez votre environnement en utilisant cinq couleurs différentes.
  • Usez des cinq mondes comme bon vous semble et transformez-les selon votre guise.
  • Bande originale composée par Alvaro Lafuente.
  • Débloquez une bonne surprise en finissant le jeu. Nouveau jeu garanti.

Configuration requise

Windows
Mac OS X
SteamOS + Linux
    Minimum:
    • OS: Windows XP/Vista/7
    • Processor: 1.6 GHz
    • Memory: 2 GB RAM
    • Hard Drive: 3 GB available space
    Minimum:
    • OS: Snow Leopard or later
    • Processor: Intel Mac
    • Memory: 2 GB RAM
    • Hard Drive: 3 GB available space
    • Additional Notes: Nihilumbra is not compatible with Apple Trackpad.
    Minimum:
    • Processor: 1.6 GHz
    • Memory: 2 GB RAM
    • Hard Drive: 3 GB available space
Évaluations intéressantes des utilisateurs
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
6.9 heures en tout
Posté le : 18 novembre
Excellent jeu de plateforme !
Quoique si vous cherchez de l'action pure et dure cela ne vous conviendra sans doute pas.
J'ai aimé le côté poétique, les graphismes, la musique, toutes les intéractions, l'aspect réflexion pour passer une zone difficile.
Pour moi ce fut un jeu relaxant qui change des jeux de plateforme habituels, le gameplay est très agréable, la difficulté très très modérée...
...Mais une fois le jeu terminé, un "nouveau" jeu se débloque et là ce n'est pas la même ! Donc une durabilité totale plus que satisfaisante.
Plusieurs niveaux avec de nombreuses étapes.
De mon point de vue, pour l'esprit du jeu et son côté artistique c'est une perle.
On regrettera la 1ère partie trop courte et éventuellement les touches du clavier qu'on ne peut modifier pour jouer.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
2 personne(s) sur 3 (67%) ont trouvé cette évaluation utile
1.3 heures en tout
Posté le : 20 novembre
Never before have I sympathized so much for, literally, a character who is nothingness. ;-;
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
0 personne(s) sur 4 (0%) ont trouvé cette évaluation utile
3.0 heures en tout
Posté le : 16 novembre
One word to describe it ... depressing.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
2.6 heures en tout
Posté le : 3 novembre
Ne jouez pas à ce jeu sans le son. Vous rateriez cette voix off très bien choisi qui cadence le jeu de tout son long et donne la touche de poésie qui aurait sûrement manqué à cette atmosphère. Bien sûr, elle est en anglais mais un anglais simple et dit assez lentement pour être compréhensible. Le personnage est attachant malgré lui, malgré ce qu'il entraîne dans le monde qu'il visite. Les puzzles proposés dans le parcours normal sont assez simples et finalement, le jeu est surtout un petit retour sur nos questions existencielles et vaut le détour. Surtout si vous aimez être bercés par l'ambiance du jeu auquel vous jouez.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
2.7 heures en tout
Posté le : 22 novembre
Probablement l'un de mes petits coups de coeur, je vais expliquer pourquoi.

Sons : Cette voix off, cette voix off, elle est... Magique... Réellement hein ! Pour moi de ce côté, y a rien à jeter les musiques sont présentes sans être écrasantes et savent parfaitement transmettre ce qui doit être transmis.

Graphisme : Bon, là, c'est purement une question de gout, on aime ou on aime pas.

Histoire : L'histoire est simpliste, mais c'est aussi bien comme ça... A vrai dire, c'est même mieux, vous le découvrirez assez rapidement, mais au final, on ne sait que peut de choses sur le protagoniste ou le monde dans lequel il évolue, mais je trouve que le tout donne une certaine poésie au jeu, et je ne m'en lasse pas.

Gameplay : Il est argumentablement bon ou mauvais, malheureusement, ça dépend du gout de chacun, si vous aimez les jeux de reflexion, alors vous apprécierez, si vous n'apprécier pas cogiter plus de 2 secondes, passez votre chemin !

