Le retour tant attendu d’une marque mythique ! Prince of Persia, le petit bijou du studio Ubisoft Montréal, revient pour une toute nouvelle trilogie artistique et épique. Sacré meilleur Jeu d’Action Aventure à l’E3 2008, il constitue déjà l’événement vidéo ludique de l’année à ne pas rater !
Évaluations des utilisateurs :
Globales :
plutôt positives (787 évaluation(s)) - 77% des 787 évaluations des utilisateurs pour ce jeu sont positives.
Date de parution : 10 déc 2008

Connectez-vous pour ajouter cet article à votre liste de souhaits, le suivre, ou indiquer que vous n'êtes pas intéressé

Acheter Prince of Persia®

 

À propos de ce jeu

Le retour tant attendu d’une marque mythique !
Prince of Persia, le petit bijou du studio Ubisoft Montréal, revient pour une toute nouvelle trilogie artistique et épique.
Sacré meilleur Jeu d’Action Aventure à l’E3 2008, il constitue déjà l’événement vidéo ludique de l’année à ne pas rater !
Un nouveau départ pour une toute nouvelle trilogie !
  • Le nouveau style graphique « illustrative » provoque une rupture artistique unique en son genre et renouvelle l’univers de Prince of Persia.
  • Pour la première fois dans cette saga, l’environnement est entièrement ouvert.
  • Un nouveau prince en rupture avec le précédent : il sera cette fois accompagné d’Elika, une alliée fatale aux pouvoirs magiques qui aidera le Prince à ramener la lumière.
  • Développé par Ubisoft Montréal (Assassin’s Creed…)
Une nouvelle jouabilité :
  • La « Corruption », une substance visqueuse maléfique qui détruit tout ce qu’elle touche et évolue en fonction des choix du joueur ainsi que l’action coordonnée du Prince et d’Elika, redéfinissent le genre de l’action / aventure en y apportant grâce, intensité et spectacle.
  • Les nouvelles compétences et acrobaties du Prince ajoutent richesse et variété.
Un jeu plus dynamique que jamais :
  • Des combos spectaculaires et très efficaces.
  • Le système de combat a été recréé pour mettre l’accent sur des combats « titanesques » pour faire vivre une émotion intense pour une expérience inoubliable

Configuration requise

    • Interface : Windows® XP/Windows Vista® (exclusif)
    • Processeur : Processeur Dual core 2.6 GHz Intel® Pentium® D ou AMD Athlon™ 64 X2 3800+ (Intel Core® 2 Duo 2.2 GHz ou AMD Athlon 64 X2 4400+ ou meilleur recommandé)
    • Mémoire : 1 Go Windows XP/2 Go Windows Vista
    • Graphismes : 256 Mo carte graphique compatible DirectX® 10.0 – ou carte graphique compatible DirectX 9.0 – avec Shader Model 3.0 ou supérieur (voir liste ci-dessous)*
    • Version DirectXDirectX 9.0 ou 10.0
    • Disque dur : 9 Go
    • Carte son : Cartes son compatibles DirectX 9.0 ou 10.0 (carte son 5.1 recommandée)
    • Périphériques : Clavier et souris compatibles Windows, contrôleur (Contrôleur Xbox 360® pour Windows recommandé)
    *Cartes graphiques supportées au jour de la sortie :
    ATI® RADEON® X1600*/1650*-1950/HD 2000–4000
    NVIDIA Geforce® 6800*/7/8/9/GTX 260–280
    *PCI Express exclusivement supporté
    Les versions portables de ces cartes ne sont pas supportées. Pour plus d'information veuillez consulter : http://support.ubi.com.
    NVIDIA® nforce™ ou d'autres cartes mères/son contenant Dolby® Digital Interactive Content Encoder sont requises pour l'audio en Dolby Digital.
Évaluations des utilisateurs
La mise à jour du système d'évaluations des utilisateurs de septembre 2016 est là ! En savoir plus
Globales :
plutôt positives (787 évaluation(s))
Type d'évaluation


Type d'achat


Langue


Afficher :


(qu'est-ce que c'est ?)
42 évaluations correspondent aux filtres ci-dessus ( plutôt positives)
Évaluations les plus pertinentes  Globales
15 personne(s) sur 16 (94%) ont trouvé cette évaluation utile
2 personnes ont trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
12.3 heures en tout
Posté le : 30 mars 2014
Encore un reboot pour Prince of Persia. La série d'Ubisoft n'en finit plus de renaître et c'est tant mieux. Cette nouvelle formule ose l'open world, le cell shading et conjugue des plaisirs venus d'ailleurs. Un temple au coeur du désert, une terre qui se meurt, un pacte maudit et un démon qui sommeille. La région a été @sséchée et il faudra la purifier parcelle après parcelle pour garder la créature prisonnière et l'empêcher d'envahir le monde. Battre le boss de chaque niveau permettra de redonner ses couleurs à la nature environnante. On prend goût à rengorger de soleil les zones les unes après les autres, à nettoyer chaque niveau dans l'ordre de notre choix (monde ouvert oblige) et à contempler les couleurs revigorées de la nature depuis les sommets - en cela, Prince of Persia fait sacrément penser à un certain Mario Sunshine. Là où la nature reprend vie, des sphères de lumières apparaissent. Il faudra en récupérer un certain nombre pour débloquer des pouvoirs nous permettant de progresser vers des terres plus éloignées. Prince of Persia invoque ainsi les plaisirs des vieux plateformers où la collecte d'objets nous poussait à re-traverser les niveaux comme dans un Precursor Legacy. Pour ne pas risquer de nous perdre en cours de route, Ubi Montreal s'est assuré qu'on ne puisse pas s'égarer malgré la liberté de progression : il suffit d'appuyer sur une touche pour qu'une lumière nous indique la direction à suivre (coucou Shadow of the Colossus).

Tout dans cet épisode, particulièrement facile, est en effet pensé pour ne pas frustrer le joueur. Comme dans Prey il est impossible de mourir : on passe tout le jeu en la compagnie de la belle Elika, une princesse dotée de pouvoirs suffisamment magiques pour nous rattraper à chaque chute ou nous sauver la mise juste avant chaque exécution. Les affrontements, assez rares (ne vous attendez pas à dézinguer une centaine d'ennemis), se font en duels singuliers en hommage aux premiers épisodes de la série. Quelconques voire lassants, on se pressera de les éviter et c'est un bonheur que de ne pas avoir à les recommencer - merci Elika ! Le fait de ne jamais jouer sans filet a fait couler beaucoup d'encre (et de larmes) mais ne m'a absolument pas gêné ; je trouve cette approche cohérente avec l'ensemble du jeu et, comme dans Bioshock Infinite, loin d'être désagréable. C'est comme avoir des checkpoints constants à la différence qu'on zappe l'écran de game over ou le loading. Le jeu n'étant pas porté sur le challenge mais sur d'autres plaisirs, il me semble que cette approche controversée ne gâche rien.

L'autre défaut regretté par presque tous les déçus concerne la fin du jeu ; une extension a en effet été commercialisée après sa sortie et Ubisoft, dans sa mauvaise foi aussi habituelle que magnifique, a prétexté un manque de rentabilité probable (vilains pirates que ces PCistes) pour ne pas la mettre à disposition des joueurs Windows. Certains diront d'aller la regarder sur Youtube, ce qui est sacrément triste pour un jeu qu'on a payé il faut l'avouer. Je ne l'ai pour ma part pas fait et ne compte pas le faire, la fin du jeu "de base" me convenant tout à fait. Elle ne me parait pas incomplète mais cohérente avec l'aspect légendaire et simple(iste) de ce scénario de conte - je la trouve même touchante et, en ce sens, parfaite en l'état. L'intérêt du scénario repose avant tout sur les épaules de ses deux personnages principaux, loin d'être renversants de charisme mais assez attachants malgré tout, avec un prince désinvolte aux répliques malvenues qui se sent obligé d'oser constamment un humour aléatoire comme s'il avait trop regardé La Momie ou Indiana Jones - ce qui a généralement le don de m'insupporter mais qui est étrangement passé, la qualité de la VF aidant.

