Long, long ago, there was an ancient kingdom called Ys which prospered under the auspices of two heavenly Goddesses. Over time, the kingdom came to be known as Esteria, and its divine history was largely forgotten by all but the descendants of those who once preached the Goddesses’ will.
Évaluations des utilisateurs :
Récentes :
très positives (16 évaluation(s)) - 100% des 16 évaluations des utilisateurs dans les 30 derniers jours sont positives.
Globales :
très positives (809 évaluation(s)) - 87% des 809 évaluations des utilisateurs pour ce jeu sont positives.
Date de parution : 14 fév 2013

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Français non disponible
Ce produit n'est pas disponible dans votre langue. Veuillez consulter la liste des langues disponibles ci-dessous avant de l'acheter.

Acheter Ys I and II Chronicles+

 

À propos de ce jeu

Long, long ago, there was an ancient kingdom called Ys which prospered under the auspices of two heavenly Goddesses. Over time, the kingdom came to be known as Esteria, and its divine history was largely forgotten by all but the descendants of those who once preached the Goddesses’ will. The only reminder of this lost lore was a cursed spire at the foot of a giant crater, which locals came to regard as “The Devil’s Tower.”


Eventually, the men and women who called Esteria their home began mining a uniquely radiant silver from the nearby mountains, and development boomed. Towns were built, and the land became rich with life.


Then, all at once, monsters began to appear. Only a few at first – but soon enough, the land was swarming with them, and the Esterians had no choice but to hide in fear, remaining ever vigilant just to stay alive.


Our story begins with a young man who’d heard rumors of these misfortunes, and strove to verify them with his own eyes; a brave swordsman with an adventurous spirit bolstered by his own youthful naiveté.


His name was Adol Christin.

With no regard for his own safety, Adol set sail toward Esteria through a heretofore impassable barrier of neverending storms. There, he was destined to become ensconced within a 700 year-old mystery that would ultimately take him to a long-lost land nestled amongst the clouds...

Ys I & II Chronicles+ is the most modernized and up-to-date remake of Falcom’s classic franchise-spawning action RPGs from 1987 and 1988. Come see how the story began, and witness the birth of a legend!

Key Features

  • Classic buttonless “bump” combat receives a full analog-enabled upgrade for gamepad users, and is augmented in Ys II by a robust magic system.
  • Soundtrack selectable from among the original 80s FM-synth, an early 2000s MIDI-style remix or a modern studio performance by Falcom’s in-house rock band.
  • Character art selectable from 90s-style portraits or more modern anime designs.
  • Four selectable difficulty levels and optional boss rush mode grant players a true old-school challenge (if desired).
  • Transform into a demon to speak with any and every standard enemy in the game, creating unparalleled depth that still impresses even to this day. (Ys II only)
  • Unique Steam Achievements plus Steam Cloud support and leaderboards.
  • Adjustable high-resolution PC graphics with a smooth, consistent framerate.
  • Greater viewing area than in previously-available Ys I & II Chronicles editions.
  • Decorative screen frames available from the earlier Japan-only Ys I & II Complete PC release, in addition to the more modernized full-screen viewport of previous Ys I & II Chronicles editions.

Configuration requise

    Minimum :
    • Système d'exploitation : Windows XP
    • Processeur : Pentium III 866 MHz
    • Mémoire vive : 1 Go de RAM
    • Affichage : Carte accélératrice 3D avec 64 Mo de mémoire vidéo et compatible DirectX 9.0c
    • DirectX® : 9.0c
    • Disque dur : 2 Go d'espace disque disponible
    • Son : Compatible avec DirectX 9.0c
    Recommandée :
    • Système d'exploitation : Windows XP, Vista, 7 (version 64 bit supportée)
    • Processeur : Pentium III 1.6 GHz ou mieux
    • Mémoire vive : 2 Go de RAM
    • Affichage : Carte accélératrice 3D avec 64 Mo de mémoire vidéo et compatible DirectX 9.0c
    • DirectX® : 9.0c
    • Disque dur : 3 Go d'espace disque disponible
    • Son : Compatible avec DirectX 9.0c
Évaluations des utilisateurs
Le système d'évaluations des utilisateurs a été mis à jour ! En savoir plus
Récentes :
très positives (16 évaluation(s))
Globales :
très positives (809 évaluation(s))
Publiées récemment
garndesanea
( 7.6 heures en tout )
Posté le : 3 avril
Eval tséparée pour ys I et II - les deux jeux sont vendus en bundle dans cette édition, avec la version remaster de 2009 ou celle d'origine, ce qui justifie largement le prix du jeu.