Deux petits trucs à signaler : Premièrement, le jeu dispose d'un second mode de difficulté, en gros, quand vous finissez le jeu, vous pouvez le refaire à nouveau. Deuxièement, bien que ce ne soit pas prévu par le jeu de base, il est possible de "jouer à deux" en gros, suffit qu'un joueur controle le perso, et l'autre contrôle l'espèce de pointeur de peinture. ça peut sembler con, mais c'est assez drôle ainsi !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
4.8 heures en tout
Posté le : 27 octobre
This game felt a lot like some asked "hey what would happen if we took the portals out of portal two, just focused on the special goos, and made it a 2d platformer". Simple level design, and interesting puzzles, which involve the interaction of several different "colours" (which you acquire over the course of the game, obviously). You "paint" these colours onto surfaces, and they have different effects. The tone of the game seemed a little dark for the light nature of the play elements, but was fun none the less. The story is fairly brief, but there is a challenge mode which I have not completed. A good solid game, but not an amazing one.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
3.9 heures en tout
Posté le : 3 novembre
Just what I like Prince of Persia & Limbo
,its clever,intelligent puzzle
dark, atmospheric platform game
beautiful..definitely hidden gem
glad I found it.
You play as Born, a being that emerges from the Void & takes on a humanoid shape. You explore the world, gaining colours, each with an ability to help you progress. You 'paint' them onto a surface to activate that ability, whether it's making the surface slippery, sticky, burning hot, bouncy or conductive. You then use these colours to solve puzzles, defeat Void monsters & escape the Void as it hunts you across the side-scroller world.
'Its one of my all time best games' :)
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
1.2 heures en tout
Posté le : 2 novembre
Do not play if depressed.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
6.9 heures en tout
Posté le : 5 novembre
The game is quite nice and generally I'd recommend it, but ...

  • Story mode is too easy
  • The narraror in story mode is only for the very depressed, I really don't know what this talking about "guilt" is all about, it's just annoying.
  • Some levels in void mode can bee very hard, there is no way to adjust difficulty.
  • impossible to remap keys
  • it is not a real side-scroller, so often when you move to a new screen you are confronted with a situation that will kill you and you'll have to redo everything from the last save point to enter this screen prepared. Often the sitation that is presented is not really hard to resolve if only you would have had a chance to see it half a second before. Or maybe that's just me being slow ... In void mode this can become very annoying. Well, at least there is an achievement for dying 10 times in a row in void mode ;)

Apart from that it is fun to play.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
2.4 heures en tout
Posté le : 5 novembre
I enjoyed the story mode. I didn't do Void mode as there is no extra story and I hear it is very frustrating. Instead I'll play Super Meat Boy or 1001 Spikes. Terrible at both, but at least I find them easy to play and fun. I say this is worth playing through for the story.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
0.8 heures en tout
Posté le : 19 novembre
Indie games always tend to be either hit or miss, but after playing Nihilumbra for quite a bit, I can safely say that the creators certainly hit the mark on this one.

I definitely enjoyed the art style and idea of the story, a creature born from the nothingness of the world, seeking a purpose in a world in which it doesn't belong. While a puzzle/platformer with a nice challenge in it's own way, I find that between the story, art style, narration, and the way the whole thing ties together, makes it a beautiful piece of work that can certainly hold well in the argument of whether or not games can be viewed as art.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
2.6 heures en tout
Posté le : 20 novembre
A game of two halves, one reasonably easy and entertaining in its portentous but well-meant way (this is better than Depression Quest, for example), and the other... well, once you've finished the game, it unlocks Void Mode, which is a remix of the entire game, and I didn't get past the second screen, mostly because I thought, well, what's the point. So I recommend it (at a cheap price) for the first half, but you should expect it to glide by in a peaceful couple of hours and then become frustrating / the really hard game you actually want to play.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
4.5 heures en tout
Posté le : 10 novembre
Loved it. Beautiful game and graphics, magic and entertaining.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
0.9 heures en tout
Posté le : 15 novembre
A superb and wonderous platform adventure with a captivating narrative and story.
https://www.youtube.com/watch?v=EVdhBVXlaQs
You start life as a blob in a place called 'The Void' but soon take up human form in search of adventure and meaning. But all is not what it seems... the Void is chasing you! This is a superb and clever platformer that will fill you with a sense of wonder and adventure. - Highly Recommended!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
8 personne(s) sur 8 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
5.9 heures en tout
Posté le : 14 septembre
Si on devait - si on pouvait - reprocher quelque chose à Nihilumbra, c'est qu'il est trop court. Et même ça, c'est sujet à caution : tout dépend de ton niveau, lecteur.

Généralement la première phrase est un avertissement déguisé. Ici, ce n'est pas le cas, même avec la pire mauvaise foi du monde. Nihilumbra est tout sauf court... Enfin, ça va dépendre.

Passons aux choses sérieuses, donc.

Nihilumbra est un package comme on en voit bien peu, que ce soit en AAA ou en indé. D'abord, sache-le, ô lecteur, c'est un port d'un jeu iOS. Et il est foutrement bien porté. Pas d'arnaque à l'horizon : la transition est sans faille ou presque. Presque ? Presque. (L'art d'aligner trois fois le même mot sans avoir l'air d'y toucher, c'est un art. Bwaha.) Il y a eu un oubli, relativement malheureux au niveau du tutoriel : on peut changer de couleur avec les touches numérotées. Voilà. C'est tout. C'est le seul défaut du port.

Non, je n'excuse rien. C'est VRAIMENT le seul foirage apporté par la transition vers le bureau.

C'est déjà de bon augure, non ? Je veux dire... Comparé à la version iOS, voici ce qui compose la version PC :
* Le même jeu
* Des contrôles adaptés, réactifs, doublés (flèches ou ZQSD), avec trois méthodes de changement de couleur (roulette de la souris, tab et les touches numérotées)
* Des textures HD
* Une bande-son remasterisée
* Un narrateur

Et chacun de ces points - CHACUN - a été léché au point d'en être baveux. Et oui, c'est un compliment. On va en parler, mais avant cela...

Nihilumbra est un oxymore. C'est le jeu le plus touchant et le plus macabre que j'aie vu sur le marché. Le plus jovial et le plus triste. Ça fait beaucoup de superlatifs, mais il faut bien se mettre en tête qu'il réussit là où Braid se casse lamentablement la gueule, là où Fez fait piètre figure et là où Limbo ressemble à une coquille vide.

Il n'y a pas de pseudo-intellectualisme dans Nihilumbra. Il n'y a que l'histoire de Born/Né (qu'on appellera Né à partir d'ici, juste pour te faire chier, lecteur :)), ce fragment (né) du Néant qui décide qu'il en faut davantage que rien pour exister, et de son voyage intérieur et physique. La beauté de Nihilumbra réside dans sa simplicité : le jeu ne te carre pas des pseudo-questions pseudo-existentielles dans la face à la truelle, ne te demande pas de te poser des questions sur le rapport de la nature humaine aux notions divines ou autres, bref : le jeu ne te prend pas pour un con.

Par contre, il te prend par la main et l'appareil reproductif en même temps que les tripes, et te pousse vers l'avant, parfois doucement, parfois plus brutalement, vers une conclusion que tu verras peut-être venir, mais qui n'en amènera pas moins une profonde satisfaction, quel que soit ton niveau de jeu.

Qu'est-ce à dire ? Nihilumbra, quelque part, c'est deux jeux. Il y a d'abord le jeu de base, où l'on suit Né pas à pas, où l'on apprend les rouages du jeu, mais aussi et surtout où l'on profite du paysage et de la narration.

Il faut dire deux choses à ce propos. La bande-son est une pure merveille. Entêtante, envoûtante, elle se fait tour à tour mélancolique, gaie, stressante, et met toujours en valeur le jeu et ses moments. Il est pratiquement impossible d'y trouver la moindre faille tant elle fait partie intégrante de l'expérience.

Et le narrateur est... Hastur, c'est difficile de trouver un compliment suffisant. Il existe. Il est. Plus qu'une voix désincarnée, il est un personnage à part entière, le pendant qu'on n'aurait pas cru nécessaire au protagoniste silencieux qu'est Né. Il n'apparaît pas à ma connaissance sur la version iOS, et à lui seul, il fait d'elle une version tellement inférieure que je ne l'approcherais pas avec un bâton et une combi hazmat. L'acteur est diablement bon, le jeu est terriblement juste, et il parvient - chose rare - à mélanger les éléments de narration et d'explications avec un brio tout à son honneur.

D'un point de vue graphique, il n'y a pas grand-chose à redire à Nihilumbra non plus. C'est beau, c'est simple, c'est lisible. On pourrait éventuellement émettre une petite réserve au sujet de l'intégration et du découpage de certains éléments, mais il faut déjà bien s'esquinter les yeux ou vouloir détester le jeu pour y prêter la moindre attention. Eût-il été développé directement pour le bureau, je ne suis pas certain que j'aurais pu y trouver à redire, a fortiori au vu du prix.

Mais il y a un mais. Nihilumbra, comme je le disais plus haut, c'est deux jeux. Le premier, on vient d'en parler. Le second prend place après les inévitables credits du jeu. Et c'est là que je ne puis me prononcer décemment. Je n'ai jamais vu, donc, la "véritable" fin de Nihilumbra, mais ce n'est heureusement pas une nécessité.

Pourquoi ? Oh, ce n'est pas que je ne veuille pas. C'est juste que, soudainement, le jeu décide que le tutoriel est fini et que la difficulté est de type godlike à gode à clous. Le mode Vide est une véritable horreur à mes yeux. J'aime le challenge, mais je n'apprécie de mourir à la chaîne que dans les rogue-like. Et très franchement, mon espérance de vie est proportionnellement supérieure dans Stone Soup. NETTEMENT supérieure. Nihilumbra devient un jeu punitif, sadique, et - hélas - compliqué.

Hélas parce que, si cela s'était limité à cette dernière partie, j'aurais pris mon pied, je me serais acharné, et je l'aurais terminé. Je veux dire, je me tape déjà les DROD depuis King Dugan's Dungeon, alors un peu plus ou un peu moins, hein...

Mais il demande aussi des réflexes monstrueux, en plus d'une saine réflexion. Et là, je dois bien m'avouer vaincu.

Je n'en tiendrai pas rigueur au jeu ; je veux dire : c'était clairement marqué sur la boîte qu'il fallait des réflexes en plus d'un cerveau. Mais là, c'est trop pour moi.

Ça ne me gêne pas. L'expérience de base m'a plus qu'amplement suffi. J'attrape toujours la chair de poule en entendant le narrateur quand je relance le jeu. J'ai encore en tête le voyage de Né. Le jeu me suivra encore très longtemps. C'est tout ce qui importe.

Et pour ce type de souvenirs, même avec une durée de vie d'environ trois heures pour qui n'est pas à la hauteur du défi du Vide... Le jeu vaut amplement son prix.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
4.0 heures en tout
Posté le : 19 octobre
You are born ! La première phrase que vous entendrez en commençant ce petit jeu indépendant. Ce que vous êtes ?
Rien, justement et vous fuyez "the void" (le néant).
Le néant, cette chose qui ressemble beaucoup à un trou noir et qui balaye tout sur son passage.
Vous voulez explorer le monde qui vous est inconnu, mais vous serez en permanence traquer par le néant que vous devrez fuir pour survivre et atteindre votre objectif. Mais la tâche ne sera pas facile. La traque commence.
Ce petit jeu indépendant m'avait tapé dans l'oeil depuis un petit moment et sincèrement je n'ai pas été déçue par Nihilumbra. J'ai été attirée par les couleurs qui sont magnifiques. Une histoire assez simple, mais avec une voix off qui donne tout son charme au jeu. Cette voix off, qui scénarise cette aventure, est assez grave et parle anglais (seul les phrases qui apparaîent à l'écran sont en français). J'ai été charmé par cette voix et je trouve qu'elle apporte un petit plus au jeu. Le "personnage", si on peut l'appeler ainsi, ressemble à une toute petite boule dans les premières minutes du jeu. Mais "cette chose" va tout de suite prendre une forme dès son arrivée sur terre et prendre l'exemple sur un éventail. Trop mignon !
Pour ce qui est du scénario, il semble être un peu simple et court, mais pour moi cela ne m'a pas dérangé. Un petit mode de jeu supplémentaire se débloque quand vous finissez la trâme principale. Amoureux des défis, je vous invite à le finir, car il est très difficile !
Je dirai seulement que Nihilumbra est un coup de coeur. J'en suis fan à 200% !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
7.3 heures en tout
Posté le : 12 octobre
Nihilumbra est un bon jeu mais son mode difficile est quasiment impossible à passer. C'est dommage car la premiere partie du jeu est agréable. Juste à la bonne limite. L'ambiance est aussi belle, c'est un modele de jeu indépendant.

Par contre il y a des bug dans les accomplicements steam.

Je recommande ce jeu si vous le voyez en promo à moins de 3€. C'est un bon petit jeu, sympa, une belle ambiance, mais il ne vaut pas plus de 3€.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
24 personne(s) sur 25 (96%) ont trouvé cette évaluation utile
3.4 heures en tout
Posté le : 18 août
Ideas+motivation=indie games.

And Nihilumbra is a good way to prove indie games can have a space on the AAA games on the market

Colors, unnending questions, and a desesperate pursuit to answer the most enigmatic question of yourself:

"Why are you here?"

Our journey begin with "Born" an unknown creature made by somehow on the Void, our character escape from it, after that you have to many question to face. To prove your existance.

This being adapt himself with a family and preferably form. A"scarecrown" (similar to a human form).

The narrator is so amazing , i consider it like a character on the story, because he is always there, he is always saying something about you, your enemy, your background, questioning yourself or giving you clues, annnything.....

The colors are an essential fact throught the story, a new color = a new power, a way to understand this new and strange world. Every single one has a purpose to help you. You would notice you eventually will need to mix them to get it done.

The OST is well done, specially on the void pursuit.

Negative things:

-Short: 3 hours to complete the main storyline (but it have a void mode to replay the story)

-The puzzles aren´t very convoluted, fews are going to stop you and make you think for a moment.


This game has the word "originality" in every part of it, that is the most remarkable of the game. Is a philosophical game with a clearly message waiting in the end. Games like this makes you faith on indie games increases.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
20 personne(s) sur 20 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1.1 heures en tout
Posté le : 7 octobre
NOTE: Don't be fooled by the in-game time Steam is showing for me -- I played my first two times through on my DRM-free copy :)

Disclaimer: The game does require some hand-eye coordination and patience. If you have neither, you probably won't get very far ;)

Basic options include choice of seven languages and separate sliders for Music, Sound, and Voice, plus mono or stereo sound and mouse sensitivity. The game automatically adjusted itself to my widescreen, and graphic options include choice of screen resolution, Enhanced color effects, HD textures, VSync, or Automatic settings (which was my preference)

As with most games of this type, you don't just save at any time -- there are save points. Just touch the globe -- the small lights (aka checkpoints) that will "forgive your mistakes" -- to save your progress. These are nicely spaced, so don't worry!

Unlike most of these games is that we have multiple profiles to choose from (three of them,) so we can switch profiles if more than one person wants to play the game at once.

If you hit Esc. during gameplay, you'll see a button that says "Resume Game" and three symbols: A compass, a swirl, and some gears. Clicking on the gears will take you to the game settings, the middle button (the swirl) will take you back to your last checkpoint (you can cancel if you didn't mean to hit that button!) and the compass will take you back to the maps page, and from there you can get back to the main menu by clicking on the arrow at the bottom right of the page.

Where to start? Well, I guess at the beginning would be best!

The game very clearly shows us how to play, without being annoying in any way. The instructions are seamlessly introduced by our narrator, who stays with us throughout our journey, giving us new information and telling us the story. What a wonderful voice they chose, and such an interesting way to progress the story!

The controls are basic to start with -- the arrow keys to move left and right, and the space bar to jump. OR, you can use the letter 'a' to move left, the letter 'd' to move right, and the 'w' button to jump. I recommend trying this setting, as later in the game it's nearly impossible to continue to use the arrow keys whilst managing your colors! As we progress, we discover colors which allow us to affect the world around us. The game teaches us to use these colors very clearly, so don't worry! Each color has a different effect, and I don't want to ruin any surprises, so I'll just mention the first two: The only color we have at the very beginning is purple, which is unusable until we discover other colors, for it allows us to erase any colors we place or find. Soon we will learn how to use blue, which creates an icy surface where it is placed. NOW we can use the purple, if we so desire. ;) Each world area we visit teaches a new color ability, and all told, we have five worlds and five colors: Blue, brown, green, yellow, and red (though not in that order.)

So how do we use our colors? It's really very easy. In the top right corner is an orb showing your current color. Click on it to open up your color palette (see the first picture in post #1 for a visual.) Choose whatever color you need for the current situation you're facing. To place the color, simply hold down your mouse button and swipe the cursor over the surface you want to coat.

You have a limited amount of color to use, and sometimes it's necessary to remove the color you've placed to complete the current puzzle. To do so you COULD click on the color palette, choose purple, and click-and-drag the areas where you want to remove it... OR, you can do it the easy way and simply right-click-and-drag. :D

During my second time through the main story I discovered that we can easily and quickly change our color by simply using the scroll wheel on the mouse! Whee~! Happy day!

The experience is really the driving force of the game. It's one thing to watch someone play it, and something else to actually sit back and do it for yourself. Take your time. Discover. Learn. Let yourself be immersed in this beautiful and deadly world. You could power through all the scenes and ignore all of that, but you'd really be missing out.

The primary focus of the game is discovery. Find your way through the worlds without being damaged or reclaimed by the Void. Nihilumbra is very story-driven, and for the most part, we have plenty of time explore and figure out how to solve the puzzles. Towards the end of each world, the Void will advance, leaving us with only a certain amount of time to get through the final screens. The use of the scroll wheel to change colors makes a big difference in the difficulty level, but even if you're doing the point-and-click method (which I was the first time through!) it's still doable.

Five colors, five worlds... Before I knew it, I came to 'The End' and was watching the credits. *cry* I felt so wistful, wishing that it hadn't ended so soon, wishing that there was more... Two hours is all it took (the second time 'round,) yet I felt that it was still worth the asking price.

. . . except that it wasn't 'The End' at all! It turned out that this was only the beginning of my journey in Nihilumbra, and the true challenge still lay before me. Now the 'Void Mode' was unlocked, and the focus of the game changes. We've finished with the main story, but still have much to do! Every single save point from the main game is now a complex puzzle that needs to be solved, and all puzzles must be completed to have true closure for the story. There are no save points during these puzzles, and I can tell you for certain that you will die -- over and over again -- before you're able to figure things out. The story-driven, take-your-time adventure is over, and is now filled with one complex, mind-bending puzzle after another. Though I had a couple of "how the heck am I supposed to get past that?" moments, I was able to get through the main story without even thinking about about looking at a walkthrough. The Void gameplay, though? I couldn't figure out the very first screen! Mahaha~ I admit that I've had to look a couple of times, but I've been finding great joy in figuring things out on my own whenever I can.

Am I finished with the game? Not even close, but I'm enjoying every moment I spend playing. I can't even begin to tell you how beautifully-done this game is. The combination of story with narration are poignant and thought-provoking, leaving us with a lot to consider, and I found it equally moving my second time through (the main story -- still working on the Void section!) The music is beautiful, though I found it better to have the music and sound effects half the volume of the narration. For me, it was the perfect balance. I really loved everything about the game, and I can't recommend it highly enough! Two thumbs up!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non
7 personne(s) sur 7 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
7.8 heures en tout
Posté le : 20 août
Nihilumbra is a platformer with a few twists. You go through many different enviroments while learning about colors, its abilities as well as yourself. The game revolves around the subject of life, death and existence. It really gets to you sometimes...having to reconsider all that you know. This game isn't complete without puzzles, some are self-explanatory while others require some thinking. There are achievements that are really easy to acquire, while others require patience and practice. Overall, the concept is unique for a standard platformer.

Highly recommend it for those looking into some good platformers. Rating: 8.5/10
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non