Plus que le scénario, la collecte ou l'exploration, ce sont les mouvements qui font la force de cet épisode. Jonché quelque part entre les bases de la trilogie 128 bits (depuis devenue quadrilogie) et Assassin's Creed, la palette d'actions du nouveau prince est pensée pour s'enchaîner avec une grâce et une aisance très visuelles. On est pas là pour du hardcore gaming mais pour profiter d'une promenade, d'une danse de poutre en poutre faite de mouvements fluides annonciateurs de ce que sera Assassin's Creed. On se meut d'un mur à l'autre avec la délicatesse d'un prince et l'agilité d'un singe ; un véritable ballet fait de vagues et d'ondulations dont Elika est une parfaite partenaire. Jamais prise en défaut, sa présence, au-delà du régal romantique d'être accompagné tout le long de l'aventure à l'instar d'Ico ou de Lost in Blue, enrichit considérablement les chorégraphies. Les interactions entre les deux personnages qui se suivent et se croisent mais ne se percutent jamais sont particulièrement réussies. Quant à nos oreilles, elles se délectent du thème magique qui accompagne parfaitement ces acrobaties qui donnent vie à des visuels orientaux cell-shadés parfois très inspirés. Une vraie musique de grand film d'Aventure pour ce jeu avant tout contemplatif malgré son petit coup de vieux.

En définitive, ce Prince of Persia est un jeu foncièrement rustique au goût de plateformer à l'ancienne (la difficulté en moins) qui s'appuie sur des mécanismes viellots mais éprouvés. Il faut décidément aimer les vieilleries pour apprécier le nouveau Prince of Persia dont l'ambiance ne suffira pas à calmer les détracteurs. On continuera de se disputer à son sujet mais on pourra heureusement toujours compter sur Les Sables du Temps pour se réconcilier. Un titre sympathique à condition d'être sensible à ses qualités et insensible à ses défauts. Comme avec chaque jeu, non ?
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
8 personne(s) sur 9 (89%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
Recommandé
15.2 heures en tout
Posté le : 6 juillet 2015
Premier reboot d’une grande série du jeu vidéo qui a marquée la fin des années 80 puis le milieu des années 2000, Prince of Persia va jusqu’à se débarrasser d’un sous-titre superflu pour tout reprendre à zéro. Pari réussi ?

Points forts

La première chose qui saute aux yeux quand on lance Prince of Persia est son parti pris artistique. Je n’irai pas dans la demi-mesure en disant tout net que c’est extrêmement osé et réussi. Graphiquement d’abord, le jeu nous envoie dans des environnements très colorés et offre de larges panoramas bénéficiant en outre d’une distance d’affichage remarquable. Chaque section est ainsi truffée de points de vue en hauteur qui permettent de distinguer l’ensemble de l’aire de jeu actuelle, dont tout ce qui est visible est par ailleurs accessible. La patte artistique et le design des environnements donnent à l’ensemble un aspect onirique très plaisant.
Prince of Persia est également desservi par une superbe BO ambiance 1001 nuits que je recommande fortement en écoute seule. Les pistes mises en avant sont relativement peu nombreuses, mais les boucles sont très longues et proposent des mélodies et sonorités qui renforcent l’aspect onirique du titre.
Même si l’histoire n’est pas vraiment un modèle d’innovation, un travail tout à fait satisfaisant offre des dialogues nombreux qui renforcent la personnalité du Prince et de sa compagne Elika. De plus Prince of Persia signe les premiers doublages français acceptables de la série ce qui nous permet de nous attacher un petit peu aux protagonistes. Remarque garantie sans spoil, la mise en scène de la fin du jeu est remarquable et m’a carrément impressionné. Même si beaucoup hurlent au cliffhanger monstrueux, je maintiens qu’en l’état actuel, Prince of Persia peut tout à fait se suffire à lui-même.
Je terminerai les points forts en citant la classe des combats qui en jettent vraiment lors des premiers affrontements par la stylisation de duels. La classe s’étiole néanmoins quelque peu au fur et à mesure de la progression…

Points faibles

Si les combats font illusion sur les quelques premiers adversaires, on se rend vite compte d’une de leur très grande faiblesse : ils sont limités en 1 vs 1 (!). C’est à peine croyable mais vrai, vous n’affronterez jamais plus d’un ennemi à la fois. Cela n’est pas nécessairement un gros défaut vu la classe que peut avoir un duel mais s’ajoute malheureusement à cela un manque cruel de profondeur de gameplay. Tout adversaire devient rapidement extrêmement simple à battre une fois les timings assimilés.
Autre point faible notable, Prince of Persia manque cruellement de quêtes annexes et de secrets cachés. Et ce n’est pas la collecte fastidieuse des orbes et la récompense famélique associée qui change la donne. Prince of Persia est de plus relativement court et quelques heures suffiront à explorer la poignée d’environnements proposés.
Je terminerai par parler plate-forme puisque là aussi il y a des choses à dire. Les développeurs ont tellement remis à plat les codes de la série qu’ils ont supprimés les techniques temporelles qui avait grandement contribuées à la renommée des précédents opus. A la place, votre compagne Elika qui vous suit partout durant l’aventure vous ramènera immédiatement au sol à la moindre chute i.e. vous êtes invincibles… De toute façon Prince of Persia ne propose pas vraiment de challenge puisque toutes les mécaniques de gameplay propre à la plate-forme ont été grandement simplifiées : des timings très généreux sur les inputs et plus aucun piège à éviter.

Conclusion
Prince of Persia manque très clairement de profondeur de gameplay, de challenge, et de durée de vie. Il reste néanmoins recommandable pour son univers enchanteur et sa BO magistrale offrant un court voyage onirique très sympathique et un final assez remarquable en termes de mise en scène. On sait aujourd’hui que le faible succès commercial du titre a enterré les projets initiaux de trilogie. Je pense que c’est très dommage car en l’état actuel tous les points faibles du titre auraient facilement pu être réajustés. En particulier, le système de combat hyper classe ne demande qu’à être un peu étoffé pour tenir sur la longueur. Pari réussi ? Partiellement.
Pour les francophones : doublage français intégral.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
6 personne(s) sur 6 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
0.0 heures en tout
Évaluation avant sortie
Posté le : 6 juin 2011
Excellent jeu, un des meilleurs titres d'Ubisoft
17/20
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
6 personne(s) sur 8 (75%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
10.2 heures en tout
Posté le : 29 août 2015
Prince of Persia est un jeu d'aventure/action se déroulant après les précédents opus (SoT, WW, TTT).

Attention ! Si vous n'aimez pas les jeux répétitifs, ne prenez pas ce jeu ! Pendant tout le long, vous devrez collecter des sphères vous permettant d'avoir des pouvoirs, en tout il y en a 1001, mais il est nécessaire d'en avoir 540 pour ainsi finir le jeu.

Attention aussi, si vous souhaitez voir la "vraie" fin du jeu, prenez le sur console : il y a un dlc gratuit indisponible sur steam s'appelant "l'épilogue".

Sinon ce jeu est vraiment fun, les designs des bosses sont vraiment sublimes ! Le seul point négatif de ce jeu est : le combat.
Sérieusement, les combats ne sont juste pas drôles du tout. Dans les anciens PoP, on se battait contre pleins d'ennemis à la fois. Ici, ce ne sont que des duels. Et une fois que vous aurez découvert le combo de fou (R,E,LMS,E,R) vous finirez le jeu en deux temps trois mouvements.

Sinon le jeu se termine en 8h de jeu.

Il y a aussi des choses à dire sur ce portage PC qui n'est pas vraiment fameux. La plupart des QTE vont rater sans raison, et surtout des bugs de sauvegarde vont vous être fataux : par exemple, j'ai dû retrouver 100 sphères à cause de cela.

Si je devais noter Prince of Persia, je lui mettrai un 14/20. Ce n'est pas le meilleur Prince of Persia (Sands of Time FTW), et ce portage PC n'en n'est pas à son avantage.
Néanmoins je vous le recommande pour sa direction scénaristique qui est vraiment magnifique. Le bon vieux temps d'Ubisoft quoi.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
5 personne(s) sur 7 (71%) ont trouvé cette évaluation utile
Non recommandé
20.4 heures en tout
Posté le : 8 juillet 2014
Quel deception !
Je ne comprend absolument pas ce Meta score de 82 pour ce jeu.
Etant fan de la franchise pour les 3 jeux précedent, je me faisais une joie de retrouver le Prince de ♥♥♥♥♥. Et pourtant il semblerait qu'il ai perdu son ame lors de sa précédente aventure des Sables du temps...
L'exploration est monotone et il ne faut la plus part du temps que se contenter d'appuyer sur une touche unique, le jeu fera le reste....
Les combats sont mou et plutot interessant (l'adversaire le plus corsé étant le sbire de base que l'on affronte au début.)
Le jeu peu être réalisé entierement à l'aide d'une seul main tant il semble n'être qu'un énorme QTE d'une dizaine d'heure.
Rien n'est là hormis peu être la qualité graphique.
Plateform faible, Exploration ininteressante, Combat terriblement ennuyeux. Bref un QTE de 3 à 7 ans pour une prise en main facile de la manette, 1 touche= une action, voila qui ravira les plus jeunes......peu être.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 1 (100%) ont trouvé cette évaluation utile
1 personne a trouvé cette évaluation amusante
Non recommandé
5.5 heures en tout
Posté le : 6 août 2015
Pour faire court si vous voulez un bon Prince of Persia, prenez Warrior Within, et évitez celui-là.

Prince of Persia (4 on va dire) est plutôt décevant. Le système de combat est chiant, on s'ennuie ferme. Ce n'est plus un jeu d'action c'est devenu un Quick Time Event où on vous demande de presser un bouton de temps en temps. Même les phases de plateformes me faisait penser à du QTE.

Un bon point, la direction artistique est plutôt sympa (je trouve), et ça vieillit bien comme style.

Par contre le level design est complètement à la trappe. C'est "justifié" par l'histoire (en gros un dieu à détruit le Palais/Cité j'sais pas quoi. Y'a pas un ♥♥♥♥♥♥ de couloir droit dans le jeu, ils ont trop voulu en faire. Et vas y que j'te met des plateformes n'importe où et du vide dans tous les sens. Le monde est TROP déconstruit. Du coup tu te dis pas « chouette je vis un aventure » tu te dis « je joue un jeu vidéo » tout du long, impossible d’entrer dans le monde du jeu, tout semble trop synthétique, c’est limite si vous voyer pas le programmeur qui vous fait coucou de derrière une plateforme. Tu vois pas un paysage, tu vois des plateformes qu’on à mis là pour le joueur. Et ♥♥♥♥♥♥ les mecs tout ce qu’ils savent construire c’est des tours quoi, toujours la même chose. En gros y’a 24 zones, et elles sont quasiment toutes pareilles. T’as l’impression que c’est juste des copier collé et après ils ont bougé quelques plateformes.
Aussi, y’a pas d’évolution dans le jeu, après 1h de jeu vous avez tout vu. Enfin, a part les « power plates » (juste des plateformes de 4 couleurs éparpillées partout) , et même là je trouve qu’ils ont merdé. J’explique.

Voilà en gros comment ça se passe, tu vas dans une zone en sautant comme un con version QTE pendant 10 min, (y’a très peu de puzzle donc tu fais que sauter), t’arrives à une plateforme où en général y’a un « bosse » et tu dois le battre encore version QTE. C’est facile, tu regardes dans quel mode le bosse est, et suivant le mode t’appuies sur X, ou Y, ou B (manette X-Box) *baillement*. Le skill dans les fights ? Y’en a pas ! Pas besoin et même pas sûr qu’avec ce système de combat tu puisses en avoir. Donc t’as battu le bosse (au passage tu te farcies 5 fois chaque bosses, et y’en à 4, et ils sont tous pareil au final, bosse de fin compris). Donc je disais, t’as battu le bosse et la zone où t’es se voit nettoyé de tout le mal qui l’occupait. Chouette. Et donc apparaissent ces stupides sphères bleu qu’il faut s’emmerdé à aller chercher pour pouvoir débloqué un des 4 « power plates ». Et pour les récupérer tu dois notamment te retaper les 10 min de sautillement de débiles que tu viens de faire, puisque les sphères n’étaient pas encore là quand tu y est passé la première fois… wow quel fun, j’m’éclate à refaire 2-3-4 fois la même chose.

Donc après t’être emmerdé à chercher des sphères bleu, tu peux choisir un pouvoir parmi 4. Y’a le rouge qui te fait sauter quelque part, le bleu qui te fait aussi sauter quelque part (*clappement de mains ironique*) la jaune qui te fait voler un peu et la verte qui te permet de courir sur les murs (en long et en large). Le joueur n’a rien à faire avec power rouge et bleu, il regarde c’est tout. Pour la verte c’est rigolo, on se dit qu’ils ont du se faire chier à faire les niveaux tours (au passage ça renforce encore plus le sentiment de facticité des niveaux), et , oh merci mon dieu, le joueur peut faire quelque chose ! ... ah ouai non, seulement gauche ou droite en fait.

Bon je pense que j'ai assez écrit comme ça, ce sera déjà miraculeux que quelqu'un lise tout ça.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
2 personne(s) sur 3 (67%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
3.5 heures en tout
Posté le : 18 juin 2014
Bon jeu, à la fois beau et plaisant dans le gameplay.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
3 personne(s) sur 5 (60%) ont trouvé cette évaluation utile
Non recommandé
11.8 heures en tout
Posté le : 26 janvier 2013
+ Qualité visuelle et ambiance magnifiques
+ "Plateforming" intéressant, fluide et dynamique
- Commence en force, finit tout croche
- Combats redondants et inintéressants, festival de quick-time events
- Prince imbécile qui brise l'ambiance chaque fois qu'il ouvre la bouche
- Finale ridicule, qui demande au joueur de défaire tout ce qu'il a fait

7/10
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
1 personne(s) sur 2 (50%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
6.3 heures en tout
Posté le : 3 juillet 2014
Très bien quoi.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
0 personne(s) sur 1 (0%) ont trouvé cette évaluation utile
Recommandé
0.1 heures en tout
Posté le : 23 décembre 2014
OUI
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Publiées récemment
Frag
0.1 heures
Posté le : 9 juillet
Encore un jeu Ubisoft qui ne fonctionne pas, il faut utiliser des astuces douteuses de la communauté pour réussir à faire ce lancer correctement le jeu.
Non merci.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
linkroi
17.2 heures
Posté le : 30 juin
Éditeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft Montréal

Mon premier Prince of Persia réellement terminé, J'ai déjà joué vite fait aux anciens opus, mais pas assez pour avoir un avis sur leur qualité ou bien leur défaut. Je dois dire que je suis agréablement surpris par le jeu, je ne pensais pas avoir autant de plaisir en y jouant. Peut-être devrais-je retenter l'aventure des anciens qui ne m'avaient pas autant accroché.

LES POINTS POSITIFS :

Le cell shading vieilli tellement bien le jeu est sortie en 2008 et aurait pu sortir aujourd'hui avec la même pâte graphique que je n'aurais rien trouvé à lui redire.

L'animation entre le prince & Elika est vraiment sublime très fluide lors d'un changement de position sur une poutre par exemple, lorsque le prince attrape Elika sur son dos et plein d'autre petite attention dans l'animation qui donne un rendu vraiment réussi.

Voir les environnements sous 2 angles différents. Parcourir une première fois dans l'ombre paysage corrompu & une 2e fois avec le paysage remplie de verdure.

L'ost du jeu est très bonne de très bon thème avec quelque un qui reste en tête.

Thème marquant : The Healing Ground - Hope is lost - The King's Door

Les pouvoirs D'Elika sont vraiment utile au gameplay puisque qu'elle fait office de double saut &, elle permet de faire une zone de plusieurs façons avec ses pouvoirs au fil du temps.

Level design très réussi, on peut faire une zone de plusieurs façons avec les pouvoirs D'Elika et tout est relié ensemble.

Open World complet, il est possible de faire chaque zone a pied sans temps de chargement &, il est possible de ce téléporter, car la carte est relativement grande.

Les affrontements se font en mode duel ( 1v1 ) ce qui donne une approche différente au système de combat qu'on peut avoir habituellement dans ce genre de jeu.

Devoir augmenter les pouvoirs D'Elika pour avancer dans le jeu pousse a explorer en profondeur chaque environnement pour trouver assez de sphères d'énergie nécessaire a l'avancement.

Artistiquement, le jeu est sublime les environnements sont magnifique, on reste souvent immobile pour admirer le paysage.

LES POINTS MITIGÉS :

Le gameplay du prince n'est pas mauvais, mais beaucoup trop téléguidé, j'ai l'impression que parfois, il joue à ma place X), je ne sais pas comment l'expliquer concrètement.

Doublage en français intégral, mais pas super réussi

LES POINTS NÉGATIFS :

Le jeu dans son ensemble manque de challenge, il est beaucoup trop simple.

Très redondant, on fait toujours la même chose, une nouvelle zone un boss puis rebelote dans une nouvelle zone.

Une fin surprenante dans le mauvais sens, la fin nous laisse sans explication rien.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Nhang it khoi
3.7 heures
Posté le : 12 novembre 2015
jeu sympa mais je conseille d'y jouer avec une manette perso fracture de l'auriculaire
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
♣A.P@pY"JoE"♠5㋛5"101"
13.8 heures
Posté le : 3 octobre 2015
Exellent
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
Some Bananas, rainbows & seals
2.3 heures
Posté le : 13 août 2015
Super jeu de plateforme. Elegant, gameplay sympa.
Si vous avez un ordi un peu pété, attendez qd même une upgrade peut être.
i3 2350 et 630m -> des fps en chute libre après 10 minutes de gameplay.
Je rejouerais à ce jeu quand j'aurais un autre PC.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
alise.ponsero
19.1 heures
Posté le : 2 août 2015
jeu superbe, la fluidité des mouvements des personnages est époustouflante. Scénario réussi, personnages incroyables. Parfait.
Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante
nightjib
23.5 heures
Posté le : 22 juillet 2015
Un jeu magique tout simplement :

- Les graphismes sont sublime, parmis les plus beau qu'on puisse produire en cell shading
- La relation entre le prince et Elika évolue tout au long du jeu et on sent qu'un lien se créer. Mine de rien on s'attache au duo et on a limite de la peine de les quitter a la fin du jeu
- Le gameplay souvent décrié comme trop casual est excellent. OUI, Elika vous sauve sans cesse et les combats sont basé sur du 1 vs 1 mais en contrepartie la map est ouverte (aucun loading), les environnement sont variés et niveaux acrobaties vous allez étre servis,

Malheureusement le jeu a subis des critiques injustifié des fans et malgré ses bonnes ventes (plus de 2,5 millions d'exempalire), aucune suite n'a vu le jour et on a eu droit au trés classique (mais excellent) "Les sables oubliés".

Prince of Persia c'est un peu "les sables du temps" au niveau de l'ambiance mais avec une vrais relation entre les deux personnages et un monde ouvert qu'on peut explorer a sa guise. On est aux antipodes de "l'ame du guerrier" qui a sali l'image de la série en versant dans un trip beat'em all rock/gore.

Je vous le conseille vivement pour ceux qui aiment les jeux depaysant.

Cette évaluation vous a-t-elle été utile ? Oui Non Amusante