Je recommanderais le jeu aux fan de la série bien sur mais aussi surtout a ceux qui comme moi ont fait ys Origins : le jeu se situe chronologiquement après, mais avoir fait les événements d'Ys Origin permet de comprendre des détails sympas sur le scénario de ys 1

Maintenant, il faut aussi connaitre et apprécier les spécificités du jeu
- systeme de combat étrange : il n'y a pas de bouton d'attaque, tout se fait au déplacement. diriger le personnage vers un monstre le fera attaquer mais si le monstre se trouve "de face" le joueur prend des dégats
Il faut un petit temps d'adaptation (j'ai eu 3 game over en mode easy sur mes premiers monstres avant de comprendre)
A noter que le système est largement amélioré dans YS II qui permet de taper les monstres de face sans dommage, juste besoin d'éviter leurs coups

De fait : MANETTE OBLIGATOIRE. Ca n'est pas possible sans.

- progression à la Ys, a savoir : du grinding et de l'équipement, feront passer un donjon / boss du stade de cauchemard à la promenade de santé. Le scaling de l'équipement et des niveaux est toujours étrange, on sent une très, très nette différence pour un petit niveau gagné

YS I :
- a propos de niveau, et la c'était une surprise, ils sont limités à 10. on atteint le cap sans soucis à la moitié du jeu. Après, taper des montres ne rime à rien si ce n'est faire les achievement. C'est surprenant, et décevant. Ca veut aussi dire que le jeu repose sur la capacité du joueur et plus les heures passer à grind des niveaux...

YS II :
Le "problème" de niveau est réglé et on peut grinder autant qu'on veut, c'est un progrès :D

- YS I très court. terminé (en mode easy pour faire les achievement, certes) en moins de 7 heures. Il y en a pour 4, 5 heures sans chercher a faire les achievement. En mode nightmare, compter beaucoup plus au vu des nombreux game over
Si on ajoute YS II en revanche on arrive à un nombre d'heures largement suffisant pour le prix (YS II est un peu plus long, et beaucoup plus orienté réel RPG, avec dialogues et petites actions avec les PNJ qui ont leur importance)

- YS I : certaines incohérences / surprise dans la difficulté. A noter un boss intuable, sans sortir du donjon et faire une quête qui semblait optionnelle. j'aime cette aspect du jeu qui laisse le joueur se débrouiller totalement, si vous ne cherchez pas la solution sur internet à chaque blocage (je l'ai fait, pas trop de temps a perdre a tourner en rond) il y a pas mal d'objets nécessaires qui demandent des aller / retour de facon surprenante
YS II : J'ai trouvé le jeu plus accessible, nettement amélioré à ce niveau, même si le principe reste le même

En résumé c'est un action rpg sympas, qui ne vaut la peine que si on veut se plonger dans la saga Ys en partant du début

NB : encore une fois si vous avez fait Ys origin, on retrouve pas mal de musiques et la moitié de Ys I se fait dans la même tour / donjon que Origins, avec parfois les mêmes énigmes, c'est assez amusant. Dans Ys II, on change de lieu mais cela améliore la compréhension coté scénario.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
壬生の狼
( 8.1 heures en tout )
Posté le : 14 février
Je sais pas trop quoi en dire. D'un côté je le trouve sympa mais de l'autre il est un petit peu atypique.
En effet le leveling est vite bouclé. Pour dire j'avais maxé mon perso avant même de rentrer dans la tour en cherchant juste à gagner des niveaux pour faciliter la suite. C'est dommage car le leveling est une des parties les plus intéressantes et caractéristiques d'un RPG. Autant je n'aime pas le leveling incessant, autant là c'est bien trop court. Ça rappel qu'on parle bien là d'un ancien jeux.
La Tour par contre est un véritable labyrinthe comparé à Ys Origin où tout est clair et invite à l'exploration ici c'est foullis et donne la migraine.
Je ne fais pas vraiment de recommandation sur le jeu pour le moment mais je vote oui car c'est nécessaire.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Obsidian
( 7.8 heures en tout )
Posté le : 10 février
Simple et efficace.
Ici pas de long dialogues, mais beaucoup d'actions.
Le jeu est court, son scénario est très basique mais on s'ennuie pas.
Ys est parfois difficile, frustrant pour certains et amusant pour d'autres dans tous les cas quand on bat un bosse, on est heureux. Finir le jeu dans des difficultés élevé représente un véritable challenge qui mène à une sensation d'accomplissement...

Les +:
_Mécaniques simples et efficaces
_Quelques parties "RPG" assez agréables
_Beaucoup d'actions
_Succès amusant à faire
_De la difficulté !

Les -:
_Scénario un peu trop basique
_Pas mal de farming au début
_Un peu court
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Le Cancerologue
( 15.5 heures en tout )
Posté le : 12 janvier
0 SPOILER REVIEW
En fait, j'ai joué à Ys Chronicles+ car Ys Orign était juste démentiel à mes yeux et que je voulais en savoir plus sur le background de la série. Vu que le jeu original Ys 1 avait été assez critiqué, et semblait assez lent, j'étais un peu méfiant, en plus un remake PC adapté d'un remake sur PSP ... mais bon je me suis lancé et ... Wow ! Pour des jeux de 1988/89... c'est vraiment réussi ! Attention, c'est du A-PRG oldschool, du vrai, du pur.

Gameplay
Le système de combat, le "Bump System" me semblait trop simpliste et juste adapté à une manette 2 boutons d'anciennes consoles, c'est ce qui me faisait le plus peur en fait. Mais en réalité c'est juste génialement simple et ultra efficace en fait ! Le but est de rentrer dans les mobs pas en face d'eux, donc un peu décallé sur les cotés, c'est pas si facile qu'il n'y parait vu que le jeu est bien rapide sur cette version, du coup on a un APRG qui frise la perfection niveau dynamisme/enchainement de mob/progression, les seuls temps morts sont les erreurs du joueur le forçant à se heal. Dans Ys 1, ça devient assez vite redondant et on essaye vite d'esquiver les mobs les plus chiants car le jeu nous met très vite level max, max gold, et à part le HF du collectionneur d'infos sur les mobs, les combats ont peut d'intérêt contre les mobs classiques au final. Dans Ys 2 les défauts du Bump System sont corrigés et ça frise la perfection. La magie fait son introduction, sans être cheatée (exepté le dernier spell qui ne servira que sur le last boss et fera de vous un gros fragile). Du coup la monotonie des combats n'est plus, de même que les allers-retours à la con entre les maps. De plus il est possible et même carrément encouragé texto par l'aide du jeu, d'attaquer les mobs en diagonales, du coup c'est plus facile niveau combat et encore plus dynamique, en revanche les mobs ne se contentent plus de vous foncer dessus aussi, mais utilisent désormais des attaques spéciales en plus !
Je ne comprends pas pourquoi on a jamais repiqué ce système de combat sur d'autres jeux tellement il est efficace ici !?!

Niveau difficulté
C'est parfaitement dosé. Les premières difficultés sont easy, et le mode Nightmare est un véritable challenge pour celui qui aime ça. C'est du tout bon, excepté quelques éléments pour Ys 1 : le 3ème boss est LE CANCER du random et de la luck, et le dernier boss c'est à peu prêt la même chose mais en moins infâme. Une fois qu'on a pigé le truc c'est bon, mais il reste quand même une part de chance indéniable qui fait transpirer de l'♥♥♥♥ tant que le combat contre ces deux boss n'est pas terminé.

Bande son
Ca déchire FFS !!! Falcom, go release la bande son sur Steam !!!§§!§§§§!!§§§
Le jeu est dispo avec les musiques remasterisées de la version PSP qui sont très rock, mais il est possible de switch pour celles de la version PC-Engine !!!!! (Et idem pour les artworks !!) C'est un énorme cadeau pour les fans ! On ne peut que remercier Falcom pour ce fan service servi sur un plateau en or.
La Falcom Sound Team JDK est juste une des meilleure team de musicos' pour les jeux à mes yeux, et cette BO confirme celà.

Graphismes
C'est du RPG old school pure souche. Donc en 2D style SNES/PSX avec amélios diverses + artworks style mangas 90's/2000. Perso j'accroche. Comme dit précédemment les fans de la première heure apprécieront que les artworks de la version PCE soient disponibles !

Scénario
Pour Ys 1 heuuu bon.... Le scénario principal est digne de celui de tout RPG des années 80/90. On se retrouve avec le paysan du coin qui doit sauver le monde en gros. Ici on à Adol Christin qui voit une île entourée d'une tempête monstruseuse, qui est infestée par le Mal depuis peu, mais il sent très très très fort qu'il doit quand même s'y rendre...
Le background derrière la série est très intéressant par contre, et dans cet épisode, c'est surtout la relation entre les personnages d'Adol et de Feena qui est intéressante. Dans Y's 2 le scénario est meilleur sans transcander pour autant, et le background est toujours aussi intéressant.

Au final
Ce que j'ai vraiment apprécié avec ces jeux, c'est le feeling ressenti au jouant. Le dynamisme est quasi-irréprochable, les interractions avec les PNJ sont très sympatiques. Dans Ys 1 l'ambiance est assez inssouciante et plutôt dynamique grace à la musique énorme de la bande son du jeu. L'ambiance dans Ys 2 prend une tournure bien plus dramatique et ce dès le début du jeu... C'est bien plus prenant et sérieux du coup, avec drama, feels & chills.
J'apprécie énormément le coté brise-code de cet opus ou on à pas forcément un happy-end pour tout le monde où tout finit bien sans avoir eu de casse... Feeeeeenaaaaaaaaa, noooooooooon.... :'(

Je pense au final que Falcom à réussi un excellent coup. On à deux jeux de 88/89 remake avec un grand brio, qui ne choque pas du tout, même aujourd'hui du moment que l'on comprend qu'on joue à un ARPG à l'ancienne.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Braincab
( 10.8 heures en tout )
Posté le : 2 janvier
Here's Brittany and Ys still not returned, yet.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Monsieur B.
( 8.2 heures en tout )
Posté le : 25 décembre 2015
J'ai bien apprécié ce jeu. Il s'agit d'un RPG de type action, vu de haut.

Au niveau maniabilité, pour attaquer un ennemi, il faut foncer dessus en ayant le bon angle. J'ai eu l'impression par moments de jouer à un jeu de football américain. Cela est un peu regrettable, car j'aurais aimé pouvoir attaquer les ennemis en donnant des coups d'épées à l'aide d'un bouton, comme on fait dans les autres jeux de l'époque tels que Zelda.

Les boss sont difficiles et diversifiés, quoi qu'inégaux en difficulté par moments. Ce qui est vraiment génial, c'est qu'on peut sauvegarder n'importe où dans le jeu. Cela nous évite de recommencer tout le donjon quand on se retrouve devant un boss qui nous casse incessamment la gueule. Il y a plusieurs niveaux de difficulté : je conseille le niveau facile pour ceux qui n'ont jamais joué à un Ys.

La musique est très entrainante et le visuel, amélioré par rapport au jeu original, est vraiment très joli. Ça prends un peu moins qu'une vingtaine d'heures pour terminer les deux volets du jeu, à moins de vouloir compléter tous les défis.

Je donne à ce jeu une note de 7 sur 10.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Khal
( 7.2 heures en tout )
Posté le : 22 décembre 2015
Quel claque !

Ayant fait Ys VI il y a très longtemps et Origin il y a quelques mois, je ne m'attendais pas à un jeu aussi précis et nerveux, surtout pour l'époque à laquelle il a été créé.

Accrochez-vous pour le gameplay. Très punitif au début, il est jouissif une fois que l'on maitrise les différents aspects.
Difficulté très bien dosée (du moins en mode Normal), même si le dernier boss vous fera arracher quelques cheveux.

Point très posifif : La B.O.

Bref, un bon A-RPG d'époque, à recommander.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Xune
( 7.1 heures en tout )
Posté le : 18 juillet 2015
Bon action RPG dans l'ensemble, on retiendra une BO qui envoie et certains combats de boss. Graphiquement la 2D reste correct même si les YS plus récent sont plus fins et plus jolies. Par contre le système de combat ne plaira pas a tout le monde et le début de Ys 1 peut etre rebutant pour certains mais on se fait vite au gameplay et il suffit de suivre un bon guide pour le début, histoire de s'équipper un minimum et de pas mourrir en 4 coups. Environ 6-7h pour le 1 et une petite dizaine d'heures pour le 2.

Les deux Ys ont accès a quelques fonctionalités bien sympa :
-On peut sauvegarder quand on veut, avec plusieurs emplacements, hormis pendant les boss.
-Plusieurs mods de difficultés, le jeu peut etre facile ou assez difficile c'est comme on veut.
-Deux "résolutions" qui changent le zoom et l'interface du jeu, un mod "rétro" et un support manette.


Y& 1 Chronibles+ :

Points positifs:
-Les boss sont pas mal pour la plupart et le scénario/l'univers tient la route.
-Les musiques sont superbes, du bon rock lors des donjons, boss et plutot calmes dans les villes.

Points négatifs:
-Pas trop fan du système de combat. Il suffit de foncer sur l'ennemi pour le toucher (pas de face pour éviter de prendre un coup).
-Pas de changement visuel, sur Adol, entre les différents armes, boucliers et armures.
-Quelques passages dans la tour un peu pénible.
-Deux boss trop facile, le second et la sphère géante.


Ys 2 Chronicles + :

Points positifs:

-La BO toujours aussi efficace et plus variées. Ys est réputée pour sa BO c'est pas pour rien !
-Plus complet que son prédecesseur, plus de level, pnj, items...
-Apparition de la magie qui apporte son utilité surtout la première et les deux dernières.
-Mieux scénarisé que son prédecesseur et des boss plus interessants.

Points négatifs:
-Toujours le même système de combat que le 1 mais légérement amélioré, attaque en diagonale possible.
-Trop labyrinthique sur certaines zones, surtout la dernière.
-Pas de changement visuel, sur Adol, entre les différents armes, boucliers et armures.
-J'ai trouvé les boss plus accessibles que le 1er Ys, plus facile aussi a cause de la capacité a pouvoir se soigner pendant les combats.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
NiGHTS
( 19.2 heures en tout )
Posté le : 15 mai 2015
17/20
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
DSDraz
( 10.0 heures en tout )
Posté le : 26 octobre 2014
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Évaluations les plus pertinentes  Globales
4 personne(s) sur 18 (22%) ont trouvé cette évaluation utile
Non recommandé
1.2 heures en tout
Posté le : 28 juin 2014
Ce jeu a très mal vieilli. Les mécaniques de jeu sont très limités et pas intuitives...
Les écrans de dialogues manquent cruellement d'attrait, et les textes sont parfois niais...
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
0 personne(s) sur 10 (0%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
Non recommandé
3.7 heures en tout
Posté le : 7 août 2013
Je ferai le même commentaire pour Ys1 & 2
après une cinématique, sans queue ni tête, on arrive au menu et déja première difficulté pour commencer une partie, veut-on jouer à ys chronicle 2009 ou ys complete 2001 ...mouais ... une explication ? non ? bon bah ... le 2009 tient. et la une magnifique intro ... où l'on pige encore moins que la première cinématique mais c'est que c'est génial tout ça ... bon j'ai compris de l'intro, grace au dernière seconde surtout, que je m'étais échoué ... c'est déja ça. je commence à prendre l jeu en main et là c'est le drame, je sauvegarde coupe le jeu, installe ma manette de xb360 et relance une partie, ah oui ça va bcp mieux !! bon je fais du blabla avec tout le monde et je cherche où m'acheter arme et armure ... bon bah le forgeron est fermé, doit être entrain de faire la sieste, pas grave je vais taper du mob en dehors de la ville ça doit pas être si coriace même si j'ai choisit la difficulté maximale. je sors et vois un hommarbre ;p là on m'explique que pour attaque un mob, j'ai rien a faire de special, juste lui courir dessus et l'épée frappera toute seule, bon dans l'idée ça change et pourquoi pas après tout, mais après une de jeu je trouve ça ultra nazissime comme truc, car faut pas lui foncer droit dessus sinon on se prend masse dégats, faut essayer de froler le mob d'un coté ou d'un autre afin que l'épée attaque de coté sans qu'on se prenne de dégats ... encore si le mob était immobile, je dis pas, ça serait pas simple mais je pourrais y arriver sans trop de problème, mais là non, le mob bouge comme moi donc ça arrive très souvent que l'on se courre l'un derrière l'autre sans jamais se toucher ... génial ...le premier boss du jeu ... infaisable ou alors faut avoir une patience à toute épreuve et diriger son perso comme un dieu. ensuite l'éternelle quete du point A point B qui se répère un moment puis plus rien, l'objectif de quete est flou, il n'y a pas de suivi de quete en jeu pas de boussole qui t'indique où aller, c'est au pif, t'a intéret d'apprendre les cartes par coeur. heureusement que la vie remonte toute seule ... quand on morfle trop, c'est à dire environ toute les 5 sec de combat, suffit de s'éloigner du mob pour que la vie remonte toute seule, et ensuite retourner le poutrer. SAUF QUE ! quand tu bute un mob, et que tu sors de son écran de spawn, puis que tu reviens dans son écran de spawn, le mob respawn. ... ... ... ça fait qu'on peut tuer le même mob en boucle à l'infinie pour monter ses levels ... qui monter carrement pas vite ! faut tuer 100 fois l'hommarbre pour gagner un niveau, niveau qui ne te permet pas de bidouiller quoi que se soit sur le perso, juste un boost en stat. une bonne épée un bouclier et une armure digne de ce nom c'est bien 15k po. l'hommarbre vous rapporte 6 po ... faite le calcul, faut le tuer 2500 fois ce foutu mob, et encore s'il crevait en deux secondes je dis pas ! ça serait long mais faisable ... nonnnnnn on met bien 3-4 minutes à le poutrer ! et on peu pas taper les mob un cran au dessus histoire d'avoir plus d'exp et d'or car ils sont insensibles au coup de notre épée de ♥♥♥♥♥ ! donc faut buter le mob 2500 fois pour avoir un stuff pas trop dégueulasse pour pouvoir taper les hommarbre, puis les bonzomme à tete bleu, qui t'emmènent sur les chien rouge, ce qui t'ammène ensuite sur les chevalier (là si t'as pas économisé tes 15k po pour le bon matos t'es bon pour recommencer le farm car les chevalier s'en foute de ton épée courte), après les chevalier tu arrive au premier boss qui là te demande d'avoir une patience d'ange, ensuite tu affronte des squelette et des araignées qui t'emènne sur des chiens squelettes (intuable avec le stuff à 15k po) qui t'amène sur tes tête de monstre volante et des lion à deux pattes (intuable aussi) et t'es censé pour la première quete ramener un livre tout en bas du donjon ... sauf que d'est le troisième niveau tu peux plus avancer car t'as pas le bon stuff, et le nouveau stuff est NULLE PART ! MAIS ♥♥♥♥♥ QUOI !!!
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Recommandé
12.1 heures en tout
Posté le : 9 juillet 2014
Comme tout les autre Ys je l'adore parcontre celui la a une façon de jouer plus restrain et plus dificile mais apres avoir prit le truc pour tuer les ennemi sa devien très bien. Achivement vraiment comique dans celui la ^^. Pour se jeux je vous le recommande seulement a 75% de rabais et +
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Recommandé
7.4 heures en tout
Posté le : 2 août 2013
Un bon Action-RPG retro, excellent pour les fans du genre.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Recommandé
5.8 heures en tout
Posté le : 15 juillet 2014
Ys I :

Un petit jeu (quelques heures en prenant son temps), bien codé et fluide.
Entièrement linéaire, avec un peu d'exploration pour passer le temps/farmer, on atteint assez rapidement un personnage "maximal" avec lequel il faut faire l'autre moitié du jeu (et donc survivre face à des ennemis comparativement de plus en plus forts).
Le système de combat est assez original, et demande un certain temps pour s'y habituer.

Un gros point positif : la cinématique de début. Je n'y ai RIEN compris, mais c'était beau. Digne d'un film d'animation par certains cotés.
Un point négatif : c'est très, très court

Ys II :

Essentiellement le même jeu que Ys I, mais avec quelques améliorations :
-Un peu plus d'histoire
-Une meilleure progression des niveaux (de 10 max à plus de 50)
-On comprend enfin (partiellement) le scénario de Ys I.

Moins de cinématiques, cependant.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Recommandé
38.2 heures en tout
Posté le : 7 avril 2014
Ys résonne comme un nom magique et mystique, et se veut l'écho d'un âge d'or révolu, d'après une cité bretonne perdue mais aussi une quête des origines du monde, de l'humain, du Divin et du Mal. On incarne dans ces deux jeux Adol Christin, un jeune homme à la chevelure rouge singulière qui le désigne presque déjà comme quelqu'un à part et un élu, originaire de la France peut-être bien, qui voyage vers Esteria à travers un mystérieux voile maritime, pour s'assurer de ce qui se passe vraiment dans cette contrée réputée maudite. Adol découvre un pays dont les quelques villes sont quasiment assiégées par des hordes de créatures démoniaques qui, depuis six mois, mènent la vie dure à des habitants parmi lesquels certains désespèrent, et d'autres s'organisent pour résister. Bientôt, notre héros découvre qu'il est concerné par une prophétie mystérieuse qui le conduira à se mettre en quête d'ouvrages anciens, comme autant de promesses de s'immerger dans les légendes locales.

Cette version Chronicles + a le mérite de remettre au goût du jour des jeux qui datent de la fin des années 80 de manière très agréable. Les graphismes sont soignés, colorés, tandis que les nouveaux formats permettent de profiter des écrans larges actuels. Il faut souligner la très bonne qualité des introductions animées des deux opus, ainsi que celle des artworks qui représentent les personnages les plus importants de l'histoire, artworks qui existent en deux versions (Complete et Chronicles). Ces personnages en deviennent d'autant plus vivants et attachants. A ce propos, si les villes sont assez peu nombreuses dans le jeu, elles disposent toutes d'une identité, surtout dans le 2 visuellement parlant, et les personnages ont tous une personnalité, de manière assez étonnamment crédible au vu de la date de la première publication de ces jeux. Ainsi, les dialogues de chaque personnage évoluent avec les phases de jeu qui s'enchaînent, faisant réagir la population aux événements qui surviennent au cours des aventures d'Adol - on possède même un carnet répertoriant chaque personnage rencontré, avec une petite description, tout comme pour les monstres. Les séquences scénarisées impliquant ces personnages ne sont pas rares, contribuant à rendre le jeu plus vivant. A mettre au crédit de la réalisation, les musiques contribuent puissamment à rendre Ys et ses contrées enchanteresses, mélancoliques, mystiques, joyeuses, bucoliques ou... endiablées, tant les arrangements et reprises du JDK Band font montre d'un rock maîtrisé et entraînant qu'on ne se lasse pas d'écouter, et qui en deviendrait presque un prétexte à jouer.

Les combats constituent une des originalités les plus évidentes de ces deux jeux, puisqu'il ne s'agit pas d'appuyer sur une touche pour enclencher une action en maniant quelque arme, mais bien de foncer sur l'ennemi pour le blesser ! Attention, se jeter en pleine face de son opposant serait une grave erreur, le bump system implique de décentrer l'assaut, voire d'attaquer par derrière ou en diagonale dans l'idéal. Cela requiert un temps d'adaptation, mais crée un dynamisme indéniable (privilégiez l'emploi d'une manette avec un stick cela dit), alors qu'un peu de difficulté n'est pas malvenue. Ys est en effet un jeu qui n'est pas sans défis : pour assez court qu'il soit (encore que prendre le temps de parler à chacun, de compléter la liste des monstres et de leurs statistiques, ou jouer en nightmare puisse changer la donne !), le joueur n'est pas pris par la main comme dans nombre de productions actuelles. On ne possède pas de journal pour s'orienter vers la prochaine étape de l'aventure (même s'il s'agit de demeurer attentif à ce que disent les gens principalement, à qui on peut donner des cadeaux dans Ys 2 pour leur délier la langue un peu plus) ; on n'a pas plus droit à une carte du monde (la surface est assez réduite, Ys 1 comportant un peu plus de verdure au début) ou des donjons (Ys 1 comportant une mine et une tour finale assez labyrinthiques) ; il n'existe pas de magie de guérison (mais on peut se reposer en attendant pour que l'énergie remonte, sous certaines conditions), et Ys 1 ne dispose pas d'objets de guérison, quand le 2 est légèrement plus souple sur ce point. Ce dernier opus introduit d'ailleurs un emploi de la magie qui, avec des attaques à distance notamment donc, facilite ou plutôt enrichit la jouabilité. Les boss sont ce qu'il y a de plus terrible dans le jeu en mode nightmare, certains étant réputés en faire baver, tout particulièrement dans le premier là encore, et les vaincre exige concentration, observation et persévérance.

En résumé, Ys I & II Chronicles respire la douce fragrance d'une ère ancienne des jeux de rôle qui faisait se combiner une atmosphère charmante, poétique, légendaire et mystérieuse, ne négligeant pas pour autant l'humour (celui-ci est très présent dans les dialogues et certaines situations gentiment loufoques, sans compter qu'on peut parler avec les démons dans le 2 pour un côté souvent décalé !), avec une jouabilité efficace et dynamique, au service d'une trame qui apporte son lot de défis et invite à se dépasser.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Recommandé
8.8 heures en tout
Posté le : 19 mars 2013
Superbe remake ! graphisme 2d au poil, bon level design de la tour et ambiance épique !
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Non recommandé
0.2 heures en tout
Posté le : 2 janvier 2014
Ys est une série bien connu dans le J-RPG, elle a put se faire un petit nom et sur Steam le publique occidental à le droit au deux plus mauvais jeux de la série!
Si c'est pas beau ça, on vend pas assez bien chez nous alors on peut tenter d'aller refourger nos merdes au reste du monde, quel belle façon de faire des affaires... Même si vous choisissez de ne pas écouter ce conseil, je vous conseil de vous pencher sur le 2 qui est juste un peu plus jouable. (Il reste nul à chier, vous êtes prévenu!)
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Non recommandé
1.0 heures en tout
Posté le : 5 janvier 2014
Bon, outre le système de combat que je n'apprécie pas et qui m'ennuie profondément ( foncer sur un ennemi, maintenir 2 touches directionnelles, attendre qu'il perde toute sa vie ) ce qui m'a fait arrêter après le 1er "donjon", c'est l'absence quasi totale d'information.
Pour battre le boss au milieu du donjon il fallait au préalable parler au bon pnj qui te débloquais tel objet mais vu que tu savais pas tu te tapes 3 fois le labyrinthe en fouillant tout avant de trouver la réponse sur google.

Bref une fois le boss battu on continue le donjon (ah c'était pas fini) on ramasse plusieurs coffres et un dernier qui débloque un pouvoir ... mais on sait pas si c'est pour débloquer la suite du donjon ou si c'est pour après, donc dans le doute pour pas reperdre 3h soit on fouille le donjon de fond en comble soit on retourne sur google.

Bref dans un cas on est très RPG mais on est condamné à perdre du temps à un moment où un autre, dans l'autre cas on se fait assiter par google

Pour moi c'est trop rédhibitoire et ca va contre le plaisir de jeu. A éviter si vous êtes comme moi.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante