Deux histoires, deux personnages principaux, une expérience épique : dans Memoria, les joueurs voyagent à travers différentes époques en suivant deux protagonistes distincts : Sadja, princesse du Sud qui veut devenir une héroïne guerrière et Geron, oiseleur qui veut déjouer le sort jeté à sa copine.
Évaluations des utilisateurs : très positives (621 évaluation(s)) - 93% des 621 évaluations des utilisateurs pour ce jeu sont positives.
Date de parution : 29 août 2013

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Memoria

LUNAR NEW YEAR SALE! Offer ends 12 février

-85%
$19.99
$2.99

Packages qui comprennent ce jeu

Acheter Daedalic Adventure Bundle

Inclut les 5 articles suivants : Deponia, Edna & Harvey: Harvey's New Eyes, Memoria, The Night of the Rabbit, The Whispered World Special Edition

LUNAR NEW YEAR SALE! Offer ends 12 février

Acheter The Dark Eye Universe Bundle

Inclut les 4 articles suivants : Blackguards, Blackguards: Untold Legends, The Dark Eye: Chains of Satinav, Memoria

LUNAR NEW YEAR SALE! Offer ends 12 février

Acheter The Daedalic Armageddon Bundle

Inclut les 11 articles suivants : Deponia, Chaos on Deponia, Goodbye Deponia, The Whispered World Special Edition, The Dark Eye: Chains of Satinav, A New Beginning - Final Cut, Memoria, The Night of the Rabbit, Edna & Harvey: The Breakout, Edna & Harvey: Harvey's New Eyes, 1954 Alcatraz

LUNAR NEW YEAR SALE! Offer ends 12 février

 

Articles

“Memoria' is Daedalic's best adventure so far. The story presented is as elaborate as it is clever and remarkably well written [...]. If you'd ask me, I wouldn't know what to do better.”
10/10 – Eurogamer

“Great, fondly presented story with a stunningly beautiful conclusion, spiced with diversified game mechanics”
9/10 – Gamereactor

“Memoria is a masterpiece that shouldn't be overlooked by anyone.”
4.5/5 – Cheat Code Central

More games from the The Dark Eye series!

À propos de ce jeu

Deux histoires, deux personnages principaux, une expérience épique : dans Memoria, les joueurs voyagent à travers différentes époques en suivant deux protagonistes distincts : Sadja, princesse du Sud qui veut devenir une héroïne guerrière et Geron, oiseleur qui veut déjouer le sort jeté à sa copine. Le jeu combine une jouabilité point & click à des atouts magiques uniques.

Sadja, une princesse du Sud, nourrit l'insatiable désir de devenir la plus grande héroïne de l'Histoire en se joignant et en triomphant à la plus grande guerre qu'Aventuria n'ait jamais vue : la guerre des Mages qui sévit au milieu d'un désert inhabité.
L'oiseleur Geron vit à une époque située 450 ans après la Grande Guerre. L'amour éternel de Geron, Nuri, a été transformée en corbeau suite à un sortilège maléfique. Afin de lui rendre son apparence humaine, Geron a besoin de l'aide du mystérieux marchand Fahi, doté de pouvoirs magiques. Mais Fahi n'est d'accord d'aider Geron que si celui-ci accepte de résoudre une énigme que Fahi a vu dans ses rêves. La quête aux réponses mènera bientôt à une chaîne d'événements qui reliera les histoires de Sadja et de Geron, menaçant de transformer le présent en sombre reflet d'un passé oublié depuis longtemps.

Memoria est un jeu d'aventure point & click classique qui présente les caractéristiques de L'Oeil Noir, l'un des univers de jeu de rôle les plus réussis dans le monde fantastique. Ce jeu d'aventure point & click et de résolution d'énigmes a cela d'unique qu'il combine des caractéristiques magiques à des voix off aux sages paroles. Plus de huit chapitres au cours desquels les joueurs contrôlent à la fois le destin de Sadja et celui de Geron qui interagissent de manière involontaire et bousculent les joueurs tantôt 500 ans en avant, tantôt 500 ans en arrière. Chaque chapitre du jeu Memoria présente de somptueux graphiques, des lieux épiques, une histoire criminelle fantastique et palpitante et un design sidérant unique qui change de chapitre en chapitre.

Caractéristiques Principales


  • Banda sonora de fantasía épica y locuciones de gran calidad que sumergen al jugador en la trama del juego
  • Une bande-son fantastique et épique et des voix off de haute qualité pour vous plonger profondément dans les abîmes du jeu
  • Immergez-vous dans le monde de L'Oeil Noir et explorez des lieux mystiques tels que Draconia, un ancien temple construit par des dragons
  • Suivez l'histoire de deux personnages uniques à travers deux époques différentes
  • Des arrière-plans 2D magnifiquement dessinés à la main et des personnages 3D de grande qualité
  • Par le créateur de L'Œil Noir : Les Chaînes de Satinav, Les Chroniques de Sadwick : The Whispered World et Deponia

Configuration requise

Windows
Mac OS X
    Minimum:
    • Système d'exploitation : Windows Vista/7/8
    • Processeur : 2,5 GHz simple cœur ou 2 GHz double cœur
    • Mémoire vive : 2500 MB de mémoire
    • Graphiques : carte graphique OpenGL 2.0 compatible avec une barrette de RAM 512 MB
    • DirectX : Version 9.0c
    • Espace disque : 10 GB d'espace disque disponible
    • Carte son : carte son compatible avec le DirectX®9.0c
    Recommandée:
    • Système d'exploitation : Windows Vista/7/8
    • Processeur : 2,5 GHz simple cœur ou 2 GHz double cœur
    • Mémoire vive : 2500 MB de mémoire
    • Graphiques : carte graphique OpenGL 2.0 compatible avec une barrette de RAM 1 GB
    • DirectX : Version 9.0c
    • Espace disque : 10 GB d'espace disque disponible
    • Carte son : carte son compatible avec le DirectX®9.0c
    Minimum:
    • Système d'exploitation : Lion (10.7)
    • Processeur : 2 GHz double cœur Intel
    • Mémoire vive : 2500 MB de mémoire
    • Espace disque : 10 GB d'espace disque disponible
Évaluations intéressantes des utilisateurs
8 personne(s) sur 8 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
10.0 heures en tout
Posté le : 24 novembre 2015
Memoria n'est pas dénué de défauts et pourtant c'est un jeu brillant par bien des aspects.

Gameplay :

Evidemment, si vous voulez de l'adrénaline et de l'action, un point and click n'est pas le jeu qu'il vous faut.

Pour les autres, ils se auront la joie d'expérimenter un certain nombre de bonnes idées. En effet, les personnages de Memoria disposent petit à petit de toute une gamme de pouvoirs étranges à expérimenter sur leur environnement et les objets qu'ils auront trouvés :
- la possibilité de briser ou réparer de petits objets ;
- la possibilité d'envoyer des visions symboliques à des personnes dont on possède un objet personnel ;
- la possibilité d'activer ou désactiver les artefacts magiques ;
- la possibilité de pétrifier ou dépétrifier des êtres vivants.
Certes, cela ne bouleverse pas non plus le concept de point and click, mais cela démultiplie les possibilités et permet des énigmes parfois intéressantes.

Les éngimes en elles-mêmes varient en qualité, certaines , trop faciles, d'autres trop complexes, d'autres encore parfaitement calibrées. Le point fort du jeu ne réside pas ici, mais dans ses graphismes ou son histoire.

Graphismes :

Pour ce qui est des graphismes, si les nimations ne sont pas exceptionnelles, la majorité des décors sont magnifiques et certains recèlent un incroyable éclat épique ou quasi mythologique.

Histoire :

Mais c'est dans sa narration que Memoria prend toute son ampleur. Alors, certes, les moments qui impliquent Géron (l'antihéros du précédent jeu : Chains of Satinav) sont inégaux, par contre l'histoire de Sadja est juste sublime.

Cette princesse à la détermination d'acier, décidée à laisser par tous les moyens son nom dans l'histoire, est un personnage magnifiquement charismatique et épique. Confrontée à des mystères antédéluviens, à une confontation dantesque entre le bien et le mal, à une forteresse draconique hors du temps et aux gardiens du Grimoire du Temps, son destin est en même temps extraordinaire et tragique.
Et ses aventures recèlent des magnifiques trouvailles scénaristiques.

Un grand jeu, qui me hantera longtemps, même s'il est aussi très imparfait.

https://www.youtube.com/watch?v=xHb7mcsg3zI
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 2 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
13.7 heures en tout
Posté le : 27 décembre 2015
Découvrir la magie et les secrets qu'elle renferme...Résoudre le mystère d'une belle et curieuse légende d'autrefois en voyageant au travers de décors toujours plus somptueux... Rencontrer pour le meilleur et pour le pire des personnages brillament construits et intriguants... Le tout rythmé au fil d'une écriture mature et équilibrée...Vous ne pourrez que prendre goût à résoudre les énigmes d'Andergast grâce à un gameplay fluide et dynamique. De belles cinématiques, une magnifique narration et des dialogues toujours intéressants ne manqueront pas de faire travailler votre..mémoire.

POUR :

- Il s'agit d'un second volet, où l'on retrouve les personnages de "Chains of Satinav", mais aucune gêne trop importante quant à l'odre dans lesquels vous les jouez.
- Ecriture / Histoire (suspens jusqu'à la fin, on a vraiment envie de savoir)
- Deux fins différentes
- Dialogues (riches, excellents doublages)
- Son & musique (très bonne balance sonore, rien ne gêne les dialogues)
- Gameplay (varié (différents personnages), intuitif et une excellente interactivité avec le décor ; ni trop ni trop peu pour un point n' click)
- Easter eggs cachés (réferences à la série Monkey Island par exemple)
- Animation => contrairement à bcp d'avis, l'animation "saccadée" contribue au charme et à l'ambiance de l'histoire
- décors/direction artistique => un travail d'une trop rare qualité (pour un point & click)
- enigmes => bonne logique de jeu, les solutions ne sont pas farfelues ; il faudra chercher un peu mais on ne peut pas être bloqués. Peut-être même à deux ou trois reprises, un peu "trop" facile.
- Personnages => Intéressants et se démarquent chacun par leur caractère.

CONTRE :

- Pas de version française intégrale, mais il existe cependant un patch pour obtenir les sous-titres en français
(il est très bien, aucun bug => http://www.planete-aventure.net/forums/viewtopic.php?f=50&t=6551 )
- Personnages => Esperer un peu plus de jugeote quelques fois de la part de certains personnages..


EN BREF :

Un point and click qui honnore le genre, une excellente surprise car je dois l'admettre ; je ne me serais jamais aventuré à Andergast si on ne me l'avait pas vivement conseillé.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
47 personne(s) sur 48 (98%) ont trouvé cette évaluation utile
12.9 heures en tout
Posté le : 13 novembre 2015
Memoria is a point and click adventure, and in many ways sticks to the medium the way you would expect. Fill your inventory, combine items, rub them against things in the hope for progress. Unlike normal point and click adventures, most combinations and applications are fairly common sense. There are some places where you need to do things in an odd order, but for the most part the puzzles make sense – you use daggers to cut things open, or poke holes in small places, while sticks and ropes can be fashioned into animal traps.

However, Memoria adds an extra element in the way of spells. Each main character gains access to different spells – Geron can destroy or repair things, while Sadja gains a spell that can create visions to force NPCs to act in certain ways. These spells add an extra dimension to the typical point and click approach – it makes things a bit more tedious as it adds to the things you must rub together to try to make progress, but it also adds something other than inventory management to the experience.

What impressed me the most about Memoria was the aesthetic. Sure, the story was interesting and by the end I was pretty sucked in. However, the sound and art design was what truly held Memoria together.

First, there was the art direction. Each scene was beautifully drawn and created. The clickable elements blend naturally into the environment – no change in pigment or design. If players struggle to determine what can be clicked, they can simply press space and it will highlight the interactive points. In this way, the scenes are able to maintain artistic integrity without sacrificing ease of gameplay.

Next is the music and sound design. These are so important to creating a mood during point and click adventures. I still remember how the music in Myst shaped that game for me. Memoria is excellent in this regard – subtly crafting an ambiance without being overbearing. I particularly liked the sound effects as you would move or interact with different items. The voice acting was generally fantastic, although one or two characters were shockingly bad. Unfortunately, one of those characters is at the start of the game, which made me worry for the rest – that said, the majority of voice acting is well performed and suited to each character.

Finally, I was most impressed with the animation. Movements were fluid and natural, and the environment reacted to a wide range of influences. I particularly enjoyed the attention to water effects in various scenes – the game could have worked around any need for them, but instead revelled in the animations. Birds and animals were portrayed realistically, and the movements of characters and scenery were organic. I must say that this added to the immersion in a game that would otherwise be quite straight forward.

+music, and sound design
+voice acting
+dialogues
+landscapes, and different places
+animation
+art design

One of the best point and click adventure games I've ever played

Good job Daedalic!

Curator Page
Community Group
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
36 personne(s) sur 41 (88%) ont trouvé cette évaluation utile
4 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
12.0 heures en tout
Posté le : 21 août 2015
Memoria is just brilliant. Even better than its predecessor, Chains of Satinav. It has good riddles, a brilliant story, interesting characters, very nice voice-actors - for me it's one of the best adventures of the last 10 years. If you like adventures at all, you should not miss out on Memoria!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
16 personne(s) sur 17 (94%) ont trouvé cette évaluation utile
19.8 heures en tout
Posté le : 5 septembre 2015
After playing Chains of Satinav I fell in love with The Dark Eye universe.
Could not stop playing at all and only slept when exhaustion forced me to.
I really can't express my feelings for this story because it is so amazing.
The ending made me cry like a little girl. (in a good way c:)

If you liked Chains of Satinav, you simply SHOULD play Memoria, for it would be a great sin in the sight of the Twelve not to play it.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante